Bilan Avril 2019

Avril fut un mois particulièrement pourri ! J’ai fait preuve de tellement peu de motivation et de productivité que je peux officiellement dire que ce fut le mois le moins productif depuis deux ans et ceux à tous les niveaux.

Lecture :

J’ai eu peu de lecture ce mois-ci. J’ai commencé les 7 habitudes de ceux qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent mais je me suis arrêtée cent cinquante pages avant la fin : haha pour réussir tout ce que j’entreprends on repassera !

J’ai aussi acheté et lu le livre d’une amie : Méli-Mélo de Romance de Anaïs Mony. Il s’agit d’un recueil de nouvelles. Je ne suis pas fan de romance donc je ne peux pas dire que j’ai adoré le genre littéraire – mais cela elle le sait ^^ – en revanche, j’étais contente de pouvoir lire son recueil de nouvelles. C’était intéressant, facile à lire, agréable.

L’autre livre que j’ai lu ce fut Les nefs de Pangée de Christian Chavassieux. Il s’agit d’un roman de fantasy. Le début fut un peu compliqué, les noms des personnages sont un peu compliqués au début, mais très rapidement – à vrai dire après les cent premières pages – je me suis prise dans cette lecture. J’ai trouvé les personnages attachants. La complexité de l’histoire était vraiment intéressante. J’ai adoré la seconde moitié du roman, la manière dont l’auteur met en place les civilisations, les intrigues des personnages et… Non en faite, je ne peux pas tout vous raconter mais il vaut vraiment la peine d’être lu. Une fois passé le moment où il y a pleins d’informations à retenir sur les lieux, les personnages, l’histoire, on passe vraiment une superbe lecture. Je pense aussi que si j’avais été moins épuisée au moment où j’ai commencé la lecture j’aurais surement été plus rapidement plongée dans la lecture.

Voilà c’est tout ce que j’ai eu l’occasion de lire en avril. Quand je vous disais que ce mois fut pathétique niveau productivité.

En ce qui concerne le sport, durant les derniers jours, je me suis remise au vélo d’appartement, ce qui m’a aidé à me booster un peu, j’ai aussi suivi les dix dernières vidéos du mois de la chaîne Yoga with Adrienne, cela m’a aidé aussi à me remotiver. J’ai aussi fait des étirements tous les jours grâce aux vidéos de Ballet Beautiful. J’ai grosso modo fait du sport durant les 10 dernières jours, mais je compte continuer en mai et reprendre le Pilates notamment le livre de Darcey Bussell qui est un génial, j’ai vu également que sur YouTube on pouvait trouver des vidéos de son livre/DVD.

J’ai obtenu les notes de mes concours….Mais parlons d’autre chose. Je crois que recevoir de mauvaises nouvelles dès le début du mois m’a plombé le moral. Je tenais réellement à réussir le concours de bibliothécaire, j’ai eu de meilleures notes que les autres années, je pense que c’est déjà bien.

En couture, je suis parvenue à achevée le dernier élément de mon projet 1. Un haut de la marque McCalls. Je trouve juste le tissu un peu trop transparent à mon goût et mes hanches un peu trop grasses pour que ce soit joli. Car oui, pas assez de sport, donc j’ai fait du gras. Chez moi la fainéantise se paye chère. (En vrai, j’ai surtout besoin de perdre du poids pour ma santé, pas « uniquement » pour me sentir plus jolie physiquement, même si être à l’aise dans son corps c’est important – et non être à l’aise dans son corps ça ne veut pas nécessairement dire que je veux être maigre juste me sentir à l’aise dans mes mouvements et dans ma peau – je dois aussi perdre un peu de poids pour ma santé et ça c’est important).

En revanche, j’ai pas mal joué de la guitare ce mois-ci. Même si mon prof dira que ce n’est pas suffisant et qu’il est persuadé que si une de mes cordes était désaccordée ce n’était pas parce que j’ai raccroché la tête juste avant d’arrivée, je jure avoir joué au moins dix minutes presque tous les jours. Peu suffisant certes mais bien mieux qu’à l’ordinaire.

