Et si l’écriture était payée : février 2020

Comme je l’ai dis dans mon bilan de février hier, j’ai pris 4 jours de vacances ce mois-ci. J’en avais besoin. Cela fait du bien de prendre quelques jours de vacances de temps à autre. Je suis de ces gens qui pensent qu’il faut mieux prendre 3/4 jours régulièrement plutôt que 3 semaines d’un coup afin d’avoir des petits coups de boost. Je crois que c’est bien utile lorsque l’on travail chez soi et/ou tous les jours ou presque.

Cet article intervient dans ma série d’article qui est en réalité un challenge d’écriture où j’avais décidé de voir combien d’argent je pourrais hypothétiquement gagner si l’on payait les auteurs et autrices à l’heure de travail. Vous pouvez voir le résultat du mois de janvier ici.

En février, je comptais corriger ma romance Bloomsbury, mais j’ai changé d’avis et j’ai commencé à rédiger le quatrième tome de ma saga. J’ai passé 62 h à écrire. Dont 6 heures 30 pour le challenge à 10 000 mots.

En ce qui concerne le travail sur le blog je m’y suis attelée durant 26 heures 30

J’ai échoué au challenge de lecture de 1000 pages mais j’ai tout de même pu avancer dans l’analyse de la méthode Save the cat. J’ai donc passé 6 h 30 à lire.

J’ai pris 11 heures 30 pour planifier mon mois de mars et mon roman ( articles du blog, écriture, correction, replanifier mes 12 semaines challenges, planifier un point de mon roman)

Je suis restée 5 heures en séances de dédicaces.

J’ai consacré 1h30 à la communication officielle. J’ai passé 1h en interview (j’ai compté un peu plus large parce que j’avais passé un peu de temps à réfléchir à ce que j’allais dire potentiellement) et j’ai consacré 1 h en contact avec mon éditrice (échange de mails) et 1 h en échange avec le journaliste.

J’ai consacré 1h à nettoyer et réorganiser mon bureau d’écriture, je le compte comme faisant parti du travail parce que l’espace où l’on écrit est important et il doit être fonctionnel et propre.

J’ai passé 30 minutes en taches administratives (merci la CAF et ses formulaires ^^) et 1 h en rendez-vous avec la banque pour la gestion de mon compte « pro » (comme mes droits d’auteurs y sont versés j’estime que cela fait parti de l’écriture).

J’ai passé au total 118 heures 30 ce mois-ci à me consacrer à l’écriture. C’est très peu, je le reconnais. Si on le divise par 29 jours cela ne représente qu’un peu plus de 4 heures de travail par jour. On est loin d’un temps plein. Si j’avais été payé à l’heure travaillée je me serais dégagée un salaire de 948 euros. Bien entendu, je n’ai pas compté les congés, je sais que les employés ont des congés payés mais n’abusons pas. Je suis particulièrement déçue quand je vois ce résultat mais je compte bien m’améliorer.

2 réflexions sur “Et si l’écriture était payée : février 2020

    • Les conseils de Ponine dit :

      Et encore, je n’ai pas la sensation d’en faire assez dans certains domaines comme pour chercher des dédicaces ou des salons. J’attends d’avoir mon deuxième tome de publié pour ça. Mais j’avoue qu’il y a tellement choses que je ne pensais pas devoir faire quand j’ai commencé à écrire. Je pensais qu’il me suffirait d’écrire et « c’est tout » : j’étais un peu naïve, je crois ^^

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s