Ces choses dont je pourrais pas me passer : créativité

J’ai intitulé cet article créativité parce que je différencie l’écriture et les activités créatives « annexes ». Pour moi, écrire ne signifie pas être créatif et être créatif n’est pas la même chose qu’écrire. Je m’explique : écrire est un métier, une action, un verbe, alors qu’être créatif est un état, une activité. Pourquoi est-ce que je fais cette distinction ? Très simplement pour être claire dans mon emploi du temps. J’essaye de jongler entre mon « travail » d’écrire et les activités qui m’épanouissent. Je vois l’écriture comme une activité professionnelle et les activités créatives comme du loisirs.

Il y a des activités créatives qui me plaisent et dont je ne pourrais pas me passer, parce que …j’adore ça ?!

La couture:

J’aime beaucoup coudre et ce n’est pas juste une passion, c’est plus comme un besoin d’ailleurs puisque nous avons tous besoin de nous vêtir. Avec le temps, j’ai appris à la voir la couture comme un moyen d’avoir des vêtements qui me vont ( ah quand on n’a pas la taille mannequin c’est parfois compliqué de trouver des vêtements – quand je dis mannequin ce n’est pas faire 1 m 80 et taille 34, mais tailles standardisées que ce soit du 34 au du 44 ou du 54), des vêtements originaux, parce que les femmes toutes habillées en jeans et t-shirt ou robe H&M franchement je trouve ça tellement « tristounet », quand on pense qu’avec un peu de tissus et de volonté on peut faire un vêtement original, qui ne sera porté que par nous et qui nous ira. Outre le côté : besoin d’avoir de quoi se vêtir, la couture apporte beaucoup d’originalité, de créativité. On se retrouve avec un patron, un bout de tissu et au final avec un peu de passion on en fait un vêtement, c’est vraiment plaisant. On peut aussi se laisser porter par sa créativité mettre un bouton par-ci, un ruban par-là et même choisir de vieux modèles et les réinterpréter pour en faire des choses actuelles.

Le coloriage pour adulte :

C’est vrai que le coloriage peut paraître enfantin, pourtant c’est une manière de se laisser aller. Je sais que beaucoup d’adultes essayent de faire leur coloriage par rapport à la réalité ( par ex. faire des feuilles vertes ou des éléphants gris, de l’eau bleue etc) mais on peut aussi partir totalement dans un « monde » à l’envers et prendre des couleurs aléatoires.

Le créacollage :

Je dirais bien scrapbooking mais ce n’est pas nécessairement du scrapbooking. Donc utiliser des morceaux de papiers colorés pour en faire des cartes, des carnets, des boîtes ou autres, c’est vraiment une activité qui permet de faire appel à sa créativité. Il est vraiment intéressant de voir comment avec quelques bouts de papiers, des encres ou des stickers on peut créer une carte d’anniversaire totalement personnalisée. J’ai bien aussi utilisé des cartes du commerce et mettre un peu de stickers ou utiliser des crayons pour la personnaliser. Certes, on y passe moins de temps mais le résultat peut être vraiment intéressant.

Le journal créativité :

Je ne dis pas que je suis une adepte quotidienne du journal créatif mais je lui reconnais des vertus certaines. J’ai découvert cette année le livre Libérez votre créativité de Julia Cameron, je ne dis pas que tout dans son livre m’a parlé, mais j’ai puisé quelques idées comme les 3 pages du matin. Ce sont des pages d’écriture qui permettent de libérer sa créativité (oui, c’est le but) et sans jugement, juste en se laissant porter on écrit 3 pages sans s’arrêter (même si c’est pour écrire ‘écrire’ durant 3 pages ou « moi, moi, moi » bref, on se fiche de ce que l’on écrit). Je me suis rendue compte qu’avec le temps ces 3 pages me lassaient un peu, parce que 12 semaines à écrire 3 pages c’est parfois un peu long (surtout quand on écrit des grandes pages lol), alors je me suis tournée vers un autre livre. Le nouveau journal créatif de Anne Marie Jobin. Ce que j’ai apprécié dans ce livre c’est qu’il montre d’autres manières de libérer sa créativité en utilisant le collage (de photos, de mots, de morceaux de papiers etc), le dessin ou même l’écriture (dialogues, listes, écrire non linéaire, mindmapping, etc). Je n’ai pas tout testé parce que je n’ai pas eu le temps, mais c’est vrai que cela permet de mettre un peu de fantaisie. Pour les deux méthodes, je dirais que se lancer est un vrai défi au début parce qu’il faut parvenir à passer outre ses propres blocages et même si je suis une personne qui est facilement « créative », je me rends compte que j’ai beaucoup de travail avant d’être totalement détachée du regard des autres et du « mais c’est comme ça » (mais c’est comme ça le ciel est bleu, les branches sont marrons, les feuilles vertes, l’écriture se fait de gauche à droite, c’est comme ça on commence en haut de la page – bref vous voyez de quoi je parle).

Le chant et la guitare :

J’ai une jolie voix. Non, sans déconner, j’ai vraiment une très jolie voix chantée (parce que ma voix parlée je la trouve horrible, surtout quand je l’entends sur une vidéo – horrible !). Longtemps, j’ai cru que je chantais faux, que je ne devais pas chanter, parce qu’enfant (à noël 1999 -je connais la date exacte #traumatisme ) l’une de mes cousines, Madame Parfaite comme je l’appelle (parce qu’elle est PARFAITE selon tout les membres de ma famille : vie parfaite, travail parfait, maison parfaite, nombre d’enfants parfait, couple parfait, activités en tout genre parfait) avait décrété que comme j’avais eu un karaoké en cadeau et la VHS de Notre dame de Paris, elle voulait chanter le rôle de Fleur de Lys et …moi aussi, du coup Madame Parfaite a déclaré que ma voix était horrible et je n’ai plus chanté avant des années croyant ma voix horrible. (Oui, Madame Parfaite est une peste de mais chut ^^’ ) Du coup, je n’ai pas chanté avant 2007. J’avais un copain qui était chanteur et j’ai voulu l’impressionner. Il m’a sorti que j’avais une jolie voix pour une choriste. Je vous laisse imaginer ma déception. Quelle femme a envie que son copain lui dise qu’elle ferait un parfait second choix ? Sincèrement ?! Alors, encore une fois, j’ai cessé de chanter, trop blessée pour accepter d’être une choriste quelconque alors que je rêvais d’être tête d’affiche. Et puis, j’ai grandi et j’ai décidé que je n’en avais rien à faire de chanter faux, mal ou d’être une choriste acceptable parce que j’aime bien chanter.

La guitare en revanche c’est vraiment un loisir qui m’est personnel, je joue le moins possible devant les gens parce que je ne m’entraine pas assez et que je préfère en faire une activité qui m’est réservée

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s