Revoir son ex bonne ou mauvaise idée ?

Franchement, il y a encore quelques semaines, j’aurais juré que la seule raison pour laquelle je voudrais revoir mon ex aurait été pour lui crever les yeux et le tuer, l’insulter et lui dire à quel point il m’a fait mal – pas forcément dans cet ordre. Mais comme dit la pub : « ça c’était avant ».

 

Ayant travaillé sur moi, mon comportement, mes blessures intérieures, ma colère, ma tristesse, ma rancune et tout simplement sur mon développement personnel, ayant trouvé la paix intérieure et le bonheur : je peux dire que revoir mon ex a été la meilleure chose qui me soit arrivée.

Le revoir m’a fait prendre conscience de pas mal de choses :

Je ne lui en veux plus de m’avoir quitté.

Je le remercie de l’avoir fait parce que j’ai pu évoluer. Je l’ai fait d’ailleurs. C’est important de dire merci lorsque l’on le pense.

Cette rupture m’a montré que l’on peut grandir et que réellement ce qui ne tue pas rend plus fort. Et franchement, je dois avouer qu’il fut un temps ou je pensais réellement mettre fin à mes jours – grosse bêtise.

C’était la meilleure chose pour moi d’être confrontée à la plus intense de mes blessures : l’abandon. J’ai réellement pu guérir de cette blessure, même si …même si parfois et bien c’est difficile et que j’ai encore un peu de rancune vis à vis de mon enfance, seulement ça mon ex n’y est pour rien.

Je me suis rendue compte que j’étais réellement en paix avec moi-même et ça c’est le plus important.

Seulement, le revoir m’a aussi beaucoup attristé… pas pour moi, mais pour lui. Je l’imaginais heureux, parfaitement comblé dans sa nouvelle vie, faisant 100 000 choses complètement dingues et vivant sa vie à fond. Je n’entrerai pas dans les détails, mais disons que j’ai pris conscience que parfois celui qui souffre le plus ce n’est pas celui qui est quitté.

Sans entrer dans le schéma : victime -bourreau – sauveur, je pense qu’être celui qui subi la rupture a le beau rôle. Notamment vis à vis de la société, mais ça à la rigueur la société on s’en moque. Non, le plus beau rôle c’est qu’il est plus simple de faire table rase du passé, parce que l’on a souffert, parce que même si on est à moitié responsable de la rupture (quand même on a 50 % des torts et ça c’est important de le reconnaître) on reste celui qui voulait arranger la situation (ou celui qui voulait se voiler la face) et donc se retrouver au pied du mur de la sorte fait beaucoup de mal et de bien. La colère, même si elle n’est pas bonne conseillère, est une aide qui peut permettre d’avancer- dans les premiers temps- et puis il n’en reste pas moins que l’on a souvent le soutient de ses proches. Pour celui qui quitte c’est plus difficile. Même si l’autre est soulagé d’avoir mis un terme à une relation qui n’avançait plus, était douloureuse, malsaine (ou que sais-je), il reste un peu de culpabilité, celle d’avoir fait du mal à l’autre, et puis il y a moins de soutient de la part des proches (passé pour le méchant ce n’est jamais cool) et puis il faut assumer un choix que l’on a fait seul. 

Lorsque je l’ai revu, je me suis rendue compte que j’avais énormément d’amour pour lui. Un amour que la majorité des gens nommeront affection. Je pense qu’il s’agit réellement d’amour, l’amour de mon prochain, l’amour presque religieux. Cela n’a rien de passionné, de romantique ou même d’amicale. C’est « juste » de l’amour, comme on aime les arbres, l’air qui rentre dans nos poumons, le bonheur, la vie, la mort etc.

Ressentir cet « amour » m’a réellement permise de comprendre que j’avais pardonné, accepté, aimé cette douleur que j’ai ressenti lorsqu’il est parti, que j’avais évolué, quitté mes vieux schémas pour me construire. C’était agréable, j’étais satisfaite de moi, de mon cheminement intérieur, même si extérieurement (matériellement) mon cheminement n’est pas aussi évolué que je l’aurais souhaité -mais tout vient au moment où cela doit venir. C’est gratifiant de se rendre compte que toutes mes lectures, mes méditations, mes heures de réflexions n’auront pas été vaine.

J’étais aussi très surprise : durant les heures que j’ai passé avec lui, j’étais dans le moment présent, pas dans mes pensées, pas dans le jugement de ce qu’il me racontait, pas dans la souffrance, mais juste dans le moment à l’écouter parler, à dire ce que je pensais. C’est quelque chose que je ne faisais jamais ou très peu lorsque l’on était ensemble. J’en ai plus appris sur lui en trois heures, qu’en 4 ans de couple. Bien sur, j’ai été tenté (en rentrant) de me dire « mince j’aurais dû être dans le présent bien avant » mais j’ai chassé cette idée, le passé est passé et seul maintenant compte.

Ce qui m’a le plus étonné c’est que lorsqu’il m’a proposé de passer il m’a dit qu’il savait que je ne viendrais pas, que ce n’était pas mon genre de faire ça. Il avait raison, avant je ne l’aurais jamais fait, parce que c’est loin, que conduire j’ai horreur de cela, et pourtant, je me suis dis « soit dans le moment présent » et « prouve-toi à toi-même que tu as changé, tu n’es plus la fille qui avait peur, tu es la personne qui vit ». Bien entendu, c’était égoïste de vouloir lui montrer que j’avais changé mais j’ai fais cela pour moi avant tout et j’en tire une grande satisfaction.

A présent, j’espère qu’il sera heureux, qu’il trouvera le bonheur et qu’il apprendra à lâcher prise, j’aimerais qu’il trouve la paix intérieur, comme moi je l’ai trouvé. Je souhaite que tout le monde trouve le bonheur et la paix. Et si cela fait de moi une folle illuminée alors oui, je suis folle et complètement illuminée.

 

Publicités

7 réflexions sur “Revoir son ex bonne ou mauvaise idée ?

  1. Julien Hirt dit :

    C’est très touchant, cette manière d’expliquer ainsi simplement des sentiments si complexes. Ravi qu’il soit possible de rebondir de cette manière. En ce qui me concerne, jamais il ne me viendrait à l’idée de revoir une ex, principalement parce que je suis marié aujourd’hui et que c’est pour moi une question de respect.

    Aimé par 1 personne

    • Les conseils de Ponine dit :

      On peut être marié et revoir une personne que l’on a connu il y a longtemps sans aucune ambiguïté. Après tout dépend des circonstances et de l’autre. Ce qui compte le plus c’est de se respecter et de respecter l’autre, dans ton cas ton épouse.

      Aimé par 1 personne

  2. Fifty Shades of Books dit :

    Super article.. et je me sens concerné en plus..
    je ne suis plus avec mon ex depuis 1 ans.. il ma trompé et la cette année je lai surpris en septembre dans mon université.. au début j’étais triste et en colère.. ca a fait remonté des souvenirs mais ca va beaucoup mieux et tu as raisons.. ça fait mal mais beaucoup de choses positif en sont ressortis ❤

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s