J’ai perdu 2 kg depuis le début du confinement !

Ok, un article un peu putaclic aujourd’hui, je le reconnais, comme j’ai partagé cela sur Instagram, je me suis dis que je pouvais le partager ici aussi.

Depuis le début du confinement j’ai perdu 2 kg sur la balance, 3.6% de gras et j’ai pris 1.9kg de muscle, j’ai 3 cm de moins de tour de taille et 1 cm de tour de hanches en moins, moins de cellulite et surtout j’ai plus d’énergie et je me sens mieux physiquement et moralement. Et mon IMC est passé de 26.6 à 25.3.

En ce moment, je vois partout des gens se plaindre de prendre du poids à cause du confinement. Etant que d’ordinaire je travaille chez moi, puisque je suis écrivaine, et que j’ai une vie plutôt « sédentaire » de base donc je pense pouvoir dire que le confinement n’est pas la seule raison au fait de prendre du poids.

Mon histoire

Il y a quelques années, j’ai été très malade. Il faut savoir qu’à l’époque j’avais un IMC de 19.5 – je ne vais pas parler en poids parce que vu ma taille je sais que certains font dire que je suis trop maigre alors que non j’étais en bonne santé et j’avais un IMC très bien – je n’étais pas grosse, pas maigre non plus, j’étais très musclée parce que je faisais tout à pieds et que je faisais entre 2 et 5 heures d’activités physique par jour, entre la marche pour me déplacer, le pilates, la danse, le vélo d’appartement. Et puis, je suis tombée malade, mon médecin ne me croyait pas, je ne reviens pas là-dessus et au bout de quelques mois de maladie non soignée, je suis descendue à un IMC de 16. Clairement j’étais très malade ! J’ai fini par guérir mais c’est là que tout s’est compliqué. Avant de tomber malade, je venais de commencer une pilule contraceptive.

Les mois se sont passés et même si j’avais passé des années en ayant mon IMC de 19.5, j’ai pris du poids, au début je ne m’inquiétais pas trop et puis, au fur et à mesure, j’ai grossi, grossi, grossi et finalement, il y a trois ans j’avais un IMC de 27. Littéralement je me dégoutais.

Le bodypositive

J’ai donc au plus fort poids que je n’ai jamais eu, j’étais en surpoids, j’étais mal dans ma tête, dans ma peau, je souffrais de dépression profonde et tout le monde autour de moi me disait « mais tu as le corps que tu as, il faut en être fière. » Bodypositive par-ci puis dans les magasine, puis sur les réseaux sociaux. Pour moi, c’est de la merde cette expression. Sérieusement, comment on peut parler de bodypositive alors que physiquement et moralement on se sent mal ? Je ne dis pas que l’on ne peut pas se sentir bien et heureux avec un surpoids ou en étant obèse, pas du tout, je pense même que le poids n’a pas forcément avoir avec le bonheur, seulement le bodypositive devrait être un choix. On ne peut pas imposer à quelqu’un d’être heureux parce qu’il est en surpoids. On ne peut pas vanter les mérites d’être en surpoids à quelqu’un qui se sent mal psychologiquement et physiquement et lui dire « tu devrais être fière. » Dans ma tête c’était : « fière de quoi ? d’avoir envie de me suicider ? de me faire autant horreur ? fière d’avoir un corps qui ne me convient pas alors que j’étais si bien quand j’étais plus jeune avec mon IMC à 19.5, alors que je pouvais faire autant de sport que je voulais, m’amuser, courir sans être essoufflée, porter ce que je voulais et me sentir sexy et féminine. » Je suis passée de quelqu’un super bien dans sa peau à quelqu’un de très mal et on me disait d’en être fière. Wah c’est quoi cette société qui glorifie le mal être ?

Encore une fois, ce n’est pas une incitation à la minceur, c’est juste que le bonheur est personnel. Je crois que dire à quelqu’un qu’il devrait être fier de son corps c’est une bonne chose. C’est normal de dire aux gens qu’ils doivent aimer leur corps et le chérir, le message du : « tout le monde ne peut pas avoir le physique mannequin photoshopé » c’est du bon sens mais la santé ne se résume pas à une question de poids, c’est plusieurs facteurs qui rentrent en jeu et chacun devrait être libre d’aimer son corps ou de ne pas l’aimer s’il se sent mal avec.

Il y a 3 ans

J’ai arrêté la pilule et en quelques jours, j’ai littéralement perdu 5 kg. J’étais tellement heureuse, pas que parce que j’avais perdu du poids, mais aussi parce que j’étais heureuse et soulagée mentalement. La pilule me rendait malade à bien des égards. C’était tellement bon de se sentir bien. Avec ces 5 kg de moins, je me suis allégée aussi de 6% de gras, comme ça en 7 jours sans RIEN faire ! J’étais juste incroyable. Bien entendu, je ne vais pas vous dire d’arrêter votre contraceptif hormonale, je ne suis pas médecin mais moi cela me rendait tellement malade que je pense que c’était la meilleure chose à faire.

Et après

Avec le temps, j’ai repris tout doucement du poids, pour arriver au poids que je faisais mi-mars dernier. Je suis accro au sucre, j’en mange énormément et puis je me nourri parfois très mal, je n’avais plus envie de faire de sport et je recommençais à me sentir mal dans ma peau et dans ma tête. Bon je suis tombée malade du coup, je n’ai pas vraiment fait de sport durant quelques jours et puis j’ai eu envie de me reprendre en main.

