Création de personnages : Par où commencer ?

On le dit souvent, mais pour qu’une histoire soit intéressante, il lui faut de bons personnages. Pour ma part, j’aime bien partir des personnages pour concevoir mes récits. Je ne démarre pas toujours un roman à partir d’une idée de personnage, mais j’aime bien savoir qui sera mon héros avant même de commencer à planifier les intrigues. Par quels personnages faut-il commencer ? Quel type de personnages doit-on créer pour les besoins d’un récit ? 

Selon moi, le personnage qui vient en premier c’est naturellement le héros ou l’antagoniste. On a rarement l’idée du personnage le moins visible de l’histoire en premier. Sauf si l’histoire se déroule entièrement sans ce personnage, un peu à la manière de En attendant Godot. Mais même dans ce cas là, le premier personnage que vous avez inventé reste le héros.

Avoir l’idée du personnage principal, cela ne signifie pas nécessairement que ce personnage ne nécessitera aucune modification ou réfléxion, mais il est plus facile de commencer les recherches sur les personnages, en se basant sur notre première idée. Avoir en même temps, une idée d’histoire et un (ou plusieurs) personnage(s) c’est un excellent départ. Pourtan ce n’est pas toujours la meilleure manière de commencer. Une fois que l’on a des idées, il est difficile de faire table rase lorsque l’on se rend compte que l’on va dans le mur ou que nos idées première ne sont pas viables. 

Si je n’ai pas d’idée de personnage est-ce que l’idée est mauvaise ? Est-ce que je dois renoncer si aucun personnage ne me vient en tête ?                                                           Bien sûr que non ! Il faut seulement se donner un peu plus de temps pour réfléchir aux personnages dont on va avoir besoin et créer vos personnages en fonction de votre idée principale. A ce moment là, c’est un peu comme rentrer dans la peau d’un directeur des ressources humaines ou d’un patron à la recherche d’un employé. Il faut donc vous demander qui est le personnage principale qui vous manque : l’homme fort ou la femme forte qui portera votre histoire du début à la fin. 

Que vous ayez déjà une petite idée de vos personnages ou que vous ne savez pas quels personnages vous devez concevoir pour votre histoire n’oubliez pas qu’il faut avoir :

-un héros ou une héroïne 

-des personnages principaux

-des personnages secondaires 

-un ou une antagoniste 

Pour commencer, voyons en détails les personnages dont vous pouvez avoir besoin pour commencer votre histoire. Il faut voir un roman comme une entreprise. Il faut vous les bons employés. Si vous aviez à diriger une entreprise vous feriez attention à avoir assez de secrétaires, de comptables, de stagiaires, de commerciaux ou de directeurs de services pour que votre entreprise soit rentable et fonctionnelle. Si vous n’aviez besoin que d’un seul directeur maketing vous n’en prendriez pas douze. Pour un roman, c’est pareil. Il est inutile de multiplier des personnages à l’infini si vous ne savez pas quoi en faire. Dites-vous une chose : plus il y aurait de personnage plus il y aura d’intrigues secondaires. Si vous ne vous sentez pas capable de multiplier les intrigues ( ce qui est très bien d’ailleurs ) contentez-vous d’avoir le minimum de personnages après tout personne ne vous demande d’avoir cinquante personnages à développer pour chaque histoire. 

Liste des personnages que vous pouvez créer : 

Le héros – je pense qu’il est impossible d’écrire un roman sans une figure de proue bien entendu tout dépend du type de roman que l’on veut écrire mais avoir un héros permet au lecteur de s’attacher. Bien sûr, il ne s’agit en aucun cas d’une obligation, seulement mon avis personnel. 

-Votre héros aura besoin d’un antagoniste. On peut également appeler l’antagoniste le Grand Méchant ( nous serons dans un article pourquoi le Grand Méchant n’est pas nécessairement aussi méchant que cela.)

-Il y aura des personnages principaux, généralement des personnages qui gravitent autour de votre héros ou de votre antagoniste – car oui, rien n’empêche d’avoir des personnages principaux qui gravitent autour du grand méchant. 

des personnages « obstacles « c’est à dire des personnages qui ne sont pas nécessairement du côté du méchant (ou qui le sont ) et qui empêchent le héros et ses amis de parvenir à leurs fins.

 –Des protagonistes, des personnages qui sont du côté du héros mais qui ne sont pas des personnages principaux. 

