Ces choses dont je peux me passer

Durant ce mois d’août, j’ai parlé de ces choses dont je ne peux pas me passer. Aujourd’hui, je voudrais vous parler de ces quelques petites choses que j’ai cessé de faire ou d’utiliser pour plusieurs raisons ou tout simplement parce qu’elles ne me convenaient plus.

Le bullet journal :

L’objet à la mode que tout le monde utilise et que j’ai cessé de faire parce que cela ne me satisfaisait pas. Je ne suis pas très créative lorsqu’il s’agit de trouver un thème, de faire des dessins, du coloriage et m’y tenir. J’avais réellement des difficultés à prendre 1 ou 2 heures chaque semaine pour remplir mon Bullet Journal et en faire quelque chose de joli et d’utile. J’ai fini par voir le bujo comme une perte de temps et une prise de tête, plutôt que comme un outil. Je pense qu’à force de voir de magnifiques Bujo sur internet, j’ai fini par me sentir frustrée de ne pas faire quelque chose d’aussi beau, d’aussi créatif et ordonné que les pages que je vois défiler tous les jours.

Comment je fais aujourd’hui pour m’organiser ? Tout simplement en reprenant une to-do list et un agenda. J’ai un carnet dans lequel j’ai écris mes grands objectifs et ce que je dois faire pour les mettre en place, j’ai ensuite décomposé le tout en to-do list de semaine et chaque jour s’essaye d’avancer dans ces choses que j’ai à faire. Je note mes rendez-vous dans mon agenda et voilà, comme avant.

La lithothérapie :

En 2017, j’ai découvert la lithothérapie après une rupture douloureuse. C’est aussi un peu le moment où j’ai découvert la spiritualité, le développement personne (de manière plus profonde disons) et où j’ai eu envie de « changer de vie », de faire des choses pour moi et non parce qu’il fallait les faire pour les autres. J’ai donc découvert la lithothérapie et les pierres. Bien sûr, je connaissais déjà la lithothérapie parce que j’avais fait des recherches pour ma saga mais je n’avais jamais testé pour moi-même. Finalement, des centaines d’euros plus tard et des dizaines de pierres, je me suis rendue compte que toutes ces pierres ne me rendaient pas plus heureuse, que cela ne me servait pas autant que la vendeuse essayait de me faire croire. Je ne dis pas que les pierres et les cristaux ne fonctionnent pas et n’ont pas un côté thérapeutique, juste que ce n’est pas des produits miracles, comme on me l’a vendu. J’ai toujours mes pierres mais je ne m’en sers plus quotidiennement. Je peux porter une pierre de temps à autre, je dors toujours avec une labradorite sous mon oreiller par habitude, mais j’ai cessé de méditer avec les pierres.

Les chaînes YouTube :

Certaines chaînes que je suivais depuis des années sont devenues ces derniers temps un peu trop sponsorisées. Je parle de YouTube mais pour Instagram c’est la même chose. Je n’ai rien contre la publicité, mais les changements de politique YouTube fait que certains « Influenceurs » se sont mis à faire de la pub de manière un peu trop appuyé. Du coup, j’ai cessé de regarder ces chaînes parce que les vidéos qui sont devenus des prétextes à faire de la pub, ça devient juste insupportable. Je trouve que les influenceurs devraient un peu plus souvent oser affirmer quand ils sont sponsorisés pour parler de certains produits. Certains le font et je trouve cela très bien, mais d’autres non et c’est un peu agaçant. Bien entendu, je ne vais pas vous dire quelles chaînes j’ai cessé de suivre parce que ce n’est pas le propos et que je ne tiens pas à flinguer le travail de ces vidéastes, je sais qu’ils le font pour continuer à avoir un salaire mas je trouve que certains prennent un peu leur public pour des pigeons.

Les réseaux sociaux :

Je sais qu’en tant qu’auteure JE DOIS aller sur les réseaux sociaux pour parler de mon livre, faire de la publicité, et blablabla, mais j’ai vraiment de plus en plus de mal à le faire. Je commence à me dire que Instagram, Facebook, et autres, sont un peu trop superficiel à mon goût et qu’ils véhiculent une image faussée de la réalité. Je le savais avant, je ne suis pas naïve, mais pratiquer les réseaux sociaux ne me fait plus du tout envie. Même si je vais encore dessus pour suivre certains comptes, j’ai de moins en moins envie de poster.

Récemment, une personne que je suis sur Insta désirait faire des changements dans son compte Instagram. C’est une démarche que je peux comprendre et que je trouve admirable, vouloir avoir une page qui nous ressemble c’est important, je ne remets pas sa démarche en question mais cela m’a fait prendre conscience d’un phénomène qui me dérange : la standardisation du « JE VENDS DU REVE ». Les gens veulent des photos parfaites, des contenus magnifiques, des photos retouchées, des filtres, des hastags etc et au final, j’ai l’impression que ce qui compte le plus c’est le support visuel plus que le message qui passe derrière l’image. Autant, je comprends qu’un influenceur qui a des millions d’abonnés cherche à vendre du rêve, autant qu’un qui a disons moins de 100 000 abonnés cherche à tout prix à reprendre les techniques marketings des grands noms je trouve cela fort dommage dans le sens où je me demande si ce qui est pris en compte c’est le public ou juste la rentabilité possible derrière tout ça.