J’ai aussi fait du ménage dans ma chambre, je me suis rapprochée des coins – on dit qu’ils ne s’approchent pas d’eux-mêmes du balais et du chiffon allez savoir pourquoi ^^ – j’en ai profité pour donner des livres, trier des vêtements et jeté du make up et des crèmes qui traînaient là depuis…bien plus de dix ans. C’est fou combien je pouvais dépenser de l’argent pour du maquillage il y a quelques années. Maintenant, je préfère acheter peu de maquillage mais de grande qualité chez Bare Minerals. Je sais, c’est cher mais au moins je trouve le résultat magnifique et c’est tout même non tester sur les animaux. Tous n’est pas Vegan, il faut faire attention. Sans être une adepte du bio (d’ailleurs le bio je n’y crois pas, pour moi c’est juste du marketing), sans être vegan ou pro- PLASTIC FREE, je commence à faire un peu plus attention à mon mode de vie et mes usages. Je vais essayer d’acheter des choses plus « commerce » équitable, essayer de me tourner vers des marques plus respectueuses de l’environnement, tenter de ne pas gaspiller comme je le faisais avant et ne pas acheter des produits inutiles. C’est loin d’être simple et je ne crois pas parvenir à faire des changement radicaux dans mon mode de vie du jour au lendemain. Pour ce qui est des produits d’hygiène féminine, j’ai découvert que la marque love & green faisaient des serviettes hygiéniques. N’ayant plus le désir de porter des tampons et pas les moyens d’investir dans une cup menstruel (j’ai envie de dire « bio » et pas d’une marque qui fabrique des tampons hypers polluants) ni des serviettes lavables, je me suis tournée vers cette marque, en attendant d’avoir assez d’économies pour aller vers des pratiques plus naturelles. J’ai d’ailleurs eu une discussion avec quelques personnes à ce sujet, alors certes les serviettes lavables et les cups sont moins chères sur le long terme mais TOUT le monde n’a pas les moyens d’investir 25 / 50 ou 100 euros d’un coup pour ce genre d’achat. A croire que les « pauvres » n’ont pas le droit d’avoir accès à une meilleure qualité de vie.

Pour ce qui est du blog et de l’écriture, mon bilan est quasi nul. Je suis à peine venue sur le blog, même pour répondre aux commentaires et je m’en excuse. Quant à l’écriture, je suis parvenue avec bien du mal à écrire 20 000 mots sur les 75 000 que j’avais prévu. Je ne suis même pas allée sur le site du Camp Nano pour reporter mes progrès. J’avais la flemme. Je me suis rendue compte que les derniers jours du mois ont été bien productifs. Je suis passée de 5000 mots écrits du 1 er au 20 avril à 20 000 en 10 jours. Ce qui n’est pas si mal au final.

En revanche, j’ai vu beaucoup de monde. Je ne sais pas si cela peut être le côté le plus cool de ce mois. J’ai pas mal bougé, vu des amis, de la famille, des gens que je n’avais pas vu depuis un moment pour certains. ET ce que je peux dire, c’est que j’ai enfin pu oser imposer mon point de vue sur certains points. Pour ma famille proche, je suis la petite dernière (bien que j’ai des petits cousins et des petites cousines), je suis enfant unique et j’ai longtemps été très proches de mes cousines, de l’une d’elle en particulier. Pour la famille, (oncles, tantes, etc), je suis toujours le bébé. Je crois que même à 80 ans mes cousines et leurs compagnons me considérerons toujours comme le bébé de la famille, bien après avoir considéré leurs enfants comme des adultes. Je suis le vilain petit canard, celle qui n’est jamais en phase avec les idées de la société. On vit dans une société de consommation, une cousine enseigne à ses élèves l’écologie, le recyclage, etc mais vouloir tendre vers le plastic free (j’ai dû vouloir pas réussir mais quand même y a un pas de fait ), estimer que trouver des pesticides dans les couches pour bébés c’est quand même « limite », ne fait pas partie d’un esprit sain. Non, notre société nous dit « consomme et tais-toi » alors se dire que l’on pourrait peut-être suivre (tenter) un autre mode de raisonnement paraît dangereux. Je l’ai déjà dit ici, je ne veux pas d’enfant, voilà bien assez pour donner l’impression de mettre en péril toute la civilisation humaine. Réellement, j’ai reçu un choc terrible lorsque j’ai vu ma cousine enceinte de cinq mois reculer les mains sur son ventre, l’air pétrifiée, lorsque j’ai « osé » affirmer une nouvelle fois que je ne voulais pas d’enfant. Je me suis demandée si elle s’imaginait que j’allais l’agresser et lui arracher son fœtus du ventre parce que je suis une Childfree. Sérieusement comment peut-elle imaginer ça ? Je crois qu’avoir mon premier roman de publié m’a aidé à prendre conscience que je n’avais pas à rester à la place du vilain petit canard de la famille, celui qui aime l’art, le métal, le punk, les comédies musicales, les looks trop chelous et qui pensent qu’avant d’obliger une ado à prendre la pilule on pourrait lui présenter les autres moyens de contraceptions (quand on est un danger pour la société on le reste jusqu’au bout MDR). Je crois être une bonne personne, en tout cas pas la plus mauvaise du monde, et j’ai décidé d’affirmer ma personnalité, de prendre parti pour défendre mes idées même si cela dérange ma famille parce que clairement je ne supporte plus d’être considérée comme une enfant incapable de prendre des décisions saines et raisonnables alors que mon petit cousin de 18 ans est bien plus écouté et moins remis en question juste parce qu’il accepte de répondre aux codes de la « société » sans la questionner un instant.

Du coup, je dirais un mois peu productif, mais qui m’a permis de grandir en tant que personne et qui m’a montré que j’étais soutenue…surtout par des gens qui ne sont pas de mes proches, c’est agréable de savoir que l’on peut compter sur l’être humain pour se remotiver et obtenir de la considération et de l’amour ^^

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s