Ma vie après la rupture, pourquoi je n’ai pas aimé qu’il reprenne contact et comment je vais avancer à présent.

Il y a encore quelques mois, presque 4, je vivais le parfait bonheur, avec un homme merveilleux, j’étais épanouie, il était heureux, on était amoureux… oui, enfin ça c’est ce que je croyais, parce que lui de son côté ne m’aimait pas (ou plus, le résultat est le même), j’étais la « femme de sa vie » mais il avait envie d’aller « profiter de sa jeunesse » (manière polie de dire « m’envoyer en l’air avec la première venue » je rajouterais surtout si elle habite en Espagne ou si c’est une de ses amies), il voyait sa vie avec moi mais pas comme moi je le désirais (sauf qu’en vrai on désirait la même chose – mais j’imagine que c’est plus facile de mettre tout sur le dos de celui que l’on quitte). Oui en sommes j’étais un plan-cul (je ne m’excuserais pas de dire la vérité parce que pour le coup c’est exactement ce que j’étais au début et à la fin de notre relation) le temps qu’il retrouve confiance en lui ou qu’il perde confiance en lui (avec les hommes allaient savoir). Bref, je n’étais pas grand chose… en tout cas c’est ce que je suis devenue, pas grand chose, une histoire qu’on a vite fait d’oublier (merci l’Espagne ! eh oui, je sais, et non je n’espionne pas, mais je sais tout, je sais toujours tout ! enfin je dis ça il ne passera jamais par là, il ne le faisait pas quand on était ensemble).

Est-ce que cet article est un article de vengeance en mode je balance tout ? Non. J’ai encore un peu de respect pour ce que nous étions. Seulement, j’ai besoin d’extériorisé la haine que j’ai ressentie il y a quelques jours lorsqu’il m’a envoyé un sms alors qu’il ne voulait plus jamais entendre parler de moi (et dire qu’il me proposait d’être amis… no comment). Alors ce sms, je l’ai vécu comme une source d’angoisse, de stresse, d’anxiété. Comme un retour en arrière difficile et terrifiant. Je vous explique :  

Après la rupture, j’étais au plus mal, pour plein de raisons :

-l’écriture qui n’avançait pas (avant que je ne me remette à la méditation le matin et à me lever à 5 h)

-la correction de mon tome 1 qui n’avançait pas (enfin c’était avant que je ne demande la correction à  Anaïs qui a fait un travail merveilleux)

-le chômage (mine de rien travailler me rend heureuse, j’adore mes collègues et certains m’adorent aussi – un peu trop peut être mais voilà une autre histoire).

-un état d’esprit déprimé (merci la méditation, la lithothérapie, les livres de développement personnel et le poursuite d’objectifs concrets)

-l’idée que ma vie était finie sans lui, parce que j’avais tellement de projets avec lui que je ne m’imaginais pas pouvoir faire un pas sans lui à mes côtés (ouais, en vrai que moi qui avait des projets parce que lui … il n’a eu que des mensonges et du vent à me proposer des choses qu’il désirait et quand je me mettais à les voir aussi il changeait d’avis parce que « pas prêt »)

Alors voilà, durant l’été, j’ai trouvé un emploi, j’ai commencé ce travaille, j’ai lu Napoléon Hill (encore !), Miracle Morning (encore !!), Wake Up (encore !!!) et j’ai décidé de me jeter dans l’étude du tarot et de la lithothérapie (un peu pour le boulot aussi il faut l’admettre), j’ai repris les lever à 5 h du matin, la méditation, j’ai ajouté de la musique à ma vie : le soir avant le sommeil, pendant l’écriture aussi, j’ai forgé un plan pour mes objectifs. Je me suis remise à l’anglais. Fait un tableau de visualisation. Commencer à réciter mes objectifs tous les jours, à me donner des ordres mentaux pour m’obliger à foncer et à être heureuse sans lui. A faire de mon mieux pour perdre du poids (mine de rien je suis passée de …j’ai honte, de 62,2 kilos à 55 donc en moins de 4 mois). J’ai donné tout ce que j’avais d’énergie pour sortir de la dépression dans laquelle je tombais.

