10 citations sur la critique qui remonte le moral

Accepter une critique, c’est parfois compliqué, voici une petite compilation de citations célèbres qui peuvent aider à faire passer la pilule pour rebondir et se remettre à l’écriture.

« Il est aisé de critiquer un auteur, mais il est difficile de l’apprécier. »

Vauvenargues

« Le critique compare toujours. L’incomparable lui échappe. »

Jean Cocteau

« Ne fait pas attention à ce que dit la critique : on n’a jamais élevé une statue à un critique.« 

Jean Sibelius

« Un critique, ce n’est jamais qu’un individu qui a des goûts personnels.« 

Marc Esposito

« Tu ferais un excellent critique. Tu parles fort bien de ce que tu connais mal…« 

Henri Jeanson

« Le critique se montre beaucoup moins soucieux d’éclairer l’opinion que de paraître intelligent. »

Marcel Aymé

« Si le critique était un compositeur inspiré, il ne dirait pas comment l’œuvre aurait dû être faite, il l’écrirait lui-même. »

Arnold Schoenberg

« On fait de la critique quand on ne peut pas faire de l’art, de même qu’on se met mouchard quand on ne peut être soldat. »

Gustave Flaubert

« La critique est un parasite de la société qui n’a aucune influence ! Les critiques sont des vieux imbéciles, incapables de faire un autre métier alors que la majorité des artistes sur le retour pourraient très bien devenir critique.« 

Coluche

« La critique est plus facile que la pratique. »

George Sand

9 réflexions sur “10 citations sur la critique qui remonte le moral

  1. Julien Hirt dit :

    Je n’ai jamais trouvé l’amertume des auteurs face aux critiques très intéressante, ni très utile. Pour aider à faire passer la pilule face aux critiques, il ne faut selon moi pas se moquer d’eux, mais reconnaître à quel point la critique joue un rôle crucial dans la littérature. Il suffit pour s’en convaincre de lire des critiques de grands talent: je suggère de commencer par les « Cours de littérature » de Vladimir Nabokov.

    Aimé par 1 personne

  2. Hiéra dit :

    Ces citations sont intéressantes^^. D’ailleurs, ce qui remonte le plus le moral, c’est de voir que des auteurs comme Flaubert avaient aussi des difficultés à accepter les critiques^^. Si eux avaient du mal à gérer (et recevaient des critiques, d’ailleurs !), on peut relativiser, à notre niveau^^.
    Par contre, je trouve qu’il est quand même important de souligner que ça doit rester un moyen personnel privé de faire face à la critique, et pas quelque chose qu’on doit répandre publiquement (je parle spécifiquement du fait de se dire que les critiques sont des personnes qui font ce métier parce qu’ils ne sont pas capable de produire des oeuvres d’art eux-même).
    Les critiques sont une partie très importante de l’art, et une idée que j’ai lu plusieurs fois et que je trouve très intéressante, c’est que la critique n’est pas faite pour l’artiste, mais pour le lecteur/spectateur. Les critiques, qui sont bien sûr subjectives, sont là pour aider le lecteur à se faire une idée d’un livre et de s’il va l’aimer ou non, pas forcément en disant « c’est bien » ou « c’est de la merde » d’ailleurs. Une bonne critique est suffisamment descriptive pour préciser par exemple « les personnages sont unidimensionnels mais l’action est très impressionnante » et comme ça, quelqu’un qui aime l’action pourra décider d’aller voir le film, alors que moi qui porte beaucoup d’attention aux personnages je n’irai pas^^. La critique c’est simplement un métier totalement différent de l’écriture, pas simplement un boulot pour gens aigris qui ne sont pas capables d’écrire eux-même.

    Du coup en tant qu’auteur, c’est important de se rappeler que la critique est subjective, et qu’elle n’est pas « faite pour nous » (beaucoup d’auteurs conseillent d’ailleurs de ne simplement pas lire ses propres critiques^^). Et si ça peut aider de penser que les critiques ne sont pas capables de faire le travail d’auteur, pourquoi pas, mais je pense qu’il faut le garder en pensée, et pas par exemple aller attaquer publiquement sur Twitter tout un métier qui a totalement sa place dans le monde artistique^^. Surtout que les critiques sont aussi des personnes qui n’apprécieront pas plus de lire qu’on les traite de ratés qu’un auteur apprécie de lire que son bouquin est nul^^ (après j’imagine que bien sûr il existe des critiques aigris et inutilement agressifs, mais mieux vaut ne pas généraliser^^).

