Les séances de dédicaces

Puisque j’ai fait une séance de dédicaces, je ne pouvais pas ne pas en parler sur mon blog.

J’ai fait ma première séance de dédicace chez Cultura, dans un lieu familier. Ce que je peux vous dire sur cette séance de dédicaces c’est que j’ai eu de la chance : genre beaucoup, beaucoup, beaucoup de chance. J’ai non seulement rencontré des personnes fabuleuses que j’ai pris plaisir à découvrir, mais aussi j’ai eu la chance de profiter du passage d’un journaliste pour faire une interview, qui plus est, j’ai bien vendu, selon mon éditrice, que demandez de plus ?

Comment se déroule une séance de dédicace?

Je ne sais pas vous, mais moi j’avais l’image des séances de dédicaces comme les fonds les célébrités de la littérature. J’ai assisté à plusieurs séances de dédicaces d’Amélie Nothomb où des centaines de personnes viennent impatientes à la rencontre. Alors, si on n’est pas aussi connu, on risque de passer beaucoup de temps à entendre que les gens arrivent.

Lorsque l’on arrive dans une librairie, il faut s’installer. Pour ma part, mes livres étaient déjà prêts, car la librairie a dû commander mes livres en avance pour la séance de dédicaces. Pour ce qui est des conditions de ventes, c’est à l’éditeur et au libraire de se mettre d’accord. Je n’avais donc plus qu’à m’installer.

Les choses à avoir lorsque l’on fait une séance de dédicace :

  • Un stylo ou deux, c’est le minimum à avoir lorsque l’on veut faire sa séance de dédicaces.
  • Des tampons, pour ma part j’utilise un tampon pate de chien, pour agrémenter mes dédicaces. Ce n’est pas obligatoire, mais c’est peut-être utile pour se démarquer.
  • Des flyers. Cela peut être utile pour interpeler les gens, certaines personnes ne sont pas nécessairement intéressés pour acheter tout de suite votre roman, mais le fait d’avoir un flyer peut aider à décider la personne. L’avantage des flyers c’est que l’on peut en distribuer dans les commerces également, ce qui peut avoir double fonction.
  • Des cartes de visites ou des marques pages. Pour ma part, j’ai des cartes de visites. Je pense que c’est très pratique, notamment lorsque l’on parle avec des inconnus, pas seulement lorsque l’on fait des séances de dédicaces. Bien sûr, les marques pages peuvent être utiles mais à choisir, il faut mieux investir dans des cartes de visites qui peuvent avoir un plus grand intérêt dans la vie de tous les jours.

Le comportement à adopter :

Lorsque l’on fait des séances de dédicaces il faut apprendre à faire preuve de patience. Les gens ne vont pas nécessairement venir vers vous pour vous parler, cela peut-être à vous d’aller voir les clients et de les aborder. Ce qui n’est pas facile du tout. Pour ma part, je suis une vraie introvertie, du coup aller vers les autres est compliqué, mais je me force, parce que c’est nécessaire et que je suis au travail lorsque je fais des dédicaces, je dois donc mettre cela de côté. Je vous dis cela pour vous montrer que ce n’est pas impossible d’aller vers les autres et de parler de son livre.

Ne restez pas assis au fond de votre chaise en essayant de disparaître ou d’être invisible, ce n’est pas le but. Le but n’est pas non plus d’indisposer les clients. Je ne dis pas que c’est une chance de faire une séance de dédicace, car après tout cela permet à la librairie d’attirer un peu de clients (peut-être) mais en tout cas vous ne devez en aucun cas faire fuir ou indisposer les clients, vous n’êtes qu’invité dans la librairie donc il faut trouver une juste mesure entre être trop entreprenant et rester dans son coin.

Si vous décidez de rester derrière votre table de signature, essayer de ne pas rester assis trop longtemps et tout le temps. Après vous verrez en fonction du passage des gens si vous avez à rester assis ou à être debout, c’est quelque chose que l’on ressent. En tout cas, soyez souriant et engageant. Alors bien entendu, souriant cela ne signifie pas ressembler au Joker, mais avoir un visage avenant. Ne faites pas la tête, n’ayez pas l’air de vous ennuyer même si vous vous ennuyez, car oui, si vous restez une journée ou deux au même endroits, vous allez clairement vous ennuyer à certains moments de moindre affluence, mais ça ne doit pas se voir. Si vous voulez un conseil, j’ai vendu bien plus de livres durant les moments de faibles affluences, parce que les gens qui se trouvaient là étaient là, non pour acheter un « truc », en mode « oh lala on a encore un livre à acheter pour le petit dernier », ou « au flutes on a oublié le cadeau d’anniversaire pour untel ». Bref, les gens étaient là pour acheter mais pour les achats plaisirs, donc ni pour passer le temps, ni pour les achats « obligatoires », ils étaient donc plus disposés à découvrir.

