La méthode flocon de neige étape 4

Aujourd’hui voyons une nouvelle étape de la méthode flocon de neige. Cette nouvelle étape vous permettra de développer plus encore votre projet de roman. Cette quatrième étape devrez vous permettre d’obtenir un synopsis de votre récit et cela en quelques heures seulement.

Durant cette étape, il vous faudra revenir en arrière et reprendre votre petit résumé écrit lors de l’étape 2 afin de l’agrémenter et de le développer, en se servant des résumés des personnages pour mêler vos premières idées et les histoires de vos personnages.

Toujours sur le même principe d’un paragraphe par découpage de l’histoire en acte, il faudrait qu’à la fin de l’exercice vous obteniez une page de cinq paragraphes constituant un court résumé de votre histoire.

Le premier paragraphe devrait correspondre à votre acte 1, de la situation initiale jusqu’au premier conflit ou le premier nœud dramatique, celui qui force le héros a entrer en action. A présent, il n’est plus nécessaire de nommer vos personnages par « jeune femme », « magicien », « scientifique », puisque vous avez leur prénom. On peut donc passer de « une jeune femme cherche à convaincre son mari… » à « Estelle cherche à convaincre Frank … ». Chercher à détailler votre histoire, mais vous n’avez pas besoin de tout connaître, ce n’est encore qu’un synopsis d’une page, un peu comme vous pourriez en donner un à votre éditeur- même si celui-ci n’a de vocation qu’à vous servir à vous.

Le second paragraphe devrait correspondre au début de l’acte 2 de votre roman jusqu’au deuxième nœud dramatique, ou à la confrontation. Ce qui devrait correspondre à la première moitié de votre roman. N’hésitez pas à renforcer les conflits s’ils vous paraissent peu convainquant.

Le troisième paragraphe aura pour but de vous permettre d’imaginer la seconde partie de l’acte 2 de votre récit. Ce paragraphe doit s’achever sur le point culminant, le climax de votre récit. On sent la fin approcher mais ce n’est pas encore le moment de tout résoudre. Le héros doit encore affronter quelques démons avant d’atteindre le grand méchant. Expliquer les échecs vécus par le héros mais également ses réussites, n’oubliez pas de développer également vos personnages principaux leurs histoires doivent venir étoffer celle du héros.

Le quatrième paragraphe s’attachera à expliquer la résolution du conflit. Vous devrez y écrire l’événement coup de théâtre, et les derniers rebondissements. Ce n’est plus le moment d’inventer des conflits mais plutôt de les résoudre.

Dans le dernier paragraphe, il faut s’attacher à expliquer le dénouement de votre récit. Montrer ce que vos personnages ont appris. Il faut boucler la boucle et achever votre récit. Et si possible, montrer la vie après votre histoire, le retour à la réalité, si vous préférez.

Je pense que l’on peut facilement respecter une semaine sur cette étape si l’on veut s’assurer qu’elle réponde à nos exigences et que l’on tient à ce qu’elle ne parte pas dans tous les sens. Je crois qu’il est utile de planifier des moments de travail non formel pour cette partie de la planification. Alors je sais planifier et non formel semblent en total opposition mais je suis sûre que s’obliger à passer quelques minutes par jour à réfléchir à son histoire permet d’avancer. On peut faire le choix délibérer de réfléchir à son histoire durant une pause déjeuner, durant le trajet jusqu’au travail ou durant une phase de « méditation ».

Pour ma part, j’ai passé quatre jours sur cette étape, à écrire, réécrire, corriger, barrer, recommencer ce synopsis. J’ai fait le choix de le rédiger à la main pour me sentir plus proche de mes personnages et de mon récit. J’étais surprise de constater que pendant que j’étendais mon linge je me mettais à réfléchir à ce récit alors que je n’avais pas d’idée, il y a encore quelques jours de ce que je pourrais écrire durant mon camp nanowrimo. Comme quoi, parfois, il suffit de se lancer et de s’efforcer de travailler pour avancer.

Je pense que ce premier synopsis est un moyen de se rendre compte si l’histoire tient la route ou pas. Il permet d’aller plus loin dans les conflits des personnages et de l’histoire. Je ne m’attendais pas à y prendre autant de plaisir. Bien entendu, il faut se détacher de l’exercice de style, car ce n’en est pas un. Il ne s’agit pas non plus du synopsis que vous aurez à remettre avec votre roman mais d’un simple support de travail pour vous auteur. C’est parfois compliqué de se dire que ce travail n’a pas pour objectif d’être parfait. Il faudra certainement revenir en arrière dans les histoires de vos personnages pour faire des ajustements, c’est bien ce qui est utile dans ce genre de méthode car on peut voir en amont si les conflits sont « bons » ou s’ils ne sont pas assez étoffés. On peut penser que cela permettra de gagner du temps lors de la rédaction, même si je crois que cela ne peut pas être totalement le cas. Pour le moment, je ne m’imagine pas écrire sans avoir besoin de faire des ajustements lors de la correction. En tout cas, je trouve l’exercice intéressant notamment lorsqu’il s’agira de rédiger le synopsis pour l’éditeur, car c’est un bon moyen de s’entraîner.

Pour le moment, je n’ai pas encore réussi à inclure toutes les péripéties, ni toutes les facettes des histoires des personnages. Je crois qu’il va me falloir encore du temps pour visualiser totalement l’histoire et de quelles manières je vais insérer chacun des nœuds dramatiques et chacune des intrigues secondaires à l’intrigue principale.

Je n’ai pas tapé mon synopsis sur ordinateur, j’ai préféré jusqu’à présent travailler à la main, mais je dirais que chacun de mes paragraphes fait entre huit à dix lignes sur Word, à vue de nez bien entendu. Je ne pense pas que ce premier synopsis doit faire plus, mais je peux me tromper.

crédit image : Image parFree-Photos de Pixabay

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s