Mon héroïne Katerina

Il y a un an sortait mon premier roman : Katerina (vous pouvez le trouver sur le site de mon éditeur ou sur Amazon). J’ai souvent parlé de ce roman sur le blog et sur Instagram mais je n’avais jamais vraiment consacré du temps à vous parler de mes personnages en profondeur. Alors que le tome 2 de ma saga s’apprête à sortir, je voudrais vous parler de mon héroïne Katerina, car c’est sur elle que se base le premier volume de ma saga.

J’ai commencé ma saga lorsque j’avais douze ans j’ai commencé ma saga pourtant j’ai toujours eu en tête cette héroïne. Je voulais une héroïne forte qui soit indépendante avec un côté sombre. Je n’ai jamais vraiment apprécié les héros trop lisses, sans côté sombre. Je n’aimais pas non plus les héroïnes douces et candides comme dans les contes de fées. Je voulais créer un personnage qui n’ait pas besoin des autres pour avancer dans la vie. Bien sûr, on a tous besoin des autres, mais à l’époque je n’avais pas la notion de dépendance affective et de solitude, je savais juste plus ou moins ce que je voulais concevoir mais je n’avais pas les connaissances nécessaire pour mettre les mots dessus.

Aujourd’hui, je peux expliquer ce que je désirais, cela tenais en peu de mots : je désirais faire autre chose qu’une héroïne Disney. Je voulais que Katerina Barthély soit forte, indépendante, avec un passé sombre, chaotique avec beaucoup de souffrance et de douleur.

Parlons de Katerina :

Elle a les cheveux châtains comme sa mère, les yeux bleus comme son père (et une grande partie des Barthély), elle a quelques taches de rousseurs sur le visage et le teint pâle (héritage de sa mère). Elle n’est pas très grande, mais elle a beaucoup de prestance lorsqu’elle décide de se mettre en valeurs. Elle ressemble beaucoup à sa mère physiquement et elle a hérité de Solange Barthély une maladie magique très rare, que l’on dit mortelle, mais cela ses proches l’ignorent. De son père, elle a hérité ses pouvoirs magiques hors du commun, elle est capable par exemple de manipuler certains éléments de la nature mais cela n’est jamais sans conséquence. Elle est douce, plutôt gentille, habituée à être la cible des conversations elle a appris à faire profil bas. Elle n’aime pas se mêler des histoires des autres parce qu’elle déteste que l’on en fasse autant avec sa propre vie. Ce qui ne signifie pas qu’elle n’a pas un fort caractère et qu’elle n’est pas capable de faire preuve d’un très mauvais caractère car sous les apparences de douceurs qui émanent d’elle, se cache une femme entêtée, parfois jalouse même si sa jalousie est plus en lien avec une souffrance émotionnelle et un sentiment d’abandon qu’une véritable jalousie maladive. Elle peut se montrer dangereuse avec ceux qu’elle considère comme des ennemis. Sans avoir des facilités scolaires, elle est bucheuse ce qui lui vaut des bonnes notes, en revanche elle a tant de facilité avec la magie que pour elle suivre les cours de son cycle d’étude est très ennuyeux. Elle répète toujours qu’avec la magie il suffit de vouloir pour obtenir. Bien entendu ce qui fonctionne pour elle ne fonctionne pas nécessairement pour tous.

Son histoire :

Katerina Barthély est la fille unique de Solange et d’Andy Barthély. Ses parents sont morts lorsqu’elle avait six ans. Elle a vécu cela comme un véritable déchirement, surtout la mort de son père dont elle était très proche et qu’elle considère comme un héros. Elle a toujours eu moins d’affinité avec sa mère car elle était souvent malade et parce que Katerina la voit toujours comme une sorcière faible, peu capable de réussite. Katerina a un rapport très conflictuel avec le souvenir de sa mère. C’est ce qui la force a ne pas se montrer faible et qui lui donne envie de ne pas être une oie blanche comme on pourrait le croire. Katerina est également l’unique héritière en titre de la famille Barthély, après la mort de son grand-père Lavrenty (en admettant qu’il meurt un jour) elle se retrouverait à la tête d’une fortune colossale et, ce qu’elle sait moins, de la place de Tsarine de la communauté magique russe. Katerina ne veut pas diriger, elle n’aime pas la politique. Depuis la mort de ses parents, elle vit chez sa tante Delphine Miller, dont le mari est mort des années auparavant assassiné. Delphine Miller est première magistrate des sorciers français, c’est une femme en apparence froide qui aime l’ordre et qui désire faire d’elle une politicienne bien sous tout rapport. Tout cela gêne beaucoup Katerina, elle ne veut s’encombrer de rien. Tout ce qui l’intéresse c’est la magie noire, c’est pourquoi l’héritage Barthély l’ennui.

