Méthode de planification : Save the cat

Je vous en avez parlé dans mes stories Instagram et voilà le jour est venu de vous parler de la méthode Save the cat. C’est une méthode que j’ai découvert il y a peu, en regardant des vidéos sur YouTube d’auteurs américains.

La méthode Save the cat est à la base une méthodologie de scénariste conçue par Blake Snyder. Blake Snyder était un célèbre scénariste et auteur américain, il est décédé en 2009. Il a écrit Save the Cat en 2005. Cette méthode se base sur le monomythe du voyage du héros ou le héros aux 1001 visages de Joseph Campbell (eh oui, encore et toujours lui.) La méthode Save the Cat est basée sur 15 temps forts qui doivent être bien pensés avant l’écriture du scenario. Chaque temps forts correspond à des minutes du film. Save the Cat se base sur le héros. Le public doit s’identifier à lui.

Je vais vous le dire tout de suite : SAVE THE CAT n’est absolument pas fait pour les jardiniers ! Si vous n’êtes pas fan de méthodes fuyez parce que La méthode doit être appliquée à la lettre, sinon ce n’est pas la peine. Ensuite, Save the cat se veut une méthode commerciale. Avec elle, on ne fait pas de cinéma artistique au sens le plus créatif du terme. On a une méthode, on l’applique à la lettre, on cherche à divertir le public pour se faire de l’argent. On est plus sur du Levy que sur du Nathalie Saraute. Ce n’est pas un mal et cette comparaison n’est pas vouée à critiquer un genre plutôt qu’un autre, loin de là.

Alors vous allez me dire : oui mais ton Save the cat, c’est pour les scénaristes, ici on écrit des romans alors les scenarii, on s’en moque. Et c’est là que je vous annonce que : Save the cat a été transposé pour les Novels (romans) par Jessica Brody, en 2018. Alors Jessica Brody est également une américaine. Dis donc, ils sont fort en storytelling ces américains.

Ce qui est bien dans ce livre c’est que l’autrice propose (comme dans la version pour scenario) à chaque fois plusieurs exemples de livres qui permet de mieux appréhender les divers temps forts. Il faut savoir que Save the Cat divise les différents types d’histoires possibles en 10 genres. Chacun de ses 10 genres est expliqué dans le livre de Brody. A chaque fois, un livre est choisi pour être détaillé pour montrer les 15 temps forts. Ce ne sont que des livres assez connus ou très connus. Je ne les ais pas tous lus, mais il y a des chances pour que vous connaissiez au moins la moitié des livres dont il est question.

Un petit exemple au hasard : Le genre du Superhéros. Le livre détaillé est Harry Potter à l’école des sorciers, de JK Rowling

Donc on a le titre, le genre donner pour la méthode Save the Cat, le genre du livre (ici c’est fiction pour enfant et fantasy), le nombre de pages et l’éditeur et l’année d’édition. Puis suivi une petite intro sur le livre et on commence l’analyse.

Les 15 temps forts et les pourcentages :

Acte 1 :

L’image d’ouverture de 0-1% du livre :

Il s’agit de l’introduction dans l’histoire. Dans Harry Potter cela correspond aux pages 1 à 17. On fait entrer le lecteur dans notre monde et dans l’histoire. Le but de cette scène reste d’attirer le lecteur et de lui montrer rapidement dans quoi on se trouve.

L’annonce du thème : 5%

Dans Harry Potter on trouve ce moment à la page 13, quand McGonagall annonce que Harry sera célèbre. Comme vous l’aurez compris le but reste d’annoncer le thème du roman et sur quoi on va développer l’histoire.

La mise en place de l’histoire : de 1 à 10 %

Dans Harry Potter cela correspond au pages 18 à 45. Il faut présenter le monde du héros, son monde ordinaire. Montrer que si le héros reste dans son monde il va « mourir » (pas nécessairement une mort physique mais qu’il est malheureux dans son histoire quotidienne et qu’il doit changer). Le héros cherche quelque chose. Il veut sortir de son quotidien.

Le catalyseur : 10 %

Soit les pages 45 à 60. Dans cette partie, il s’agit de l’élément déclencheur. Le héros n’était pas en équilibre dans sa vie et là intervient un événement qui le pousse à agir. Il n’a pas le choix d’agir. Dans HP, il s’agit de l’apparition de Hagrid et de l’annonce de la véritable raison de la mort des parents de Harry. C’est un moment clé dans l’histoire.

Le débat : 10 à 20 %

Entre les pages 60 à 87. Le débat montre que le héros hésite. Il a peur de ne pas être à la hauteur. C’est aussi le dernier moment de l’acte 1. Le héros n’accepte pas le changement d’un coup. Il prend le temps de réfléchir.

Acte 2 :

L’entrée dans l’acte 2 : 20%

Soit le moment où Harry achète ses affaires pour l’école de magie, entre les pages 88 et 112. Le héros entre dans l’acte 2 parce qu’il fait le choix d’y entrer. Il commence à agir.

L’histoire B : 22 %

Dans HP, cela correspond à l’arrivée de Ron et d’Hermione dans la vie de Harry, soit entre les pages 90 et 106. L’histoire B fait toujours intervenir d’autres personnages, soit un mentor, soit un amoureux, soit un ami. on peut appeler cela le thème ou la leçon de vie pour le personnage.

Jeux et amusements : 20 à 50%

Pour Harry c’est la découverte du monde de la magie, il apprend la magie, il découvre un monde fabuleux, c’est « fun ». C’est un monde totalement différent de celui auquel est habitué le héros. (pages 113 à 179). On parle de ce moment comme étant la promesse qu’apporte notre résumé. C’est une partie amusante à lire. On est dans l’histoire, dans ce qu’elle offre en terme de péripéties, d’aventures. Attention, cela n’a pas besoin d’être forcément un moment de plaisir pour le héros mais le lecteur doit apprécier.