Soyez bien habillé ! Alors bien entendu, si vous n’êtes pas du genre à être costume cravate ou robe « habillée », ne le faites pas, mais on évitera quand même le jeans archi troué, ou le jogging et les vêtements cheap. Je veux bien que nous n’avons pas forcément les moyens d’acheter des marques mais il faut faire un petit effort vestimentaire, on vient pour vendre un livre et ça passe aussi par se vendre soi-même, donc sans aller dans les vêtements de réception, je suis sûre que l’on peut trouver un bon compromis entre la robe de cocktail et le vieux jogging pourri que l’on traîne depuis quinze ans. Pour ma part, j’ai opté pour des robes bleus foncés, ce qui me permet d’avoir un dress code. Je ne suis pas la seule à avoir ma tenue spéciale dédicace ( oui, oui je sais que tu te reconnais Astrid, d’ailleurs allez faire un tour sur son blog, il est génial !). Pour moi, ce qui est important dans le fait d’avoir une tenue spéciale pour les dédicaces, c’est que le fait d’avoir prévu à l’avance sa tenue : déjà ça évite l’angoisse du « que vais-je porter? », ensuite ça permet de savoir que l’on sera à l’aise dans ses vêtements, que la tenue nous va, que l’on est bien dedans, et qu’elle nous met en valeurs. C’est que du bonus.

Petits conseils :

Intéressez vous aux gens que vous allez rencontrer. Je sais que c’est difficile, surtout pour des personnes introverties, mais c’est important. Les gens ont envie de se sentir importants. ils vont dépenser de l’argent donc soyez ouverts et parler. Je sais que ce conseil peu sembler anecdotique mais j’ai croisé des auteurs qui n’en avaient rien à faire des lecteurs. Alors certes si on vend des milliers de romans par jour, on peut se permettre de prendre les gens de hauts (et encore, je trouve ce comportement odieux, mais admettons), autant quand on ne vend pas tant que cela, il faut être agréable avec les gens. J’ai déjà croisé des auteurs assis au fond de leur siège, qui parlent aux gens sans même les regarder. Alors en tant qu’introvertie, je sais à quel point regarder les gens dans les yeux est difficile, je sais aussi que l’on n’a pas forcément envie de trop se mettre en avant, d’être m’as-tu vu, mais entre le trop et le pas assez, il faut trancher.

Ne récitez pas votre 4eme de couverture ! Par pitié, soyez un peu plus original, alors bien sûr, on ne peut pas réécrire l’histoire, mais les gens n’ont pas envie que vous débitiez votre résumé alors qu’ils peuvent le lire, ils ont envie d’émotions. Lors de ma conférence, on m’a dit que la manière dont je parle de mon histoire donne envie de lire. Alors sans me vanter, je crois que c’est justement de ça que les potentiels lecteurs ont envie : de découvrir non seulement l’auteur derrière le livre, mais aussi la passion.

Ne passez pas votre temps à prendre la pause clope. Alors, oui toute le monde ne fume pas, et je sais qu’en tant que fumeuse le stress donne envie d’aller s’en griller une, mais ne passez pas votre journée devant à fumer, il n’y a rien de pire et ce n’est pas très engageant.

Ne désespéré pas si vous ne vendez pas autant que vous le voulez. Il est difficile quand on est inconnu de vendre beaucoup de livres, c’est normal, et même les auteurs les plus vendeurs ont démarré en vendant peu.

Apprenez à remarquer les gens qui sont intéressés par l’achat d’un livre et ceux qui sont là pour la contrainte. Cela se remarque avec l’expérience, bon comme j’ai travaillé dans une librairie j’imagine que j’ai appris à reconnaître les clients qui sont ne lisent que par contrainte et ceux qui aime la lecture. N’essayez jamais de convaincre un non lecteur de lire, c’est peine perdue.

Enfin, ne vous offusquez pas si l’on vous prend pour un vendeur !! C’est normal. Beaucoup de clients viendront vers vous pour vous posez des questions sur le magasin. Donc répondez pas un grand sourire que vous seriez ravi de leur parler de votre roman mais que pour le roman de Musso, il faut voir avec les libraires.

Publicités

2 réflexions sur “Les séances de dédicaces

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s