Recherches sur les lieux

Coucou tout le monde, 

Aujourd’hui continons sur notre thèmatique du mois : les recherches. Je voudrais vous parler des recherches sur les lieux. 

Lorsque l’on écrit un roman, on se focalise souvent sur certains aspects de recherches ou réfléxions comme les personnages ou les intrigues, si bien qu’on en oublie les lieux. A moins que vous n’écriviez un roman qui se passe dans une ville précise, dans des lieux très précis, vous ne passerez pas nécessairement beaucoup de temps à concevoir vos lieux. Cela se comprends, écrire est un travail tellement long et les recherches c’est un peu prise de tête que l’on a tout de suite envie de plonger dans son histoire, d’écrire et de voir plus tard pour les détails. C’est une pratique que j’ai également, sauf que parfois, prendre un peu de temps pour penser aux lieux fait gagner beaucoup de temps et donne en profondeur. 

Alors quelles recherches faut-il faire pour les lieux ? 

Tout d’abord, quelques considérations sur ce qui peut-être fait :

Quel type de lieux peut-on écrire :

Un lieu qui pourrait exister dans une ville réelle

-Un lieu qui pourrait exister dans une ville qui n’existe pas 

-Un lieu qui ne peut pas exister parce que vous écrivez une histoire totalement fictive

-Un lieu qui existe dans une ville réelle

-Un lieu qui existe dans une ville qui n’existe pas

Selon que vous placez votre intrigue dans une ville qui existe ou non, il y a aura des types de recherches différentes à faire. Si vous devez créer un monde imaginaire, le travail sera plus long et plus complexe que si vous écrivez dans une ville qui existe. Ensuite, tout dépend de l’époque dans laquelle vous situez votre récit. Si vous décidez d’écrire une histoire qui se passe dans le Paris de 2018, il y aura des recherches différentes que si vous écrivez dans le Paris de 1900 ou le Paris d’une époque antérieure.

Ce qui me vient à parler de la question du récit historique : Doit-on écrire un récit purement histoire avec tous les aspects de l’HISTOIRE (la Grande Histoire) ? Sachez qu’il y aura toujours des historiens pour pointer vos erreurs anachroniques. Si vous donnez votre roman à lire à un historien spécialisé dans une époque et sur un lieu précis, il trouvera forcèment des erreurs : un bâtiment qui n’existait pas encore ou qui avait été détruit, une coiffure qui n’avait pas encore été à la mode, un style vestimentaire ou architectural qui n’est pas à sa place. Bref, les spécialistes raleront toujours ! C’est normal. Est-ce que cela veut dire pour autant qu’il ne faut pas faire d’effort pour être aussi précis que possible ? Certainement pas ! Seulement, n’oubliez pas vous écrivez de la fiction, même s’il s’agit de fiction historique, donc vous pouvez laisser passer quelques erreurs minimes. En revanche, pas question dans une fiction historique de placer la Tour Eiffel en 1820, il faut être un peu cohérent. Mais c’est également valable pour une histoire qui se passerait à l’heure actuelle. Si vous avez besoin pour votre intrigue de mettre La Boutique Machin Truc au coin de la Rue X et de la Rue Y alors que dans la vraie vie, elle se trouve au centre de la Rue Y, pas de soucis. Après tout, vous écrivez de la fiction pas un guide touristique (conseil qui ne fonctionne pas, si vous écrivez un guide touristique) il n’est donc pas absolument nécessaire d’être précis au centimètre près.

Mais alors comment fait-on des recherches sur un lieu – surtout si on ne connaît pas ce lieu ? 

Tout d’abord, voyez si vous pouvez vous y rendre. Si vous habitez à la campagne et que vous souhaitez écrire sur la ville qui est à 10 kilomètres de chez vous, il serait sage de prévoir quelques sorties sur place, pour prendre des photos, des notes, ou même faire un tour à l’Office du Tourisme local pour vous renseignez. Si vous écrivez sur une ville qui est à des centaines de kilomètres, il peut être sympa de faire un petit voyage, même si vous n’aurez pas le temps de tout visiter. Au moins, vous pourrez vous rendre compte de l’atmosphère ambiante. Si le lieu est loin et que vous n’avez pas les moyens de vous y rendre, et bien Google est votre ami. (Conseil valable aussi si l’endroit est plus près mais que vos moyens financiers, temporels, matériels, physiques ne vous permettent pas de vous y rendre.) 

