Mon nouveau roman : Balina

J’écris ces lignes alors que débute le confinement, mais ce n’est pas une raison pour cesser de tenir le blog. Alors voilà, dans quelques temps sortira mon nouveau roman, Balina. Il s’agit de la suite de mon roman Katerina publié l’an passé. Il s’agira d’un roman fantastique, young adult. Même si les libraires sont fermées vous pouvez toujours vous procurer mon roman sur Amazon, chez mon éditeur ou encore chez Cultura mais également auprès de moi.

Le résumé :

Trois ans ont passé depuis l’incendie du magistère, Basileus, le maître des nécromanciens, dirige à présent la communauté magique française d’une main de fer. La terreur règne, les libertés sont restreintes et la domination des nécromanciens est totale.

Une nouvelle menace venue de Russie pourrait bien changer la donne.

Lorsque Camille Dellait rencontre, la voleuse de magie, Balina l’équilibre précaire de son existence vole en éclats.

Devant l’étendue des pouvoirs de la sorcière deux questions subsistent : Serait-elle en possession de la clé et surtout qu’est-il arrivé à Katerina ?

Je vais éviter de révéler trop d’informations sur le premier tome dans cet article au cas où vous ne l’auriez pas encore lu.

Qui est Balina ?

Vous ne saurez pas si Balina était présente où non dans le premier tome, ce que je peux dire de Balina c’est qu’elle a les cheveux sombres, le teint pâle, des lèvres rouges et qu’elle a un faible pour la magie noire et les tenues du temps passé. Balina est une femme qui peut être très sophistiquée comme très simple dans son apparence et sa tenue.

Balina est donc l’héroïne principale de ce tome 2. Elle en devient le pilier et avec elle en tant que personnage porteur de l’histoire de nouvelles questions surgissent. Qui est-elle ? Pourquoi rencontre-t-elle Camille ? Que veut-elle ? En quoi elle va faire avancer l’intrigue ? Balina apporte avec elle tout un tas de questions et elle oblige les personnages à se remettre en question par rapport à leurs croyances

Ce qui il y a de nouveau dans ce livre ?

Des personnages apparaissent, des lieux différents sont exploités, la magie y apparaît sous un autre jour, les personnages principaux sont plus âgés, le monde magique dans lequel ils vivent a changé. Tout n’est pas différent bien entendu mais puisque le pouvoir politique a changé de mains cela a entraîné des répercutions sur la vie quotidienne. Des alliances ont dû se faire et se défaire.

Comme on change de point de vue majeure et bien les questions ne sont pas les mêmes et les enjeux n’ont plus. Balina n’a pas les mêmes interrogations que Katerina, d’ailleurs le monde est nettement différent et elles ne voient pas de la même façon. Elles n’ont pas le même rapport à la magie, à l’amour, à la vie, à la mort etc.

Ce qui n’a pas changé ?

La thématique principale de la saga. Je voulais baser cette saga sur la quête de soi, le besoin de se découvrir et de se révéler. Dans le tome 1, les personnages sont très influencés par leurs parents, par leurs familles et il y a de nombreuses attachés avec les héritages familiaux, tant du côté de Camille que de Katerina, mais aussi d’autres personnages. Dans ce nouvel opus, je désirais montrer l’évolution de cette question du bagage familiale.

Il y a toujours la grande question autour de la clé. A quoi sert-elle ? Existe-t-il une serrure pour cette clé ? Est-ce que tout ce que l’on a raconté à Katerina dans le premier tome ne serait pas qu’une légende pour la manipuler ? Est-ce que la guerre va prendre fin ?

Mon avis (qui n’est pas très objectif) :

Je préfère ce roman au premier. Sérieusement, j’ai adoré écrire ce récit. J’aimais énormément Katerina (vous pouvez découvrir le personnage dans cet article) mais baser ce deuxième tome sur Balina c’était encore plus exaltant. Les questions sont différentes, les personnages plus construits, j’ai pu aller un peu plus loin dans mon univers, développer plus en profondeur la complexité des relations et des liens entre les personnages, entrer plus avant dans les conflits internes et externes, tisser des intrigues pour le tome 3 et aussi en dénouer.

Je préfère vraiment ce deuxième tome. Je le trouve plus mature, plus abouti, mieux écrit, plus intéressant également. Je sais que l’on peut se dire que je prêche pour ma paroisse mais Balina est non seulement un personnage charismatique avec qui j’ai adoré passé du temps. Mais il n’y a pas que le personnage de Balina qui m’a vraiment enthousiasmé, tout le roman est vraiment mieux. Donc j’espère sincèrement que ce roman Balina vous plaira autant qu’à moi.

2 réflexions sur “Mon nouveau roman : Balina

  1. Marie Quartz dit :

    Je trouve très intéressante l’idée de changer de personnage/PDV principal, et surtout, de le faire dès le deuxième tome et non pas plus tard. C’est quelque chose que je fais aussi et on dirait que c’est plutôt rare… En fait, la plupart du temps, j’ai l’impression que les auteurs envisagent cette option beaucoup trop tard, quand leur saga et leur personnage principal commencent à s’essouffler après plusieurs tomes. Alors qu’y réfléchir dès le début, comme tu le dis, ça donne l’occasion d’explorer ton monde sous un autre angle, en plus de donner un meilleur équilibre à l’ensemble. Rien que ce point, ça me rend curieuse quant à ton univers 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Les conseils de Ponine dit :

      Merci de ton très gentil commentaire. Je ne pourrais dire pour les autres auteurs cependant j’ai toujours senti qu’il fallait que chaque tome aborde le « monde » d’un point de vue différent. C’est très bien d’avoir des héros mais ils sont toujours très limité. Ils ne peuvent savoir que ce qu’ils vivent et je crois que dans une saga c’est parfois utile de montrer autre chose que le point de vue du seul héros ou d’un seul camp car c’est trop réducteur. Je me dis que c’est comme lorsque l’on étudie l’Histoire, c’est toujours plus intéressant d’avoir le point de vue de tout le monde (lors d’une guerre notamment) en même temps que d’attendre d’avoir fini d’étudier le conflit pour ensuite se demander ce que penser les autres.
      Je n’ai lu de 50 nuances de Grey que le premier tome, mais on m’a raconté que les 3 premiers tomes se basent sur Ana et les 3 autres sur Christian et que ce n’est pas forcément pour le mieux. Je sais que Stephenie Meyer comptait faire la même chose avec Twilight. Alors que cela aurait pu être plus intéressant d’intercaler les points de vues des héros sans avoir à « tout » réécrire.
      En tout cas, je trouvais que c’était plus intéressant pour moi et que ça me permettait vraiment d’exploiter des parties de mon univers que je n’aurais pas pu exploiter sans cela, donc j’imagine que ça doit être plus intéressant pour le lecteur aussi (en tout cas je l’espère) ^^

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s