J’ai essayé de le convaincre de revenir, j’avoue, jusqu’au 14 août j’ai voulu qu’il revienne… Cela n’a pas marché (triste sur le coup -heureuse à l’heure qu’il est ^^). Il y a un mois, il m’a envoyé un message pour me dire que je le harcelais (je vais dire que c’était vrai pour ne pas faire de polémique – c’était le 14 août) alors j’ai pris la décision de ne plus jamais le contacter et de tout faire pour aller bien, pour me le sortir de la tête et faire ma vie. J’ai tenu, durant presque 4 semaines seulement, au moment où je l’avais complètement sorti de mon esprit, où j’étais heureuse, fière de moi, confiante et sereine … Il m’a envoyé un sms. Un de ces messages froids, du style qu’on envoie à son inspecteur des impôts; pour prendre des nouvelles de personnes de ma famille. Pas de moi évidemment. Qui suis-je pour prétendre à ce que l’on me demande de mes nouvelles ?

Est-ce que j’ai mal pris le fait qu’il ne me demande pas de mes nouvelles ? Oui, un peu, parce que cela ne flatte pas l’égo, parce que cela ne fait que confirmer le fait que ses quatre années que nous avons passées ensemble n’avaient aucune valeur à ses yeux et que je n’étais qu’une passade. Alors oui, j’ai eu mal à mon petit égo. Seulement, ce qui m’a fait le plus de mal, c’est que je l’oubliais, j’allais mieux, j’envisageais mon avenir, un avenir radieux, sans lui, sans nos projets et je faisais les miens. Je faisais ma vie, sans lui, sans penser à lui, sans souffrir, sans regretter le temps où nous étions ensemble.

Recevoir, un message de sa part et bien ça m’a blessé. ça m’a jeté à la figure que je n’étais rien pour lui.

J’étais dans un excellent état d’esprit, avant son sms, je commençais à lui pardonner la manière dont les choses s’étaient déroulées et pourtant en recevant ces quelques mots de sa part et bien j’ai éprouvé de la haine, de la colère, de la rancœur. Tous ces mauvais sentiments que je regrette d’avoir éprouvé et que je ne veux plus ressentir.

Je me suis dit : tiens il pense à moi. Il veut peut être revenir. Il m’aime encore. Il est gentil. C’est un C**. Il veut me faire du mal. Il ne m’a jamais aimé. Il s’est moqué de moi. Il m’a menti. Il m’a trompé (pas de preuve mais son voyage prouve bien que j’avais raison – je l’ai dis, on ne peut jamais me faire prendre des vessies pour des lanternes). Il m’a trahi. Il a fait tout ça pour me faire du mal. Il veut me détruire. Il veut se venger. Il y a encore une chance que l’on se remette ensemble.

Mes émotions ont fait les montagnes russes. Je ne savais plus que penser, que dire, que faire. Je voulais l’embrasser, le frapper, le tuer, le mettre sur un piédestal. Bref, c’était la catastrophe, je perdais tous mes repères, tous mes moyens, tout mon contrôle et je lui en voulais.

