Le parcours post-signature d’un contrat d’édition

Une fois que l’on a écrit un roman, que l’on a corrigé son manuscrit, encore et encore et que l’on a enfin mis un point final, on peut passer à l’envoi à un éditeur. Il y a toujours un moment d’attente avant une réponse. Si la réponse d’un éditeur est oui, vous entrerez dans la phase d’excitation qui arrive lorsque l’on va publier son ouvrage. Une fois le contrat signé, on se dit « cool, c’est bon, je peux souffler, l’éditeur va faire tout le boulot et moi, tranquille je passe à autre chose ».

Bien sûr, il faut se réjouir, si vous êtes parvenu jusque là, c’est que vous êtes un auteur ! Félicitations. Mais en attendant de voir votre roman publié, que vous puissiez le tenir entre vos mains, il risque de se passer longtemps. Le monde de l’édition est un milieu où il faut être patient ^^. Pendant ce temps, vous n’aurez pas totalement le temps de souffler.

Votre éditeur peut vous demander des corrections. Eh oui, on ne jamais cessé de corriger son roman avant qu’il soit aussi parfait que possible. C’est là une chose qui peut arriver. Pour ma part, je n’ai pas eu à faire de corrections, mon éditrice s’en est chargée.

Votre éditeur peut également vous faire des propositions pour le choix de la couverture. C’est le côté marrant du métier d’auteur. Ce qui est amusant lorsque l’on se retrouve face à la couverture de son futur livre, c’est que l’on se rend compte que la manière dont on a vu son livre n’est pas nécessairement ce qui en ressort pour l’éditeur ou le/la graphiste.

On peut aussi vous demandez de rédiger la quatrième de couverture de votre œuvre. C’est un travail qui peut se montrer difficile. Essentiellement, si on ne pensait pas à avoir à le faire.

Le dernier exercice peut être la rédaction de sa propre biographie. Ce n’est pas non plus quelque chose que l’on fait tous les jours, et qui peut demander beaucoup de travail et de préparation, notamment mentale.

L’éditeur peut aussi vous demander des photographies. C’est une étape importante car votre image va apparaître sur votre livre ou sur le site de votre éditeur ou encore dans les réseaux sociaux. il faut donc faire très attention à l’image que vous allez donner à votre éditeur.

Une fois, tout cela achever, que votre éditeur aura tout achever, il vous enverra votre projet pour que vous puissiez y jeter un dernier coup d’œil, vérifier que tout est aussi parfait que possible. N’hésitez pas non plus à détailler à votre éditeur les points qui posent soucis. Si vous avez encore des corrections à apporter allez-y, c’est le dernier moment, après il sera trop tard.

Après moults aller-retour entre vous et votre éditeur, celui-ci vous enverra un BAT (comprendre Bon à tirer). C’est l’instant où votre projet est à la limite de la finalisation, puisque l’étape suivante c’est l’impression. Signer le BAT achève la réalisation du projet.

L’étape suivante est la réception de votre livre, achevé, tout beau, tout neuf, chez vous.

Comme quoi, une fois l’écriture achevée, il reste encore beaucoup de travail, qui implique l’auteur.

Publicités

3 réflexions sur “Le parcours post-signature d’un contrat d’édition

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s