Recherches sur un point spécifique

Aujourd’hui abordons la question des recherches spécifiques et pourquoi elles sont importantes. 

On écrit sur ce que l’on connaît. Tout le monde le sait, on peut mieux décrire un monde que l’on connaît bien plutôt qu’un sujet qui  nous est parfaitement étrangé. Seulement cela n’empêche pas que l’on ait envie d’écrire un roman qui va aborder un thème qui nous est un peu inconnu. C’est vrai, comment décrire un univers médicale si l’on est banquier ou l’inverse ? Tout simplement en faisant des recherches. 

Dans le cas où vous écriveriez sur un domaine particulier, comme un métier, resseignez vous auprès de votre entourage. Même si vous n’avez pas nécessairement un médecin dans vos amis, vous pouvez vous tourner vers des infirmiers. Votre héroïne de roman est une professeure des écoles, seulement voilà pour vous  l’école ça remonte à loin et vous en avez une vision biaisée parce que vous n’avez enseigné ? Allez donc discuter avec des professeurs des écoles pour avoir leur vision du métier. Votre héros est atteint d’une maladie quelconque, allait faire un tour sur les forums pour receuillir des éléments que vous pourrez intréger à votre roman. 

Pourquoi est-ce important de faire des recherches sur les points spécifiques comme les métiers, les maladies, les architectures ou les Histoires ? Tout simplement pour avoir plus de réalisme et éviter les clichés. Vous voulez un exemple ? Avant d’enseigner, je pensais que les profs des écoles étaient de gros fainéants qui n’avaient pas grand chose à faire de leur journée, qui passaient leur temps à se plaindre des élèves, des parents, du système, du ministère, de la hierarchie et qui en plus éxgéraient leur besoin « d’obéissance ». Haha, j’étais naïve. Lorsque j’ai enseigné, je faisais des semaines de 75 heures, je me levais à 5 h du matin, je me couchais à 22 h, 7 jours sur 7, j’étais en état de stress permament. J’ai eu des classes qui m’ont broyé mentalement, sans parler des parents pour qui leurs progénitures devraient être auréolés parce que non les saints ne peuvent pas taper les copains et que si on les a vu c’est tout simplement parce qu’on a des hallucinations. Je ne parle même pas parents qui trouvent inadmissible de faire faire en punition à leurs enfants une recherche de 5 synomynes ou expression sur le verbe « parler » (vous vous rendez compte comment c’est compliqué pour un élève de CM2 ). Outre la dépression que j’ai pu traîné après cette expérience lamentable, j’ai compris que les clichés nous les avons tous. Il y a toujours un boulot/ Métier/ profession que l’on voit d’un regard critique et un peu cliché, sauf que lorsque l’on écrit on ne peut pas se contenter d’idées reçues. Il faut être authentique. 

Etre écrivain c’est un peu comme être journaliste. Il faut investiguer, mener son enquête et trouver une vérité plus proche de la réalité. D’une part pour rendre justice aux gens, d’autre part pour éviter les stéréotypes agaçants et ensuite pour se donner des idées, tout simplement. 

Est-ce que pour autant il faut passer des mois sur ces recherches spécifiques ? 

Tout dépend de la dose de réalisme dont vous allez avoir besoin. S’il s’agit de faire du bénévolat vous pourriez directement en faire vous-même et voir de quoi il est question. Si vous écrivez sur une maladie, parler aux patients. Les forums sont formidables pour cela, non seulement parce que l’on en trouve sur tous les sujets, que l’on voit les pires cas et les plus chanceux. Vous pourrez également contacter directement des malades, ou non, ce qui permet d’éviter de trop parler de son roman surtout si vous avez peur de ne pas le terminer un jour. Vous pouvez également lire des biographies, ce qui permet d’avoir un avis moins général et plus particulier sur une question. 

Pourquoi est-ce si important de parler aux gens qui sont concernés par votre recherche plutôt que de fouiller dans les livres ? 

Je trouve que lorsque l’on traite d’un sujet comme une profession ou une maladie, il est plus intéressant d’avoir l’avis des personnes qui vivents ces événements. On peut en receuillir des anedoctes amusantes que l’on peut toujours transformer et ajouter dans son histoire. Ensuite parce que l’on peut avoir bonne conscience de ne pas se contenter de clichés mais de trouver une vérité, qui si elle n’est pas universelle est réelle. 

Est-ce tellement désagréable de lire un roman dans lequel l’auteur n’a pas vraiment prit le temps de se renseigner avant ?

Pour ma part, je dirais oui. Ce n’est que mon point de vue, mais je ressens dès les premières lignes si l’auteur s’est servi uniquement de ses clichés ou s’il a pris le temps de questionner son sujet avant. C’est d’autant plus flagrant pour tout ce qui concerne le domaine médicale. Il suffit de regarder sur Youtube les réactions de vrais médecins au sujet des séries médicales pour comprendre que les clichés sont un réel problème et ce qui passe bien à l’écran ne passe pas dans un roman. Pourquoi ? Parce qu’à l’écran il y a un budget à respecter, un nombre limité d’acteur, de locaux, et aussi parce qu’à l’écran on se concentre sur les personnages. Oui, dans un roman on se concentre aussi sur les personnages, mais les descriptions servent à définir le cadre, un cadre mal défini est dérangeant et vous n’aurez pas l’excuse des coupes budgétaires pour justifier votre manque de renseignements. Mettez-vous dans la peau d’un journaliste et faites vos recherches, n’oubliez pas qu’un bon journaliste n’a jamais qu’une seule source et qu’il les vérifie. 

C’est un peu la même chose si vous écrivez sur un personnage atteint d’une maladie qu’elle soit mentale ou physique. Si votre héros est en fauteuil roulant et que vous n’avez jamais été confronté à un handicap, il est plus correct de vous tourner vers des personnes devant se déplacer en fauteuil roulant pour comprendre ce qu’ils vivent au quotidien et comment ils gérent l’environnement qui les entoure. C’est exactement pareil pour les maladies mentales. Etre au plus proche de la réalité vous aidera à mieux écrire, à être plus juste et moins flou pour vos lecteurs. 

On se retrouve bientôt pour une autre grande question sur les recherches documentaires. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s