Et si l’écriture était payée Mars 2020

Bonjour à tous,

En ce moment, la situation est très compliquée pour beaucoup d’entre nous. J’espère que vous êtes tous en bonne santé ainsi que vos proches.

Durant les prochaines semaines je risque d’être peu présente sur le blog. D’une part parce que je comptais m’en éloigner un peu avant que la crise sanitaire ne débute, d’autre part cette situation dans laquelle nous nous trouvons (et diverses questionnements personnels) font que je n’ai plus trop le coeur à rédiger des articles, mais je serais encore là pour lire et répondre à vos commentaires et nous pouvons nous retrouvez sur Instagram ^^

Je ne vais pas ne rien faire pour autant, j’ai des projets d’écriture sous le coude et je voudrais également avancer sur ces projets qui me tiennent à coeur. Je compte également me former un peu plus au sujet de l’écriture pour revenir vers vous avec des conseils plus avisés. Bien entendu, le bilan du Et si l’écriture était payée aura toujours lieu chaque mois.

Pour l’heure, bilan du mois de mars. Ceux qui me suivent sur Instagram savent que j’ai été malade deux fois. Au vue de la situation en France, il est impossible pour moi de savoir si j’ai eu ou non le Covid 19 car je n’ai pas été hospitalisée. J’ignore si c’est une chance ou non, mais ce n’est pas le propos ici. Du coup, j’ai beaucoup moins travaillé que je ne l’aurais dû et voulu. En tout cas, je le pense car je n’ai pas encore vérifié mon quota de travail ^^

Je ne vais pas faire un décompte comme je le fais habituellement pour plusieurs raisons, essentiellement parce que lorsque j’étais malade je n’ai pas pris le temps de chronométré exactement toutes mes taches – bien que ce soit exclusivement de la correction et de la planification – mais aussi parce que pas mal de mes tâches habituelles ont changé.

Depuis le 17 mars, j’ai passé 25 heures à écrire. Enfin, écrire est un grand mot. J’ai essentiellement corrigé et relu ma première version de Bloomsbury que j’ai également replanifié parce que c’était très mauvais et décousu. J’ai également passé ses trois derniers jours à planifier un projet de saga. Et j’ai passé 1h en échange avec mon éditrice et aussi une personne de la médiathèque où j’irais présenter mon prochain roman lorsqu’il sortira après la crise. En 15 jours, je n’ai donc travaillé que 25h, sachant que j’ai été malade durant 10 jours et pour le coup bien malade.

Avant cela donc du 1er au 16 mars, j’ai travaillé 71 h, sachant que j’avais été malade quelques jours également après le 10. J’ai dans ces 71 h, une journée de 9 h de dédicaces et une journée de 8 heures pour les #10kwritingchallenge

J’ai donc travaillé en tout 96 heures en mars 2020. Si mon travail d’écriture avait été payé à l’heure j’ai donc touché 768 euros net ce mois-ci. Ce qui n’est représentatif du fait d’être malade.

En attendant le prochain article portez-vous bien, prenez soin de vous et restez chez vous autant que possible.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s