Mon héros Camille Dellait

Dans l’article précédent, je vous parlais de l’héroïne de mon premier roman Katerina. Bientôt sortira le tome 2 de ma saga et il aura pour titre Balina, en attendant je voulais vous présenter un peu plus longuement mes héros. J’ai donc commencé par Katerina continuons aujourd’hui avec Camille Dellait.

Camille est l’un des personnages qui n’a jamais changé dans ma saga. Il a toujours eu le même nom et la même histoire. Quand j’ai voulu créer un héros, je voulais qu’il soit différent des autres et qu’il soit éclipsé par le personnage féminin. Je voulais également que Camille n’ait pas l’air de savoir ce qu’il désirait et qu’il soit tourmenté par ses propres désirs, qu’il paraisse changeant et peu sûr de lui, tout en devenant de plus en plus confiant avec le temps. J’avais le désir que Camille soit un personnage fort mais « pas trop ». Disons qu’il soit en évolution et qu’il prenne en main son destin.

Parlons de Camille :

Camille Dellait est un grand jeune homme de vingt ans. Il a les cheveux roux et des yeux ambre liquide. Il est plutôt beau garçon même s’il a un nez un peu large et qu’il a l’air très coincé. Il a des tâches de rousseurs. C’est un garçon très sportif qui aime aller courir dans les bois. Il est très collet monté. Il aime être bien habillé, même s’il ne porte que des vêtements de seconde main, le plus souvent des vêtements qui appartenaient à Thomas Miller (le cousin de Katerina). Physiquement Camille ne ressemble absolument pas à son père, un peu à sa mère. Il est né un 29 février. Son père est un homme très brutal et violent qui le méprise, alors il a décidé de ne fêter l’anniversaire de son fils que tous les quatre ans pour se venger. Camille a vécu dans la famille de sorcier la plus détestée du monde magique, les Dellait sont vus comme des fainéants, des sorciers idiots, simples d’esprits, pauvres, arnaqueurs, cruels etc. Camille a beaucoup d’ambition mais il est convaincu que son nom de famille, la pauvreté dans laquelle il a vécu, l’empêcheront de devenir Premier magistrat ou tout simplement d’avoir accès à un statut privilégier comme il le souhaiterait. Il veut s’élever dans la société, c’est un peu son seul autre désir avec le fait d’être aimé par Katerina. Camille ne veut pas se marier, ni avoir d’enfant parce qu’il est terrifié à l’idée d’être comme son père. Il est issu d’une famille très nombreuses et s’il commence à s’entendre un peu mieux avec William l’aîné de la fratrie cela n’a pas toujours été le cas. Camille s’entend très bien en revanche avec son frère aîné Charles et ses deux plus jeunes sœurs Lolita et Anya, même s’il a dû mal à s’entendre avec Delphine sa sœur partie pour l’Australie. Il n’a presque aucun lien avec les cinq plus jeunes enfants de la famille qui pourraient aussi bien ne pas exister à ses yeux tant l’écart est grand entre lui et le petit dernier et aussi parce que Camille essaye d’être le moins possible chez ses parents. C’est un bucheur, il veut être le meilleur élève de sa promotion, il souhaite faire des études de droits magiques. C’est quelqu’un à la personnalité assommante.

Il a toujours vécu dans la violence et le rejet. Il n’est pas aimé par son père qui voulait une fille, d’où le prénom de Camille. Il a été battu, affamé, martyrisé, détesté. Même s’il est adulte, il continue d’avoir peur de son père et fait tout pour être parfait.

Dans l’histoire :

Quand le premier volume commence Camille a vingt ans. Il est en couple depuis quelques mois avec sa première copine Mélinda. Il travaille pour la tante de Katerina depuis quatre ans, il est amoureux de Katerina depuis aussi longtemps. Il veut devenir magistrat et c’est un brillant élève même si depuis qu’il est en couple il devient un peu plus dissipé et moins sérieux. Il a la sensation qu’il ne deviendra jamais premier magistrat alors que c’est son rêve. Comme son père le déteste, il ne va plus chez ses parents que pour donner un peu d’argent à sa mère en douce. Il fait tout pour ne pas montrer à Katerina qu’il est amoureux d’elle car il se dit qu’il est bien trop vieux pour elle et qu’elle mérite mieux. Il voit tout les changements qui s’opèrent en Katerina et il se sent un peu perdu.

Ses passions :

Camille étant un type des plus ennuyeux sa seule grande passion c’est le droit magique, la natation et aller courir. Il aime aussi s’apitoyer sur son sort, notamment auprès de son frère Charles. D’ailleurs selon ce dernier, Camille est un type bourré de principes mais il est le seul a en comprendre la logique.

Ses désirs :

Camille voudrait changer le monde magique. Il a envie de s’élever dans la société pas seulement pour lui mais aussi pour rendre le monde plus juste. Il veut se prouver à lui-même et aux autres qu’il est le meilleur et surtout le meilleur pour rendre le monde plus juste. Il veut surtout ne pas être comme son père.

J’ai toujours eu envie de faire de Camille un personnage à la fois touchant et antipathique qui met du temps avant de devenir un « héros » et j’espère avoir réussi. Si vous avez apprécié mon roman n’hésitez pas à laisser un commentaire sur les réseaux sociaux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s