Ses passions :

Katerina n’a qu’une autre passion en dehors de la magie c’est la lecture et les longues conversations avec Camille Dellait, dont elle est secrètement amoureuse.

Ses désirs :

Katerina n’a que peu de désirs. Elle souhaite essentiellement étudier la magie noire et la magie en générale, mais aussi être aimée de Camille. Ce qui lui pose souci c’est que ni l’un ni l’autre de ses désirs ne semblent pouvoir se réaliser. Sa tante refuse qu’elle étudie la magie noire, lui préférant le droit magique, matière plus noble et sérieuse. Quant à Camille il est en couple avec une autre femme et ne semble voir en elle qu’une enfant de seize ans. Elle veut également se faire une place dans sa famille. Sa tante étant première magistrate, son grand-père paternel l’était aussi, son grand-père Lavrenty est Tsar, son père était policier mais avant ça il était connu pour être l’un des plus grand sorcier, sa mère avait créé le métier d’assistante sociale pour la communauté magique. Pour se démarquer c’est loin d’être facile.

Dans le roman :

Katerina a un fort sentiment d’abandon lié à la mort de ses parents qu’elle a vécu comme un réel traumatisme. Elle a tendance à voir les hommes de sa famille comme des héros : d’abord son père, puis son oncle, son cousin Thomas mais aussi Camille. Son existence est loin d’être aisée, elle a de l’argent, mais elle vit un peu recluse, faisant peu confiance aux autres. Lorsque son cousin Thomas était là, il l’aidait à s’extérioriser mais depuis son départ, elle se renferme. Katerina n’a qu’une seule véritable amie : Willa mais les relations avec elle deviennent tendues, ce qui pousse Katerina à s’isoler plus encore et à porter son attention et sa sympathie vers son professeur l’énigmatique professeur Hurvin. Elle a également la sensation que Camille la trahie depuis qu’il est amoureux de Mélinda Wagon.

Elle se rebelle de plus en plus contre la vie qui la pousse dans une direction qu’elle ne veut pas prendre. C’est ce désir d’émancipation qui la force à accepter de garder une clé magique que le confiera Sébastien Hurvin et qui déclenchera tous les ennuis qu’elle connaîtra. Se voir confier cette clé magique qui doit ouvrir un sanctuaire très puissant, c’est pour elle un évènement. Elle se sent enfin importante et elle a le sentiment d’exister vraiment hors de tout l’héritage familiale qui est oppressant mais elle a aussi l’impression d’avoir enfin la place qu’elle méritait. Elle se dit qu’enfin on la prend au sérieux.

Durant ce premier tome, elle a l’occasion d’évoluer, de découvrir qui elle est et d’en apprendre plus sur la magie, sa famille mais surtout sur elle-même et sur ce qu’elle est capable de faire. Tout en étant une adolescente ordinaire, elle est aussi hors du commun à bien des égards et elle aime cette différence et ce besoin d’explorer son côté sombre.

J’ai vraiment eu plaisir à concevoir ce personne parce qu’elle est bien plus complexe que ce premier tome ne le laisse présager et j’ose espérer que vous aurez autant de plaisir à découvrir ce personne que j’en ai eu à écrire son histoire. N’hésitez pas à laisser des commentaires que ce soit sur Amazon, sur Babelio, ou sur les blogs et autres réseaux sociaux et ce conseil n’est pas valable que pour mon roman mais pour tous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s