Les maisons d’éditions à compte d’auteur

J’aurais aussi bien pu intituler cet article :

Pourquoi je déteste les maisons d’éditions à compte d’auteur et pourquoi j’aurais certainement moins d’abonnés à la fin de cet article !

Je me suis toujours considérée comme une personne (assez) ouverte d’esprit, sauf que parfois, j’ai un avis tranché sur certaines questions, et j’éprouve une grande incompréhension sur les points de vues des autres sur certaines questions, genre :

-pourquoi les hommes ne portent pas de robes et de jupes alors que les femmes portent des pantalons (non, les kilts ça ne comptent pas)

-pourquoi certaines personnes insultes les travestis ou les gens qui changent de sexe, ou les gens qui aiment les gens qui sont du même sexe qu’eux.

-pourquoi les gens n’acceptent pas que les autres soient différents.

-Pourquoi certaines personnes n’aiment pas la glace à la pistache alors que sérieux aucun parfum n’est meilleur (non, pour le coup je plaisante).

Et s’il y a un sujet dans l’écriture que je ne comprends pas, mais alors pas du tout c’est :

POURQUOI LES AUTEURS FONT APPELS A DES MAISONS D’EDITIONS A COMPTE D’AUTEURS ?

Si vous souhaitez dépenser votre argent pour vous faire publier, ok ! Pas de problème, à l’heure actuelle l’autoédition est une excellente solution. C’est même plutôt bien, si on s’en sort avec les tableurs, les réglementations, et si on a la place d’avoir quelques cartons chez soi. Dans tous les cas, il a toujours des gens pour vous conseiller dans cette voie. Si vous ne souhaitez pas dépenser votre argent -ou que vous n’en avez pas assez pour publier vous-même- il y a les maisons d’éditions à compte d’éditeurs. Alors oui, je sais : les maisons à compte d’éditeurs sont surchargées de travail, ils ne publient pas tout, ce n’est pas parce que l’on n’est pas retenu dans une de leurs sélections que l’on est « mauvais », blablabla. Seulement, vous pouvez toujours être autopublié sur Amazon (et co.) en format numérique. Alors pourquoi les auteurs vont se faire publier sur des maisons d’éditions à compte d’auteur ?

Réellement, c’est quoi le projet ? Parce que clairement, une maison à compte d’auteur c’est l’arnaque :

-vous souhaitez une couverture personnalisé : vous payez (autant payer un vrai pro ou allez dans une fac ou école de graphisme, un étudiant peut vous faire ça pour pas trop cher, et certains sont vraiment doués )

-relecture des fautes : vous payez (autant payer un vrai pro de la correction, et être autoédité)

-avoir votre livre en format ePub : vous payez

-avoir des impressions de votre livre papier : vous payez (perso l’éditeur de la ville d’à côté fait la même chose pour moins cher souvent)

-des photos de vous pour votre comm (pardon déformation de mon stage où l’on écrivait comm et pas comm parce que l’on passe facilement du m ou n) : vous payez des tarifs ahurissants alors que le photographe de la ville fait un aussi bon travail pour moins cher (ou les étudiants en photographie)

-La publicité sur facebook ou autre : vous payez, franchement vous pouvez payer vous-même non ? Avec une page « pro » et un peu d’argent vous le ferez aussi bien.

-diffusion auprès de grands groupes de « libraires » (cultura, fnac, etc) : vous payez.

-Faire votre pub auprès du journal local : vous payez. Si vous voulez faire votre pub auprès du journal local, c’est simple et gratuit : vous allez dans toutes les manifestations de votre ville / village et vous allez papoter avec le journaliste, il deviendra votre « ami » et voilà.

Je crois que le pire ce sont les éditeurs qui vous demande quelque chose comme 2500 euros et qu’en plus, ils vous disent d’acheter les 500 premiers exemplaires de votre livre.

Bref, comme je ne suis pas une personne foncièrement méchante, je me suis dis que je pouvais aller voir le site d’un éditeur à compte d’auteur et voir ce qu’ils proposaient niveau distribution. Je n’ai pas été très loin : j’ai pris la ville à côté de chez moi. Sur 9 distributeurs 3 n’existent plus depuis des années (12 ans pour le plus ancien) et ouais ça fait mal.

Donc je ne comprends pas pourquoi les auteurs continuent d’aller vers ce marché car c’est uniquement de l’arnaque. Je comprends le désir de certains d’être publié. Il n’y a rien de plus frustrant que d’attendre qu’une maison d’édition accepte le manuscrit et qu’elle le publie. Un livre c’est un travail immense, c’est une partie de nous. Lorsque l’on voit les refus s’accumuler on se dit que l’on n’est pas fait pour écrire, que l’on n’a pas de talent, que l’on n’est pas « commercial ». Et vous savez quoi ? C’est peut-être vrai. On n’a peut être pas assez de talent -pour le moment parce que c’est notre premier roman et que l’on n’a pas encore assez d’heures de travail. On n’a peut être pas une histoire commerciale – mais ce n’est pas pour autant qu’elle ne vaut pas la peine. Peut-être que l’on n’a pas encore assez de maturité pour écrire. C’est possible. Seulement, payer et ne pas conserver ses droits alors que ‘on dépense certainement plus que si on était autoédité c’est ridicule.

