Et si l’écriture était payée : janvier 2020

Nous sommes déjà au dernier jour de janvier et dans ses dernières heures ! Wah, je n’ai pas vu le mois de janvier passer !

Il est tant de faire le bilan de mon challenge #payelécriturechallenge

Souvenez-vous début janvier (dans cet article) je vous disais que j’avais envie de comptabiliser toutes les heures d’écriture (blog, écriture, correction, promotion, marketing, travail avec l’éditeur et même le challenge de lecture de 1000 pages).

En janvier : J’ai corrigé le tome 3 de ma saga et j’ai commencé à écrire mon roman Bloomsbury : Balade à Hyde Park. Pour l’écriture, j’ai passé 100 h durant le mois.

J’ai passé 25 h 30 pour travailler sur le blog que ce soit la gestion, l’écriture des articles, la gestion des commentaires.

J’ai lu durant 8 h pour le challenge de 1000 pages en un Week-end.

J’ai passé 6 h sur la communication et 8 heures en tâches diverses (workbook, planification, mail, contrat, biographie, résumé de mon tome 2, impression de mon tome 3 et de mes flyers, choisir le tissu pour ma prochaine robe de dédicaces, trouver des événements…)

En tout, j’ai passé 147 heures 30 pour l’écriture ce mois-ci. Sachant que le temps de travail des français est basé sur 151 heures par mois, je ne suis pas loin d’un temps de travail « normal ». Si j’avais été payé à l’heure j’aurais touché 1180 euros.

Je trouve cela intéressant parce que cela me permet de calculer le temps de travail et celui que je passe sur chaque tâches. J’ai donc remarqué que je consacre beaucoup de temps à l’écriture, ce qui est normal, mais aussi sur le blog. J’ignorais que je passais autant de temps sur le blog chaque mois. C’est fou ! Je vais bien entendu continuer ce challenge parce qu’il est fort intéressant pour moi mais également pour les autres. Ecrire est un métier, c’est important de le montrer mais également de s’investir comme tel.

4 réflexions sur “Et si l’écriture était payée : janvier 2020

    • Les conseils de Ponine dit :

      Merci beaucoup pour ton commentaire. C’est vrai que c’est comme un emploi à temps plein et j’avais justement envie de montrer que l’écriture n’est pas qu’un passe-temps comme un autre mais qu’il peut être considéré comme un « vrai » travail ce qui est d’autant plus vrai qu’avec notre absence de statut ce métier n’est pas considéré comme une profession et c’est bien dommage.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s