La méthode flocon de neige étape 6

Mine de rien nous voilà déjà à la sixième étape de la méthode flocon de neige et elle en compte dix. Nous sommes donc doucement en train de dépasser la moitié et j’espère que vous aimez les synopsis parce que cette fois encore il s’agit de … Rédiger un synopsis. Attention cette fois c’est du sérieux. On atteint le point de non-retour dans la conception d’un plan pour écrire le projet.

Le synopsis complet

Aujourd’hui, on reprend donc les synopsis d’histoires et ceux des personnages pour rédiger le synopsis qui nous servira pour le reste du travail. Cette fois, on ne voit plus vaguement les choses, mais on se concentre sur l’histoire et l’intrigue.

A partir de maintenant, on rentre dans le détail. On fouille, on cherche, on rature, on reprend, on examine, on rage, on rit, on pleure et on se dope pour parvenir à trouver les bonnes idées qui seront dans notre roman.

En partant du synopsis que l’on a travaillé à l’étape 4, on va détailler ce synopsis d’une page pour en faire un synopsis détaillé de cinq pages. En faisant des recherches sur cette méthode vous trouverez que souvent on dit qu’il faut quatre pages, mais je ne suis pas d’accord. Je vais vous expliquer pourquoi, après libre à vous de faire ce que vous désire :

Durant l’étape 4, je vous parlais de concevoir un résumé de cinq paragraphes. Souvent, la méthode explique qu’il faut un résumé d’une page de quatre paragraphe :

  • Dans le paragraphe numéro 1, il faut mêler la situation initiale et le début de l’intrigue.
  • Dans le second paragraphe, on doit constituer l’action jusqu’au premier climax, qui représente la moitié du roman.
  • Le troisième paragraphe s’attache à présenter la seconde partie de l’acte 2 jusqu’au climax de fin d’acte deux.
  • Le quatrième paragraphe doit résumer la fin de votre roman.
  • Je vous parlais également d’ajouter une cinquième paragraphe sur le retour à la vie normale de votre histoire. Ce paragraphe n’est jamais conseillé dans les méthodes flocon de neige que j’ai pu lire et je crois que c’est un tort, avoir une idée de ce que votre histoire à permis d’apprendre aux personnages et de ce qu’est la nouvelle vie normale de vos personnages est une bonne chose.

A présent, cette cinquième étape vous demande de développer chacun de vos paragraphes en une page de synopsis, avec plus d’action et plus d’idée de narration que dans les étapes précédentes. Bien sûr, n’oubliez pas qu’il est toujours possible de changer ou de modifier des passages ou les synopsis de vos personnages si leurs histoires venaient à changer durant la rédaction de ce synopsis complet. Au final vous obtenez un synopsis complet de cinq pages :

  • La première page développant la situation initiale de votre roman et de vos personnages principaux, jusqu’à l’incident déclencheur de l’action. C’est la phase de mise en place de l’intrigue.
  • La seconde page développe le premier nœud de l’intrigue, c’est à dire les premiers rebondissements.
  • La troisième page se concentre quant à elle sur la seconde partie du récit, à partir du premier climax jusqu’au seuil de l’acte trois. En somme, elle développe la partie que l’on appelle la confrontation.
  • La quatrième page constituera en un résumé de la résolution de l’intrigue, avec son retournement de situation et son climax final.
  • La cinquième page aborde le retour à la vie ordinaire de vos personnages.

Pour rappel : le but d’un synopsis est de donner une idée de tout ce qu’il se passe dans une œuvre en ne développant que les personnages importants de votre histoire et les actions les plus capitales. Ainsi même si vous allez devoir trouver des idées pour agrémenter vos petits paragraphes pour en faire des pages complètes, il ne sera pas possible de vous étendre dans les moindres détails durant cette partie du travail.

On recommande en général une semaine pour faire ce travail. C’est à peu près le temps que j’ai passé en travaillant deux heures trente tous les matins durant cinq jours. J’ai pris le temps de corriger, de revoir, de modifier, de changer, de raturer, bref, je me suis vraiment donnée le temps de penser à mon histoire et à ces instants clés. J’ai aussi revu quelques données dans les intrigues des personnages pour coller à mon synopsis et parce qu’en passant de plus en plus de temps avec mon histoire j’arrivais mieux à visualiser ce qui ne va pas et ce qui manque. J’étais réellement contente à la fin de cette semaine de travail d’avoir mon synopsis, presque un comme je pourrais en envoyer à mon éditeur, même si je sais que celui-ci n’est destinée qu’à moi, car c’est un outil de travail pas de publicité.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s