Avec le confinement

J’ai cessé de fumer – un peu con il paraît que ça protège du Covid 19 lol – j’ai moins envie de sucre, j’évite en tout cas les bonbons et les gâteaux industriels parce que je n’en ai pas envie. J’ai cessé les boissons gazeuse, même si j’avoue que de temps à autre un bon diabolo fraise ça fait du bien. J’ai surtout arrêté de manger si je n’avais pas faim. L’idée de faire 3 repas par jour, ou 5 ou 6 selon les théories, me paraît un peu vieillotte. En réalité, je ne pense pas que l’être humain soit conçu pour manger tout le temps comme nous le faisons dans notre société occidentale. Je pense qu’il faut écouter son corps, plus que calculer ses calories, ou faire un régime ou suivre les conseils des gens (ce qui est valable pour ce que je dis aussi).

Je sais que pour beaucoup de gens, il ne faut plus manger de gluten, de laitage, qu’il faut plutôt manger des produits à base de soja etc. En vrai, je pense qu’il faut écouter son corps. Je ne crois pas que ne pas manger de produits laitier soit forcément une bonne chose, tout comme manger du soja. D’une part parce que l’on nous vante beaucoup les mérites du soja alors qu’il est vecteur d’allergie et d’intolérance et j’entends très souvent parler d’intolérance au lactose mais pas d’intolérance au soja. Quand j’ai découvert mon intolérance au soja, il n’y avait que 1% de la population européenne qui était diagnostiquée comme étant intolérante au soja. Et aujourd’hui, c’est passé à 3%. Bien sûr, il faut toujours se méfier des chiffres et des statistiques, cependant ce que je veux vous dire c’est de faire attention aux réactions de votre corps, il sait mieux que personne ce qui est bon pour vous.

Le sport

Pour moi ce qui m’a surtout aidé à perdre ces 2kg en un peu plus d’un mois ? Le sport ! J’ai repris le Pilates, j’en fais 5 ou 6 fois par semaine entre 15 minutes et 1h (on est plus dans les 30 minutes max que les 1h tous les jours). Contrairement à avant, je me suis mise à utiliser des poids léger et des bandes élastiques pour renforcer l’efficacité de mes exercices de pilates. C’est une excellente méthode de renforcement musculaire. Elle se concentre sur les muscles profonds et sur les abdominaux. J’ai donc plus d’abdos, ce qui est nettement bien pour mes problèmes de dos. J’essaie également de faire entre 4et 6 séances de 1h de Ballet Beautiful. En plus, Mary Helen a commencé des Livestream depuis le 3 avril et c’est génial. On se sent comme privilégier j’adore. Je fais toujours des étirements en plus entre 5 et 20 minutes par jour parce que le corps à besoin d’étirements surtout quand on reste des journées entière à travailler sur un ordinateur. Certains diront que c’est beaucoup de trop sport que le sport ce n’est que 3 fois par semaine ou qu’il faut faire comme ci ou comme ça. La vraie réponse est : de quoi votre corps a besoin ? Mon corps a besoin de se dépenser, mon corps a besoin de s’étirer, de danser, de se contrôler (la méthode pilates est aussi appelé la Contrology). Lorsque l’on a une vie sédentaire, c’est capital de bouger pour le corps mais aussi pour l’esprit et de le faire beaucoup plus que quelqu’un qui a une activité physique durant son travail. Je ne veux pas faire la morale à quiconque mais je suis convaincue que pour être équilibré il faut que le corps travaille autant de que l’esprit. Certaines personnes ne font que travailler leur corps et ne nourrissent pas ou peu leur esprit. Certains font l’inverse et je crois que dans les deux cas, ils créent un déséquilibre. Je le sais d’autant mieux que j’ai moi-même étant dans le cas de peu de nourriture physique plusieurs fois dans ma vie. Bien entendu, cela ne veut pas forcément dire faire du sport en tant que tel, il y a d’autres activités qui sont physiques et que l’on nomme pas sport.

Ce qu’il faut retenir

C’est que perdre ou pendre du poids dépend beaucoup de notre mental. Il faut une certaine discipline pour faire du sport et se sentir aussi bien mentalement pour éviter de se réfugier dans la nourriture et lutter contre ses angoisses avec le sucre. Je ne dis pas que je fais mieux les autres pas du tout. 2 kilos en 1 mois, c’est peu. Quand on voit les publicités dire 5 kg en 1 semaine sauf que je pense que l’important c’est la santé !Je ne me suis pas mise au régime, sauf si on considère que ne plus trop manger de bonbons est un régime. J’ai juste recommencé le sport que je faisais le plus quand j’étais à mon IMC de 19.5 (avec la marche, mais en plein confinement on ne peut pas sortir marcher), c’est à dire le Pilates. Avec plus de muscles, on brûle plus de calories d’après ce que j’ai toujours entendu, donc c’est peut-être pour ça que j’ai perdu du poids. Le fait de manger quand j’ai faim et pas quand c’est l’heure de manger me permet de me sentir moins ballonnée, moins irritable et plus sereine. Déjà le soir si je ne me force pas à manger je dors mieux. Avant quand je mangeais parce qu’il le fallait j’ai des soucis de cauchemars, des difficultés à m’endormir. Bref, écouter votre corps et faites ce qu’il vous semble être le plus judicieux pour votre santé qu’elle soit physique, morale, émotionnelle et spirituelle.

Prenez soin de vous.

crédit image : Image par Photo Mix de Pixabay 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s