Ce qui m’agace le plus dans cette pratique, ce n’est pas les maisons d’éditions : c’est leur business après tout. Non, ce qui m’agace ce sont ces auteurs qui sous prétexte d’avoir payé une maison d’édition se disent dotés d’un immense talent. Je ne dis pas qu’ils n’ont pas de talents, je dis que payer pour être publié n’est pas un signe de talent.

C’est un peu comme l’autoédition : il y a des auteurs qui publient des textes magnifiques, dont les histoires sont géniales, qui sont époustouflants et il y a d’autres auteurs qui ont des œuvres de piètres qualités. Tout simplement parce qu’aujourd’hui tout le monde peut publier un livre en autoédition. Il y a également de très mauvais auteurs publiés compte d’édition, mais disons qu’une maison d’édition traditionnelle laissera moins passer de textes décousus, publiera moins d’ouvrage à la syntaxe incompréhensible. Donc, je ne critique pas l’autoédition, je dis seulement que oui on trouve de tout en autoédition.

Pour moi, ce qui fit le talent d’un auteur ne se mesure même pas en nombre de ventes, mais aux critiques reçues, qu’elles soient « bonnes » ou « mauvaises ». Après tout, on peut vendre 1 million de copies, si 90 % des lecteurs jugent le livre mauvais, pas intéressant, sans intérêt et qu’ils regrettent de l’avoir acheté où est l’intérêt?

Bref, je comprendrais tout à fait que certains d’entre vous trouveront cet article vraiment agaçant ou qu’il prend vraiment trop parti mais je devais expliquer pourquoi je déteste les maisons d’édition à compte d’auteur.


Publicités

11 réflexions sur “Les maisons d’éditions à compte d’auteur

    • Les conseils de Ponine dit :

      Mais est-ce que l’on gagne de l’argent de cette manière ?
      Je sais que pour beaucoup être auteur ou artiste c’est aimer l’art plus que tout et ne jamais parler d’argent, pourtant peut-on gagner sa vie avec ce genre de maison d’édition, je m’interroge.

      Aimé par 1 personne

        • Les conseils de Ponine dit :

          J’ai envie de dire : au moins tu es édité. j’attends depuis mai dernier la publication d’un roman et la maison d’édition me dit le mois prochain depuis juin dernier haha.
          Je suis d’accord avec toi, on ne gagne pas nécessairement de l’argent avec ses écrits, mais de là à payer des pseudos maisons d’éditions, c’est effrayant. C’est un peu comme aller voir un patron et le payer pour qu’il nous embauche lol

          Aimé par 1 personne

  1. Chris dit :

    Je ne trouve pas cet article agaçant ! C’est important de dénoncer ce genre d’arnaques surtout que je suis certains que de nombreux auteurs débutant se font avoir par méconnaissance de l’édition. Certains croient que c’est normal de payer pour pouvoir être publié.
    Je pense que de toute façon ces maisons sont voués à disparaître. De nos jours, l’autoédition devient de plus en plus facile. Amazon propose même de s’autoéditer au format papier, les livres sont imprimés à chaque commande ce qui fait que l’auteur n’a pas à avancer d’argent. Bon, les frais d’impression sont plus chers et il faut de toute façon faire une couverture et faire sa propre comm autour du livre, mais je pense que ça peut être un bon moyen pour se lancer.

    Aimé par 2 personnes

    • Les conseils de Ponine dit :

      à l’heure actuelle, certains auteurs qui sont déjà publiés par des maisons d’éditions classiques passent à l’auto-édition. je pense que c’est réellement en passe de devenir une excellente alternative pour les écrivains de « demain ».

      J'aime

  2. Miss Avery dit :

    Je suis assez d’accord même si sur certains points je suis sceptique. Alors oui, c’est cher pour finalement pas grand chose (j’ai été assez déçue moi même) mais avoir son livre entre les mains c’est juste … C’est magique et moi ça m’a donné l’envie de continuer parce que je voulais ressentir cela a nouveau. Je ne le referai pas avec une maison d’édition a compte d’auteur, ça c’est sûr mais je continue d’y croire et quand je perds un peu la foi, je regarde mon livre et je me dis : « je l’ai fait une fois, pourquoi pas deux ? »
    Bonne journée

    Aimé par 2 personnes

    • Les conseils de Ponine dit :

      avoir son livre entre les mains oui c’est magique, mais avec l’auto-édition il est possible d’avoir la même chose, parfois pour moins cher. je trouve que le compte d’auteur est une sacrée arnaque. Jeune, je me suis faite avoir par des maisons d’éditions dans ce genre, ce qui me répugne le plus dans leur pratique c’est qu’ils font croire à l’auteur qu’ils l’ont réellement choisi alors qu’ils se moquent de la qualité du texte, de la faisabilité du projet.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s