De même, j’ai cessé de suivre certaines pages Insta d’auteurs, notamment d’auteurs autoédités. Je vais être honnête : j’en ai assez de voir leur publicité constante défiler sur Instagram. Attention, je ne parle pas de quelqu’un qui fait un peu de publicité, qui a d’autres contenus à côté et qui parle de son roman pour le vendre, ce processus est normal ! En revanche, quelqu’un qui pourri mon scroll avec 20, 30 voir 50 publications quotidiennes de pub pour son roman … Comment dire ?! Vous le sentez le harcèlement ? Je n’ai rien contre les auteurs autoédités, je n’ai rien contre la publicité, contre le fait de se montrer et de se vendre, mais arriver un moment est-ce que vous sentez que vous êtes lourds avec vos livres? Et il y en a beaucoup qui font TROP de pub. Je sais que le métier est difficile, mais mettez-vous à la place de vos abonnés. Quelqu’un qui vous suit et qui a acheté votre livre, s’il voit une pub ou deux, il se dit cool il fait de la pub, je lui mets un cœur et un petit commentaire pour l’encourager. Quelqu’un qui vous suit et qui hésite à acheter votre roman, va surement se sentir encourager à passer commande parce que la pub vous rappelle à son bon souvenir. une personne qui vous découvre sera ravie de voir votre publicité. En revanche, si vous pourrissez son scroll avec de la pub à n’en plus finir, de manière journalière à part vos « amis » qui attendent quelque chose en retour, qui va avoir envie de vous suivre sur la durée ? Parce que celui qui a acheté votre bouquin s’il voit 20 pubs par jour il va juste finir par en avoir assez, quelqu’un qui hésite à invertir de l’argent dans votre torchon (à ce niveau si vous avez besoin de faire 20 pubs par jour c’est ce va se dire l’acheteur potentiel) ne le fera pas, et ceux qui n’ont pas aimé votre livre va juste trouver un prétexte pour vous descendre.

J’ai été vendeuse, je sais que le client détient le pouvoir, je suis auteure et je sais que le lecteur détient le pouvoir, mais gonfler les gens avec ce que l’on veut vendre n’a jamais été une excellente technique de vente. Je l’ai déjà dis sur le blog, mais quand je vendais des livres, j’ai eu l’occasion de tomber sur un auteur qui surjoué son rôle et ceux qui prenait son livre le laisser généralement dans le magasin avant d’arriver à la caisse, parce qu’ils n’étaient pas intéressés, ceux qui acheté quand même son bouquin laissaient des critiques tellement virulentes sur Amazon que je crois qu’il avait 2 étoiles pour l’ensemble de sa saga. Avoir, il vendait pas mal au final mais être auteur est un travail de longue haleine ce n’est pas un sprint. Je sais que lorsque l’on a publié un roman on voudrait en vivre (JE VEUX EN VIVRE donc je sais de quoi je parle) mais il faut penser en terme de carrière à long terme pas en terme de ventes à court terme.

C’est aussi un peu pour cela que je m’éloigne de plus en plus des réseaux sociaux. Je trouve trop faux toute cette ambiance commerciale. En même temps, j’ai tissé des liens amicaux merveilleux avec certaines personnes et vraiment je les adore ces personnes, elles sont vraies, authentiques, chaleureuses et merveilleuses. Ce sont des gens qui m’apprennent beaucoup sur la vie et je les remercie d’être présentes bien évidemment, pourtant il y a ce côté un peu « m’as-tu vu » des réseaux dont j’ai envie de m’éloigner, c’est assez paradoxale.

Publicités

2 réflexions sur “Ces choses dont je peux me passer

  1. Maeva Rbt dit :

    Je suis pareille que toi au sujet du billet journal ! Au début ça me plaisait beaucoup et ça m’étais même bénéfique. Je faisais ça tout les soirs. Puis un jour, mon moral a baissé et je n’ai plus réouvert mon bujo depuis. Déjà je ne suis pas très créative, beaucoup des pages standards de youtubeuses ne sont pas mes standard à moi et ne me convenait pas. Concrètement si je tenais un bujo ça restait uniquement pour le Year in pixel et le Mood tracker, puis pour une page de choses positives, pas pour la partie organisation ! Pour ça j’avais déjà mes applications et la technique marchait très bien de base. Avec le temps j’ai trouvé des applications qui proposent la même chose que les pages que j’aimais sur mon bujo mais en gain de temps ! ☺️

    Aimé par 1 personne

    • Les conseils de Ponine dit :

      Je te comprends. c’est vrai que les youtubeuses ou instagrameuses ont des pages magnifiques mais parfois on se demande si elles s’en servent vraiment 😂
      Après c’est vrai que l’organisation je pense qu’elle vient avec le temps, il faut trouver son médium afin de ne rien oublier (par exemple les rdv médicaux que l’on doit prendre 6 mois ou 1 an à l’avance LOL) et pour être productif, mais le Bujo n’est pas fait pour tout le monde. Après ça reste un bon moyen de se détendre si on aime.

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s