Seulement, ce n’est pas à lui que je dois en vouloir de ressentir tout cela mais à moi ! A moi, parce que c’est de ma faute si je l’ai laissé entrer en contact avec moi. J’aurais pu bloquer son numéro. J’aurais dû lui dire ne peut plus entrer en contact avec moi. J’aurais dû aller méditer au lieu de laisser mes émotions m’envahir. J’aurai pu lui pardonner de m’envoyer ce message. Je pensais le deuil achevé et d’une certaine façon il l’était mais pas depuis assez longtemps pour supporter un retour aussi furtif dans ma vie. S’il était revenu en me demandant de lui parler de ma vie, de mes projets, de moi, j’aurais pu ne souffrir d’aucune mauvaises émotions et lui parler tranquillement, j’aurais apprécié, question d’égo. Seulement, là, il me demandait de parler de personnes qui sont très malades – cela n’est pas une excuse pour dire que j’ai ressenti de la colère à cause des situations médicales de ces personnages loin de là – mais pas de moi, me renvoyant à une époque où l’on ne voulait pas de moi, ou je n’étais pas désirée, ou je n’étais pas importante pour quelqu’un. Je ne peux pas lui reprocher les émotions que j’ai éprouvé parce qu’elles me sont personnelles et qu’elles me renvoient à mon passé et qu’il n’en ait pas responsable.

Tout cela pour dire quoi ?

Pour dire simplement que :

J’en suis arrivée à la conclusion qu’il ne faut jamais permettre à un ex de revenir vers vous, ni vous contacter, surtout lorsque le deuil n’est pas assez ancien.

Un ex c’est quelqu’un qui sait exactement comment vous fonctionnait, ce que vous ressentait. C’est une personne qui a dû pouvoir sur vous, et pour qui vous avez des sentiments. Même si c’est terminé depuis longtemps, il y a toujours quelque chose, c’est difficile de pardonner, cela prend du temps. Ce qui prend du temps c’est de se pardonner à soi-même, de travailler sur soi pour qu’un nouveau contact -même fugace- ne nous renvoie pas à de vieilles douleurs.

J’ai donc décidé de ne plus jamais me laisser démoraliser par lui, de ne plus jamais laisser mon « ex » entrer en contact avec moi, mais de permettre à la nouvelle personne que je suis d’ouvrir son cœur à la personne qu’il est.

J‘ai décidé de travailler sur moi, de refermer mes vieilles blessures et d’aller de l’avant. Je vais faire un immense travail sur moi, pour ne plus souffrir de mes peurs, de cette peur du rejet qui m’empêche d’avancer, de profiter de la vie. Je vais faire un pas de géant et accepter de lui pardonner le mal que j’ai ressenti – pas qu’il m’a fait, il ne voulait qu’être heureux – mais le mal que j’ai ressenti à cause de mon vécu et de mes propres peurs.

Je m’engage donc à l’heure d’aujourd’hui, à ne plus lui envoyer de message, mais s’il m’envoie, je lui répondrai. Plus exactement la personne que je suis aujourd’hui, la personne forte, courageuse, heureuse et pleine de projets, répondra non plus à son ex (cette personne qui a anéanti la personne que j’étais avant) mais à la personne qu’il est aujourd’hui, avec paix, harmonie, amour (pas au sens romantique hein), douceur et bienveillance.

Voilà l’état d’esprit que j’aurais dû adopter avant, dès la rupture d’ailleurs, mais à l’époque, je ne savais pas ce que je sais aujourd’hui. (C’est fou ce que l’on apprend en quelques semaines quand on s’ouvre aux autres et à la vie) Aujourd’hui, je sais que le bonheur ne dépend que de nous. Je sais que pour être heureuse, je ne peux compter que sur moi-même. Je sais que les projets que j’avais avec lui et bien je peux les avoir seule.

J’ai surtout pour projet de m’améliorer moi-même, de devenir une meilleure personne, une personne plus heureuse, plus sûre d’elle, plus forte, plus en phase avec elle-même et résolument tourner vers son présent. une personne capable de pardonner aux autres et à elle-même les émotions qu’elle éprouve.