Le Milieu de l’œuvre : 50%

Attention spoiler : cette partie correspond au milieu du roman. On est au cœur du récit. On a fait du chemin depuis la scène d’ouverture, les jeux et amusements sont finis et le héros se voit confronter aux problèmes de son monde. Il a commencé appréhender son nouveau monde et voilà que surgissent les problèmes. Dans HP, cela correspond aux pages 180 à 191, lors du match de Quidditch quand le professeur Rogue « envoûte » le balai d’Harry. C’est une scène crucial pour le roman. L’histoire A et B doivent se rejoindre, les amis du héros sont là pour l’aider, les conséquences des actes deviennent plus importantes et le héros doit vivre une vraie ou fausse défaite. Dans HP, Harry gagne le match, il devient le héros mais en même temps il apprend qu’il a un ennemi à Poudlard et que c’est le professeur Rogue (mais après on apprendra la vérité).

Les méchants se rapprochent : 50-75%

Tout dépend de ce qu’il s’est passé au milieu de votre récit, mais dans cette partie, il y a de plus en plus de révélations, on va vers la résolution. Si le héros était victorieux, il doit connaître des défaites, pas nécessairement de grosses, mais il doit aller vers l’abattement et le découragement. Il ne trouve pas les réponses à ses questions par exemple. S’il était perdant, il doit aller vers de petites réussites. Harry apprend entre les 191 à 261 ce qu’est le miroir du Rised, qu’il entend parler de la pierre philosophale, il pense que Rogue travaille pour Voldemort, il croise Voldemort dans la forêt interdite.

Tout est perdu : 75%

Le héros touche le fond ! Dans Harry Potter, les 3 personnages découvrent que Voldemort sait comment passer par la trappe pour obtenir la pierre philosophale, pages 261 à 266. LE héros n’a plus le choix, il doit agir pour sauver « le monde » (ou lui-même ou la situation). Bref, il est le seul à pouvoir agir sinon les méchants vont gagner.

Au fond du trou : 75-80%

Pages 266-269, Harry apprend que Dumbledore n’est pas à l’école, que la pierre est en sécurité mais sans le directeur de l’école alors il n’y a aucune change pour que la pierre soit sauvée. A cet instant, le héros est totalement différent de celui qu’il était au départ. Il a fait du chemin et il est sûr de sa décision d’agir. On arrive à la fin de l’acte 2.

Acte 3 :

Entrée dans l’acte 3 : 80%

Dans HP, les trois personnages conçoivent un plan pour empêcher Rogue de s’emparer de la pierre (p 269-271). Le héros est à présent assez fort pour agir par lui-même, il n’a plus besoin de mentor. Il a compris les erreurs qu’il a commise, il est devenu quelqu’un d’autre et il en a conscience.

Finale : 80-99%

On touche au but, pages 271 à 309. Ce sont les derniers actes du héros. C’est la réponse au conflit. Ces scènes doivent réunir l’équipe et les acolytes du héros (dans HP, on a l’union de Harry, Ron et Hermione, l’affrontement avec Neville), l’exécution du plan (aller dans le couloir interdit, faire de la musique, descendre dans la trappe, lutter contre le filet du diable, la partie d’échec, la potion, la perte de son ami Ron), l’élément de surprise donc un nouveau rebondissement dans la quête (finalement le méchant ce n’est pas Rogue mais Quirrell), creuser plus profond c’est le moment où le héros vient de perdre quelque chose de capitale, c’est le retournement ultime de la situation ( Harry récupère la pierre mais lorsque Voldemort le comprend il fait attaquer Quirrell) et enfin la mise à exécution du nouveau plan et la fin de son combat (Harry touche le visage de Quirrell pour l’empêcher d’avoir la pierre, Harry gagne la coupe par un revirement de situation.)

L’image finale : 99-100%

Le héros a accompli sa quête et il « rentre » à la maison changé à jamais. Pages 307-309, Harry, Ron et Hermione sont sur le quai de la gare et ils se séparent, Harry va rentrer chez les Dursley mais il est un sorcier maintenant, tout sera différemment désormais.

C’est une excellente méthode, j’essaie de l’appliquer pour l’écriture de mon nouveau roman, j’ai choisi de considérer mes challenges de lecture 1000 pages par Week-end comme étant du travail parce que je vais lire les livres conseillés dans Save the cat ! writes a novel, cela me permettra de mieux appréhender la méthode et de lire. Donc j’espère pouvoir apprendre suffisamment pour que cette méthode devienne un automatisme.

Je vous recommande vraiment de lire ce livre si vous lisez l’anglais parce que c’est super intéressant, même pour un jardinier je crois qu’il peut être très utile de l’avoir lu. Dans la prochain article, je vous parle de la méthode flocon de neige, n’hésitez pas à vous abonner et d’aller sur Instagram pour suivre mon actualité. Si vous avez des questions ou des remarques, l’espace commentaires est fait pour ça ^^.

Image par cocoparisienne de Pixabay

2 réflexions sur “Méthode de planification : Save the cat

    • Les conseils de Ponine dit :

      Je reconnais que beaucoup de méthodes sont très contraignantes mais parfois ça peut aider à débloquer sa créativité. Après je reconnais que pour certains romans je n’arriverai pas à suivre cette méthode parce que j’aime bien partir dans « tous les sens » lol

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s