    Merci pour cet article en tout cas, je trouve surtout très intéressant de voir ce que de grands artistes ont pu penser de leurs critiques^^
    (désolée si je te spamme avec ce commentaire, j’ai l’impression qu’il ne passe pas^^)

    Aimé par 1 personne

    • Les conseils de Ponine dit :

      Ce que tu dis est intéressant dans la mesure où oui, critiquer les critiques et les « descendrent » publiquement est intolérable. Bon pour le coup, ici, ce ne sont pas mes pensées personnelles mais des citations d’artistes, je pense que les mœurs ont évolués depuis Flaubert et que le métier de critique a changé depuis l’époque de Coluche, en tout cas il s’est démocratisé. Lorsqu’il y a 20 ans, on souhaitait se faire un avis sur un livre/film/pièce de théâtre on achetait un quotidien national et on allait lire ce que le critique en pensait. Aujourd’hui, on va sur internet et on a l’embarras du choix entre les plateformes spécialisées, Amazon, les sites de ventes en lignes, les blogs, les influenceurs, etc. Du coup, je crois qu’aujourd’hui toutes critiques artistiques est potentiellement visibles, ce qui n’était pas le cas avant internet. Donc, en effet, on ne peut pas aller attaquer tout un métier sur internet (c’est un peu ce que je disais dans mon article sur les correcteurs certains sont bons et font leur travail avec sérieux et d’autres bafouent la profession -mais c’est aussi le cas pour les plombiers, les forces de l’ordre, les professeurs et tous les métiers), on ne peut pas non plus aller attaquer une personne en particulier sur une critique. Je ne crois pas que cela soit une bonne chose d’aller « attaquer » quelqu’un de toutes manières. J’ai l’impression que cet article n’est pas perçu comme je souhaitais qu’il le soit. J’ai l’impression que les lecteurs pensent qu’il s’agit d’une harangue contre les critiques et la critique en général, alors qu’il ne s’agit que de compiler quelques commentaires de personnalités artistiques – acerbes certes – sur les critiques et la critique en générale mais pas de mon opinion personnelle sur le travail des critiques. J’avais rédigé cet article sur le ton de l’humour et je voulais qu’il soit surtout le reflet du fait que même les plus grands ont pu être critiqué et donc pour moi, c’était un moyen d’aider à relativiser. Pour ma part, quand je lis des propos du compositeur Jean Sibelius j’ai en tête le salon des refusés, certes ce n’est pas le même sujet entre la musique et la peinture, pourtant je me dis que les artistes refusés au salon finalement quand on voit la cote d’un Manet ou d’un Pissarro, il y a un certain décalage entre ce que pensait la critique de leur art et ce que le grand public et l’Histoire en ont retenu, car je suis certaine que très peu de noms de critiques d’art sont restés dans les mémoires collectives, en revanche beaucoup de gens vont connaître des noms d’artistes. Ma volonté en écrivant cet article n’était pas de froisser les critiques ou de dire que la critique c’est mal ou inutile, mais qu’au final l’important reste de produire une œuvre qui, pour nous en tant qu’auteur/artiste, soit une œuvre de qualité dans laquelle on a beaucoup travaillé, sur laquelle on a beaucoup réfléchis car c’est plus important que de se laisser démonter par une critique et de se dire que l’on ne vaut rien ou que l’on n’est pas un bon créateur, car même les plus grands, les plus connus, les plus célèbres, qui sont encensés – aujourd’hui – par la critique sont passés par là et on trouvait l’envie de continuer, parfois envers et contre tout/tous parce qu’ils croyaient en eux.
      Pour en revenir à l’idée que la critique n’est pas faite pour les artistes, c’est quelque chose que j’ai étudié durant mes études et c’est ce que l’on nous enseignait justement : que la critique « aide » le spectateur à se faire un avis mais que justement c’est assez dangereux de laisser quelqu’un d’autre nous influencer dans le sens où le critique va voir un film, lire un livre, voir un ballet ou autre, en fonction de ses émotions et de son histoire. C’est sûrement arrivé à des tas de gens de lire une excellente critique sur un film et d’y aller pour en ressortir complètement déçu parce que finalement la critique disait que c’était fabuleux alors que l’on trouve cela mauvais. Alors justement en arts, on nous disait toujours de ne jamais lire de critiques avant d’avoir vu/lu/assisté à l’œuvre et avant d’avoir forgé notre propre avis sur la question. Alors qu’en littérature, c’était l’inverse on nous incitait à nous fier aux critiques avant tout. On nous disait que les critiques savaient ce qu’il devait être ou ne pas être, ce qu’il devait y avoir dans une œuvre ou non, un peu comme si le critique était un professeur qui nous enseignait un savoir en vérité absolu. Alors qu’au final, comme tu l’as dis la critique est très subjective et c’est aussi cela que je pensais montrer à travers ces citations.

      J'aime

Répondre à Hiéra Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s