Estimer le temps pour écrire un roman?

Dans le dernier article j’ai évoqué avec vous la vie de full time author et l’organisation pour écrire plusieurs romans par an. Aujourd’hui, je voudrais évoquer avec vous la manière dont on peut estimer le temps d’écriture (de la planification à la correction).

Comment faire pour estimer son temps de travail?

Tout d’abord vous devriez vous fixer un objectif. Combien de romans souhaitez-vous écrire cette année ? Si vous souhaitez écrire 3 romans de A à Z, il vous faudra 4 mois par romans, l’organisation et la gestion du temps sera nettement différent que si vous n’avez à écrire qu’un seul roman. C’est donc à prendre en considération. Ne surévaluez pas le nombre de romans que vous pouvez écrire chaque année. Si vous n’avez jusqu’à présent écrit qu’un roman tous les 3 ans ou même aucun roman du tout, vous ne parviendrez pas nécessairement à en écrire 3 ou 4, à moins que vous n’avez le temps de les écrire ou que vos œuvres précédentes étaient très volumineuses ou demandaient énormément de recherches. Dans tous les cas mieux vaut miser sur 2 ou 3 romans et parvenir à en écrire 4 plutôt que d’être frustré et angoissé à l’idée de ne pas tenir ses objectifs.

Ensuite, imprimez le planning de plusieurs mois afin de pouvoir prévoir à l’avance et d’avoir une vue d’ensemble. Si vous avez un agenda ou un Bullet Journal c’est utile de le sortir. J’aime bien imprimer les pages du Google Agenda pour avoir un support volant afin de pouvoir étaler les feuilles devant. Question de visualisation. Vous aurez besoin de stylos, de stabilos ou de masking tape.

La première chose à faire c’est de barrer sur vos calendriers mensuels les journées que vous ne pourrez pas consacrer à l’écriture ou celles où vous ne pourrez pas écrire. Car les auteurs aussi ont le droit à des vacances. Vous pourriez décider de ne pas écrire les jours de vos anniversaires ou de ceux de votre famille, les jours fériés, les jours où vous avez des rendez-vous, des salons, des dédicaces ou des conférences par exemple. Ou vous pouvez très bien vous dire que vous n’écrivez que du lundi au vendredi ou que le samedi et le dimanche. Bref, à vous de voir. Utilisez alors le masking tape ou un feutre pour barrer, rayer, masquer les journées OFF. Pourquoi faire cela ? Tout simplement pour avoir un visuel des journées non disponibles afin de les démarquer des journées disponibles à votre art.

Imaginons que vous avez pour but d’écrire 1 roman en 2020, que vous pouvez dégager 1 h par jour. cela ne signifie pas que vous allez écrire 366 h durant l’année. Vous avez peut-être des voyages de planifiés, des jours où vous serez malade ou alors des journées où vous aurez seulement envie de ne pas écrire. C’est à cela que sert le planning mensuel. Admettons qu’en janvier vous avez deux anniversaires et un Week-end de prévu, cela peut vouloir dire que vous retirer 4 jours d’écriture, soit 4 h, d’écriture.

Pour exemple voici une page de mon journal d’écriture – My365agenda

Je n’avais pas commencer à réellement décorer ma page, mais j’y avais déjà inclus les journées où je ne pouvais pas travailler. Le 1er janvier bien entendu pour profiter de ma famille et de mes amis, mais également une journée où je devais voir une amie mais également ma journée de dédicaces prévue à l’avance.

Cette année, j’ai pour but de consacrer 35h par semaine à l’écriture, en comptant le blog, la communication, la recherche de salons et d’événements mais également ma présence sur les événements, j’ai donc 25 heures par semaine à consacrer à l’écriture pure et dure. Bien entendu je ne compte pas écrire tous les jours, ici, je n’ai noté que mes indisponibilités, sans prendre en considération réellement que j’aurai des journées de Down (période prémenstruelle par exemple). C’est justement ces journées de « moins » que vous allez devoir estimer. Sur 30 jours, je me compte 5 journées de procrastination ou de besoin d’évasion. Ainsi même si je n’ai pas 5 jours de flottement et bien c’est tout bénéf ».