Et parce que je suis encore un petit peu égoïste et méchante – j’assume pleinement la cruauté des mots qui suivront, du moins pour le momentj’espère qu’un jour, il reviendra pour voir à quel point cette rupture m’a changé, à quel point je me suis améliorée et tout ce que j’ai fait pour mon propre bonheur, sans son aide, sans sa présence et qu’il se dira qu’il a eu tort de me voir comme une chose fragile, sans ambition, sans la capacité de changer et bloquer dans ses vieux travers. J’aimerais vraiment qu’il voit ces changements en moi, pas pour qu’il regrette mais pour …flatter mon égo…J’ai encore du chemin à faire pour me sortir de cet égo agaçant et de cette volonté qu’il voit mon chemin dans la vie. J’y parviendrais, peut être pas aujourd’hui, peut être pas demain mais un jour c’est certain.

Entendons-nous bien, je ne fais pas ça pour qu’il regrette de m’avoir quitté, ni pour lui montrer que je peux changer, je fais cela pour moi, parce que j’en ai marre d’être bloquée dans de vieux schémas, parce que j’en ai assez de souffrir à cause de moi, parce que cette fois je croyais vraiment qu’il était la personne avec qui je pouvais partager ma vie et mes projets et que je me rends compte que la seule personne avec laquelle je ne pourrais jamais vraiment partager quelque chose de sincère, de solide, d’harmonieux, c’est moi-même.

Etrangement, c’est douloureux et plein d’espoir mais :

nous sommes les seuls êtres qui seront toujours là pour nous mêmes. C’est pourquoi nous devons nous aimer, nous respecter, nous améliorer, non pas pour les autres, mais pour nous-mêmes, pour nous offrir ce bonheur que nous méritons.

Pour conclure, je citerais une chanson de la comédie musicale les Misérables :

« Jean Valjean :

Plus un mot; plus un mot, c’est le passé qui est mort.

Aujourd’hui, ces mots-la font trop mal, ils crient trop fort.

Cosette :

Dans ma vie,

Je ne suis plus une enfant et j’attends le bonheur moi aussi,

Le bonheur dans ma vie!

Jean Valjean :

Le bonheur,

C’est un cadeau de Dieu à chacun, à son heure, à son heure. »

Les Misérables, Dans ma vie, Alain Boublil et Jean-Marc Natel

 

Publicités

3 réflexions sur “Ma vie après la rupture, pourquoi je n’ai pas aimé qu’il reprenne contact et comment je vais avancer à présent.

  1. Estelle dit :

    Coucou
    Ah les ex « qui veulent revenir » ….souvent par manque de plan Q soyons clair 😉
    Je pense que tu as raison, il faut avancer et le faire revenir dans ta vie même une nuit te fais revenir en arrière tout simplement (je sais que quoi je parle j’ai vécu ce genre de « je t’aime moi non plus » est catastrophique psychologiquement).
    Tu t’es très bien remis de cette séparation avec tout ce que tu as entrepris il faut pas relâcher ni perdre tout ces efforts parce que Mr l’ex n’a rien à se mettre sous la dent nan mais ! Et puis un jour tu seras prête et libre pour un homme, un vrai, qui te mérite et qui n’aura pas envie d’aller brouter ailleurs pour voir si l’herbe est plus verte.
    Bon courage et bravo pour ce témoignage
    Estelle

    Aimé par 1 personne

    • Les conseils de Ponine dit :

      Pour ce qui est de revenir…malheureusement on va devoir se revoir pour un enterrement (la situation n’est pas géniale de base ) depuis que je l’ai « accepté  » à cet événement je le vis très mal. J’ai peur de le revoir surtout avec la tristesse que cela engendre (du fait qu’il s’agisse d’un enterrement ). C’est stupide mais ils ont le chic pour nous faire mal… peut être parce qu’ils nous connaissent trop bien.

      Aimé par 1 personne

      • Estelle dit :

        Pas simple la circonstance effectivement.
        Il y aura un moment ou le voir sera trop douloureux et il faudra couper les ponts définitivement et avancer pour du mieux à l’avenir…..enfin moi c’est ce que je fais après c’est toi qui voit.
        Bon courage

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s