Se préparer pour le camp nanowrimo

Maintenant que la préparation du roman est achevée, il faut se préparer physiquement, mentalement et matériellement à ce défi du camp nanowrimo de juillet. Cette année, j’ai décidé de tout changer, que ce soit dans ma préparation personnelle que dans ma préparation littéraire.

Pour la préparation littéraire, ceux qui me suivent savent que pour ce camp j’ai décidé de faire la méthode flocon de neige et que j’ai finalement retiré beaucoup de plaisir. Pour ce qui est de la préparation personnelle et bien j’ai simplement décidé de faire des recherches pour voir combien de temps d’autres personnes consacrées à la réalisation du projet.

Je n’ai pas défini de nombre de mots ou pages pour mon projet. Je pense que 50 000 mots seront trop peu pour parvenir à rédiger l’ensemble de mon roman.

La plupart des articles que j’ai lu sur la question conseillent de donner un nom à son projet. J’ai hésité durant quelques temps. Je voulais nommer mon roman Bloomsbury, en hommage au quartier littéraire de Londres – première fois de ma vie que je souhaite rendre un hommage à quelque chose ou quelqu’un – et puis je me suis aperçue que le titre n’allait pas. Si Bloomsbury collerait parfaitement au thème de l’histoire, parce qu’il fait référence à la littérature et aux personnages de Zoa, de Sarah et de Max, il n’en reste pas moins que l’intrigue ne se déroule pas à Bloomsbury mais dans un autre quartier. Alors j’ai envie de titrer mon projet Regent’s park, car l’action se déroule plus souvent dans ce parc que dans Bloomsbury. Pourtant maintenant que j’y pense et que j’expose ces idées sur ce post, je me dis que Bloomsbury pourrait être un bon choix même si l’action ne s’y déroule pas entièrement parce qu’il fait référence à la littérature et que cela collerait nettement plus avec le thème du projet. Du coup, j’hésite encore, alors que je me sentais sûre de mon choix il y a encore quelques heures. Je verrais. Pour le moment, je nomme donc mon projet Regent’s park. D’après les conseils que j’ai pu lire, le fait de nommer son roman permet de s’impliquer davantage dans sa conception. Pour ma part, ce n’est pas nécessairement le cas, mais comme je l’ai dis je veux tester quelque chose de nouveau.

Dans le même ordre d’idée, il est conseillé d’avoir une photo d’illustration à publier sur le compte du Nanowrimo et également de la coller un peu partout chez soi, pour se sentir impliqué émotionnellement et pour avoir toujours en tête son roman. Je n’ai pas encore choisi d’image d’illustration, je pense que je vais trouver une jolie photo de Regent’s park.

Sur Wikihow, je suis tombée sur cette page et sur cet emploi du temps. Je pense que je vais utiliser cette planification pour rédiger mon roman. Mais en partie. Moi, le midi c’est fait pour manger par pour écrire. Et comme je suis du matin, pas du tout du soir, je ne vais pas écrire le soir, mais le matin, en revanche pour ce qui est du nombre d’heures de travail, je vais le respecter au maximum. Sauf lorsque j’irais sur Paris ou sur Compiègne, mais cela est une autre histoire. Ce qui fait donc un total de 22 heures 30 d’écriture par semaine. Je pense pouvoir gérer un tel emploi du temps, même si cela sera certainement difficile certains jours.

J’avais écrit tout mon plan à la main, en revanche, je ne compte pas rédiger mon projet à la main, c’est un peu trop fastidieux pour moi. En plus, je déteste relire mon écriture manuscrite.

Je suis donc prête pour le défi. Mon stock de thé est prêt, mon planning sera aussi peu chargé que possible afin de réussir à tenir mes délais et mes objectifs. Cette année, je serai productive, je me le promet. J’ai hâte de me rendre compte de ce que donnera mon roman et de quelle manière se dérouleront mes séances d’écriture grâce à la méthode Flocon de neige.

Publicités

4 réflexions sur “Se préparer pour le camp nanowrimo

      • Miss Avery dit :

        En général, quand j’ai vraiment pas d’idée, il s’appelle PSN1 (projet sans nom 1) ou alors juste le genre et éventuellement un chiffre si j’en ai déjà un autre en cours 🙂
        mais c’est clair qu’il faut bien le nommer a un moment 🙂

        Aimé par 1 personne

        • Les conseils de Ponine dit :

          oh je comprends. J’ai eu peur sur le coup je pensais que tu laissais « sans nom » je me suis dis que c’était le meilleur moyen de « perdre » son document 😂😂 pour ma part je préfère qu’il ait un titre meme s’il changera plus tard afin de pouvoir ranger mon document. Je trouve ça plus simple pour me repérer mais même PSN1 ça reste un titre 😁

          Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s