Ces choses dont je ne pourrais pas me passer : la littérature

Je voudrais parler de ces œuvres littéraires que j’aime lire et relire.

Il y a des œuvres comme ça que l’on lit et que l’on relit, à chaque fois on y puisse quelque chose de nouveau, de fort et on comprends mieux l’œuvre et soi-même. Il y a peu d’œuvres que je lis et relis avec plaisir. Généralement, lorsque j’ai lu une fois un roman je n’ai plus envie de le relire, mais parfois je trouve dans certains textes tellement plus que le plaisir d’une lecture, alors je garde le livre et je m’arrange pour le mettre bien en évidence afin de le relire un jour ou l’autre.

Parmi ces livres certains font partis de mes toutes premières lectures d’adolescentes et j’ai encore énormément de plaisir à retrouver ces histoires et ces personnages.

Harry Potter :

La série de livres de J.K Rowling fait parti de mes toutes premières lectures. Même si aujourd’hui, j’ai un peu de mal à replonger régulièrement dans ces livres, j’ai longuement relu cette série de livres au cours de ma vie.

Autant en emporte le vent, Margaret Mitchell :

Juste après Harry Potter, j’ai lu Autant en emporte le vent. A treize ans, j’avais déjà la passion des robes de l’époque victorienne. Etant donné que je n’étais jamais parvenue à regarder l’adaptation cinématographique d’un bout à l’autre, j’avais décidé de lire les livres. Je n’ai relu ce livre que quatre ou cinq fois depuis mes treize ans. A chaque relecture j’en apprend un peu plus sur moi et sur qui je suis. Lors de ma première lecture, j’étais totalement subjuguée par le personnage de Scarlett et sa relation avec Ashley. Je trouvais dommage qu’ils ne terminent pas ensemble à la fin de l’histoire. Puis en relisant, j’ai fini par mieux comprendre les personnages de Mélanie et de Ashley. J’ai surtout pu appréhender le couple Scarlett/Rhett. J’ai été peiné d’apprendre en 2018 qu’il y avait eu des manifestations contre la rediffusion du film dans un cinéma du Tennessee. Il y existe toute une polémique contre cette œuvre qui montre les personnes de couleurs sous un jour peu flatteur. Certains assurent qu’il s’agit d’une œuvre raciste et insultante. Autant je suis contre l’esclave et j’estime que nous avons tous le droit de juger qu’une œuvre est raciste ou conservatrice, mais il ne faut pas mettre de côté le fait qu’il s’agisse de 1. d’une œuvre de fiction 2. d’une œuvre qui relate un passé qui a existé même s’il est romancé. Donc oui, l’esclavage a existé et existe encore, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut faire comme si cela n’avait jamais existé sans quoi comment apprendre des erreurs du passé et comment évoluer ? 3. C’est une œuvre d’art et de l’esprit, autrement dit ce n’est pas parce que ce film / ce livre montre les affreux de l’esclavagisme que le message qu’il délivre est de faire du mal à d’autres personnes, car il s’agit d’une œuvre de divertissements.

Les Misérables, Victor Hugo :

C’est le livre de référence pour moi. Celui dans lequel j’ai pu puiser de nombreuses idées. J’y trouve le courage, le désir d’écrire et l’envie de créer. J’ai toujours adoré les œuvres classiques parce que l’on trouve un je-ne-sais-quoi que je ne trouve pas dans les œuvres contemporaines.

La Chronique des vampires, Anne Rice :

Je n’ai pas lu les trois derniers tomes de la saga (Prince Lestat, Prince Lestat et l’Atlantide et Blood Communion), mais j’ai relu trois fois chacun des autres livres. J’adore la manière dont Anne Rice a construit son cycle, même s’il fut un temps où je trouvais que les derniers livres étaient trop axés sur la religion et la spiritualité mais en vieillissant j’apprécie ce côté religieux qui s’est développé depuis le voleur de corps.

Réfléchissez et devenez riche, Napoléon Hill :

Un livre que j’admire, qui me donne du courage et un bon coup de fouet lorsque je suis en perte de vitesse. C’est un livre de développement personnel mais je n’arrive pas à m’en passer. Je n’applique pas toutes les techniques qui sont décrites dans ce livre, certainement pour cela que je ne suis pas riche (hihihi) mais je le trouve réellement motivant et boostant.

Miracle Morning :

Qui n’a pas entendu parler de ce livre. Je l’ai souligné, surligné, annoté, griffonné en long en large et en travers. C’est un livre que j’ai plaisir à lire comme celui de Hill pour l’énergie qu’il contient et la détermination qu’il me fournit. En ce moment, je table plus sur un levé à 5 h 30 du matin, avec sport, lecture et écriture, méditation. J’ai laissé tombé les affirmations et la visualisations le matin, que je fais plutôt dans le courant de la journée.

Ballet Beautiful le livre :

J’avais parlé de Ballet Beautiful dans un post précédent. J’adore cette méthode de sport, que j’ai commencé en suivant les exercices du livre. J’aime beaucoup relire les conseils de Mary Helen Bowers et faire les exo du livre parce que ce ne sont pas totalement les mêmes que ceux que l’on trouve sur le site et c’est une bonne manière d’avoir ses exercices sous la main lorsque l’on est en voyage ou que l’on ne veut pas déranger autrui avec une vidéo de sport. Ici, le lien du livre en français, moi j’ai la version en anglais.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s