Des acolytes qui servent le Grand Méchant  ou le héros. 

Des figurants qui ne font que passer et qui servent à remplir des petits rôles. 

que doit-on savoir avant de créer des personnages ? 

La création de personnages est un moment important dans l’écriture d’un roman. Je pense qu’il est toujours difficile une fois que l’on a un personnage de le mettre de côté parce qu’il ne correspond pas à l’histoire. C’est pourquoi, je vous conseille de bien réfléchir aux types de personnages dont vous avez besoin pour votre histoire et s’il est nécessaire de les multiplier. 

La première chose que vous avez besoin de savoir c’est que : vous n’êtes pas votre personnage. Plutôt votre héros n’est pas vous. En littérature lorsque le personnage est la copie « plus que parfaite » et sans défaut de son auteur, on parle d‘une Mary Sue. On peut me rétorquer que tous les personnages sont un peu leur auteur, qu’il est normal de mettre un peu de soi dans ses personnages. D’une part parce que l’on parle le mieux de ce que l’on connaît, d’autre part parce que nos personnages aussi fictifs soient-ils sont un peu de nous. C’est très juste, pourtant entre mettre un peu de  soi et tout de soit fait une grosse différence. Après rien ne vous empêche de créer un personnage qui soit exactement comme vous, si vous vous assurez de développer les autres personnages et de ne pas les reléguer au second plan. 

Le personnage cliché 

C’est un souci que connaît tous les auteurs à un moment où un autre. C’est normal. Avoir un personnage cliché si tous vos autres personnages ne le sont pas n’est pas nécessairement mal. Mais vous devez savoir ce que vous faites et avoir conscience que du fait que votre personnage soit cliché ou non. 

Tout le monde a des secrets

Tout le monde, même les personnages et j’ai envie de surtout vos personnages. Il faut avoir cela à l’esprit si l’on créer des personnages, on doit avoir en tête que l’on devrait leur trouver des failles, des faiblesses et des secrets. 

La création de personnages commence toujours par connaître les besoins de votre histoire. N’oubliez pas qu’il faut mieux commencer avec deux ou trois personnages dont les rôles et les fonctions sont clairement définis plutôt que d’avoir trop de personnages et de ne pas savoir qu’en faire, ni à quoi ils vont réellement servir. On peut toujours créer de nouveaux personnages. Même si l’on peut également en retirer, il reste plus aisé de faire le contraire. Dans tous les cas, essayer de vous mettre dans la peau d’un chef d’entreprise. Posez vous cette question : de qui ai-je besoin pour faire fonctionner mon roman ? 

Je vous souhaite une bonne journée et l’on se retrouve mercredi pour un autre article sur la création de personnages. 

Publicités

6 réflexions sur “Création de personnages : Par où commencer ?

  1. Julien Hirt dit :

    Beaucoup d’excellents conseils dans tout ça, même si je dois dire que tirer un parallèle entre l’écriture romanesque et le monde factice et inhumain de l’entreprise me pétrifie. Ta métaphore fonctionne très bien, mais elle appuie sur tous les mauvais boutons en ce qui me concerne.

    Aimé par 1 personne

    • Les conseils de Ponine dit :

      Merci de ton retour. Et bien, on ne peut pas plaire à tout le monde ^^ Pour le coup, j’assume cet article même s’il ne plaira pas à tout le monde. En tout cas, merci de ton retour, ça me fais plaisir de savoir que tu l’as lu même s’il ne partage pas ton point de vue.

      Aimé par 1 personne

        • Les conseils de Ponine dit :

          Tu partages ton point de vue, c’est normal que je l’accepte. C’est dans l’échange que l’on grandit en tant que personne. Je pense que tout le monde a le droit d’avoir un avis et de l’exprimer, c’est la base de la société de partager ce que l’on pense, même si cela ne va pas dans le sens de l’autre. Toutes les opinions sont valables, même les « critiques ». ^^

          Aimé par 1 personne

  2. Elisa dit :

    Des conseils précieux pour construire une équipe de personnages. Comme Julien, j’aime bien ton analogie avec l’entreprise et je vais même tirer le fil. Ma suggestion : faire du team building, où chaque personnage aura une compétence et une mission et se limiter au format pizza team : 8 parts maximum… Bonne écriture à tous et merci pour ce billet 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s