Le personnage que je préfère dans ma saga

Le premier tome de ma saga, qui a pour titre Katerina, est sorti il y a un an. Alors que le tome 2, Balina, va paraître prochainement, je voulais vous présenter un peu plus les personnages de ma saga. Les deux premiers articles étaient consacrés à mes deux héros, aujourd’hui je voudrais vous faire le portrait du personnage que je préfère dans toute ma saga.

Cela risque de surprendre beaucoup de lecteurs mais mon personnage favori est Gilles Dellait (essayer de le prononcer à voix haute et dites-moi si ça ne vous fait pas penser à quelqu’un – indice un personnage historique français)

Qui est Gilles Dellait ?

Pour ceux qui n’ont pas lu mon roman Katerina, Gilles Dellait est le père de Camille. C’est un homme brutal et insensible. Je ne peux pas trop développer toutes les choses que je voudrais développer parce que sinon je risquerai de dévoiler trop d’éléments d’intrigues mais Gilles est un personne complexe, bien plus que ne laisse le présager le premier tome.

Comme je l’ai dis, Gilles est brutal, violent, c’est un homme froid, mauvais. De son état il est réparateur d’objets magiques ou humains, comme son grand-père et son arrière-grand-père avant lui (du côté maternelle). Il n’est pas très grand, il a une soixantaine d’année. Il a les cheveux grisonnants et des yeux clairs. Il est également alcoolique, en tout cas c’est un énorme buveur de whisky. Il est marié depuis vingt-sept ans avec une femme qu’il a aimé mais c’est un homme violent, qui bat sa femme – du coup on peut se demander si c’était réellement de l’amour. Il eut de nombreux enfants (je ne vais parler que de ceux qui sont importants dans l’histoire ) tout d’abord William(c’est un prénom qui revient beaucoup dans ma saga – attention gros indice !!), Charles, Camille, Lolita et Alanna. Il a beaucoup de haine envers Camille, il le bat, l’injuste et le dénigre, alors qu’il n’a pas ce comportement avec ses autres enfants. Ce qui peut-être assez étonnant. Le seul de ses enfants qu’il donne la sensation d’apprécier c’est son aîné William. Il ne déteste pas Charles, mais Charles est homosexuel ce qui semble poser un souci à Gilles. Il reporte beaucoup des défauts de ses autres enfants sur Camille. Gilles a été plusieurs en prison, sans que sa famille ne sache pourquoi, à chaque fois cela les a laissé dans la misère et il réagit comme s’il en avait clairement rien à faire.

En résumé :

Grossièrement, je dirais que Gilles Dellait est un des ennemis des héros. C’est un personnage très sombre, c’est tout le contraire d’un héros. C’est un homme torturé, car je ne pense pas que l’on puisse commettre des actes de violences envers son conjoint ou ses enfants si on n’éprouve pas un profond mal-être. C’est une personne qui a longtemps vécu dans la violence intra-familiale, ce qui explique son comportement – en tout cas c’est en partie une manière dont j’ai conçu le personnage – un a des problèmes avec l’alcool, avec l’autorité et l’ordre établi. Il a dû mal a respecter les lois. Il n’écoute que sa propre logique, il ne pense qu’à lui, il est fondamentalement égoïste. Il y a réellement un truc qui cloche chez lui et c’est ce que j’essaie d’explorer tout le long de la saga.

Pourquoi avoir conçu un homme aussi sombre ?

Gilles est réellement un personnage complexe, je veux dire qu’en dehors de ce qu’il donne a voir dans le tome 1, il est plus qu’un homme violent, brutal, alcoolique, sexiste. C’est pour ça que j’aime profondément ce personnage (que je n’apprécierai pas en tant que personne). Très souvent dans les romans, notamment de Young adult, les auteurs essaient de dépeindre une vie un peu parfaite. Les gens qui entourent les héros sont souvent de « bonnes » personnes. Les parents sont généralement des gentils ou alors des monstres et ce sont eux les « vilains » de l’histoire. Ici, c’est totalement différent. Pour moi, Gilles n’est clairement pas un « méchant », c’est plus un personnage gris. Il a des raisons qui lui paraissent juste d’agir comme il le fait. Je n’essaie pas de justifier les violences faites aux femmes ou envers les enfants, c’est juste qu’il est convaincu que sa manière d’agir est valable et raisonnable. Il n’est pas violent juste pour le plaisir, contrairement à d’autres personnages du roman, lui est profondément convaincu qu’il fait bien. Lorsqu’il bat sa femme ou Camille, il le fait avec la certitude d’agir pour leur bien, pour les aider à s’améliorer. Oui, c’est un macho violent mais peut-être qu’il a des raisons valables.

Après il ne faut pas faire d’amalgame entre le fait que je trouve intéressant d’avoir un personnage qui trouve sa violence justifiable et le fait de promet le patriarcat et les violences mais c’était réellement captivant de créer ce personnage. C’est un type odieux que j’aurai envie d’envoyer en prison dans la vraie vie, mais en même je le trouve trop génial. Il a des secrets, tout un cheminement logique derrière tout ça. J’avais vraiment envie d’avoir un tel personnage dans ma saga, surtout que durant le premier tome, Gilles passe son temps à dire qu’il ne veut pas se mêler de l’intrigue mais en même temps c’est plus compliqué que ça.

En quoi Gilles sert l’intrigue ?

Je pense que c’est le comportement de Gilles qui a façonné Camille, qui l’a rendu peu sûr de lui et qui en même temps l’a rendu aussi fort et combatif. Je m’explique : Gilles a passé des années à injurier, dénigrer, battre Camille, plus il le rabaissait plus cela donner à Camille envie d’être un autre sorte de type. Gilles c’est l’archétype du sorcier miséreux, qui a échoué dans la vie, il donne l’impression de n’avoir pas fait d’études, d’être brute de décoffrage, limite inculte, sexiste, alcoolique,…limite si je voulais caricaturer je dirais que c’est un « Cassos » dans tout ce qu’il y a de plus péjoratif dans l’insulte et c’est ça qui booste Camille. Mais en même temps, est-ce qu’avec un personnage tel que Gilles on peut se fier uniquement aux apparences ? C’est une question que je me suis longuement posée et c’est pour ça que j’apprécie ce personnage.

Si vous avez lu mon roman Katerina, n’hésitez pas à me dire ce que vous avez pensé de Gilles Dellait, en tout cas j’espère vous avoir permis de découvrir un peu plus en profondeur ma saga à travers le portrait de ces trois personnages.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s