Parlons de Google ! Il offre un avantage considérable parce que sans sortir de chez soi on peut se rendre à l’autre bout du monde en quelques clics. C’est magique, vous pouvez utiliser Google Street pour visualiser les lieux, vous faire une idée de la configuration de l’espace, et du temps. Pourquoi j’ajoute du temps ? Imaginons que votre action se déroule à Paris -oui j’aime bien Paris- votre héros doit se rendre de la place de l’Etoile à la place des Voges, combien de temps va-t-il mettre ? Si vous n’avez jamais fait ce trajet : à pieds, en voiture, en métro, en taxi … vous risquez de mal évaluer les distances et vos lecteurs risqueraient de ne pas vous le pardonnez. 

Les livres, les guides de voyages, les livres de photographies, sont très utiles également, notamment pour vous rendre compte de l’atmosphère de certains lieux. Si on vous dit dans votre guide du Routard qu’un lieu est branché, c’est qu’il y aura certainement une ambiance différence qu’un lieu dit cosy. 

Les blogs des aventuriers ou autres voyageurs, ces blogs offrent la chance de découvrir un aspect d’un lieu par le vécu d’autrui. Alors certes ce n’est pas votre vécu, mais cela vous aidera à vous faire une idée et à diversifier vos points de vue. Admettons que vous soyez vous-même aller dans un café, que vous ayez adoré parce qu’il s’est passé quelque chose de génial (comme une demande en mariage, ou une réunion de vieux amis, ou juste parce que vous êtiez heureux) votre vision du lieu sera différente de quelqu’un qui y a passé un mauvais moment. Donc connaître les avis d’autres « utilisateurs », « clients », « voyageurs » sera utile pour votre récit. Non seulement vous verrez le lieu avec un autre point de vue, mais ce point de vue sera certainement utile si votre personnage est différent de vous.  

Si vous créez un monde : 

Si vous devez créer un monde servez-vous de ce qui existe déjà. Il y a peu de chance pour que dans votre monde il n’y ait pas de maisons, d’hotel de ville, de châteaus, de rues, de forêts, etc. Sinon vous pouvez lire mon article sur la création de monde imaginaire. Je reparlerai de la manière de concevoir un monde imaginaire dans un futur plus ou moins proche, mais en attend, je vous invite à jeter un coup d’oeil aux articles de Celia May sur la création d’un univers fantastique. Elle donne d’excellents conseils et j’adore son travail. 

 

Qu’est-ce qui est important lorsque l’on fait des recherches sur un lieu ? 

-La géographie du lieu : savoir où il se situe dans quel partie du monde, dans quel pays, dans quelle région. Situer votre lieu est capital, notamment au niveau du climat et des aspects sociaux et économiques. On ne vit pas pareil au milieu du désert qu’en jungle urbaine. 

-Le temps : ici, je parle d’histoire. Quand se situe votre roman imposera des conditions différentes et des recherches particulières. 

-L’atmosphère : je crois que c’est même l’essentiel. L’atmosphère d’un lieu en dit plus que de longues décriptions, n’en déplaisent aux naturalistes mais décrire une atmosphère rend parfois plus justice à un lieu que de décrire en détails chaque aspect, chaque pierre, chaque objet qui s’y trouve. L’atmosphère est un mélange entre les 5 sens. Lorsque vous faites de recherches sur un lieu essayer de le voir à travers le spectre de chacun des sens, même si vous n’utilisez pas toutes les données que vous aurait receuilli dans votre récit, vous aurez au moins connaissance de ses aspects. Voilà ce que je pouvais vous dire des recherches sur les lieux.

 

J’espère que cet article vous aura plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire pour me faire part de vos propres recherches, de ce que vous trouvez important ou non lorsque vous êtes dans cette phase de recherche. Dans tous les cas, on se retrouve mercredi pour un nouvel article basé sur les recherches.

Bonne journée,

Ponine 

Publicités

3 réflexions sur “Recherches sur les lieux

  1. Celia May dit :

    Merci beaucoup pour la référence ^^
    Je suis d’accord avec toi, les recherches sont très importantes pour créer des lieux réalistes (qu’ils soient imaginaires ou basé sur la réalité). Personnellement j’aime bien cette phase, parce que ça peut donner des idées pour enrichir l’univers qu’on n’aurait peut-être pas eu par nous-mêmes.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s