Maintenant que vous savez combien de jours vous avez chaque mois pour écrire, vous devez vous demandez combien de temps vous mettez pour planifier un roman. Vous pouvez partir sur un plan fort simple : un mois pour la planification et les recherches – bien entendu si vous écrivez un récit historique sur une période de l’histoire que vous connaissez peu ou mal, ou si vous abordez un métier que vous ne connaissez pas, vos recherches seront plus longues. Prenons l’exemple d’un livre que j’ai adoré l’an dernier qui est : Les Piliers de la Terre de Ken Follett. Ce roman se déroule au Moyen-Âge, il est question de bâtir une cathédrale, l’histoire se déroule en Angleterre, bien entendu, si vous aviez à écrire une telle histoire avec autant de détails que dans l’œuvre de Follett et que vous n’avez pas les connaissances de ces choses vous allez devoir prendre plus d’un mois pour vos recherches de fond. En revanche, si vous basez votre histoire aujourd’hui, que vous basez votre œuvre sur une partie du monde que vous connaissez assez bien et que vos personnages font des métiers que vous avez déjà exercez ou même si vous ne les connaissez pas mais n’entrez pas dans les détails complexes vous pourriez trouver les références sur Internet. En effet, même si votre héros est infirmier mais que le « gros » de l’histoire se déroule hors de l’hôpital vous n’allez pas avoir besoin de connaître toutes les procédures médicales dans le détail. Si vous rédigez une saga et que vous avez déjà écrit plusieurs tomes, je pense que les recherches peuvent durer un mois également, même si vous inventez un monde différent du notre car vous aurez déjà les bases. Reste à savoir combien de temps vous allez passer à chaque sessions de planification pour avancer durant ce mois afin de vous organiser. Cela découle également de la méthode de planification ou des méthodes que vous allez employer.

L’étape suivante sera la rédaction. C’est là que le tout se complique pour estimer le temps de travail. Vous devriez déjà estimer le nombre de mots que vous souhaitez rédiger dans l’absolu (ce nombre n’est pas figé) et le nombre de mots que vous rédigez par heure. Le calcul alors est très simple, si vous décidez d’écrire un roman de 60 000 mots et que vous rédiger 1 000 mots par heure vous aurez besoin de dégager 60 heures pour écrire. C’est important de le savoir pour connaître le temps de travail. Si vous voulez écrire ces 60 000 mots sur 30 jours le temps à dégager sera différent que si vous souhaitez écrire le même nombre de mots sur 90 jours. 60 heures sur 30 jours cela correspond à 2 h de travail quotidien, mais voilà si sur le mois en question vous prenez une semaine de congé vous devrez écrire un peu plus de 2h30. Si vous n’avez pas 2h30 de libre les autres jours il faudra revoir vos objectifs. Et encore cela si vous êtes très régulier et que vous écrivez bien vos 1 000 mots à l’heure toutes les heures, en voyant plus large, il faudra peut-être compter 3 h de travail par jour

Viendra ensuite la correction. Corriger demande plus de temps encore qu’écrire. Pourquoi ? Parce que vous aurez à corriger le fond et la forme de votre roman, vous serez peut-être fatigué d’être « encore » sur le même projet. Corriger peut être amusant mais c’est fatiguant. Il faut traquer les erreurs, les coquilles, les fautes de frappes, la syntaxe et bien d’autres choses encore. Alors oui, on peut penser que c’est le plus simple car le moins « créatif », on n’invente rien à ce moment-là, les recherches sont achevées (celles que l’on peut avoir à effectuer sont plus précises), le gros de l’écriture est finie. Il ne reste qu’à peaufiner, améliorer et ôter les erreurs. Sauf que voilà à ce stade votre texte vous le connaissez déjà très bien et vous pouvez ne plus « voir » les fautes. Pour ma part, je compte le double de temps de correction que de temps de rédaction. Je m’accorde également des pauses pour laisser mon cerveau s’aérer de l’histoire. S’il me faut 50 heures pour écrire, je compte 100 heures pour corriger. Je corrige le fond, je laisse reposer un mois et je m’attèle aux corrections de la forme avant de confier mon œuvre aux bêtas-lecteurs, puis je reprends des corrections.

Vous l’aurez compris pour savoir combien de temps vous allez mettre pour écrire un roman dépend essentiellement des heures que vous aurez à y consacrer. Cela peut paraître un peu technique mais c’est un excellent moyen d’avancer sur ses projets en ayant une visibilité à long terme. Dans le prochain article, nous verrons s’il est si important que cela de planifier son roman.

crédit image : LwcyD de Pixabay

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s