Ma passion pour les oracles et les tarots

Cela n’a dû échapper à personne, en tout cas à ceux qui suivent le blog, pour les autres, voilà…Vous SAVEZ !

Je suis fan des oracles et des jeux de tarots divinatoires. Est-ce que cela fait de moi une folle mystique qui vit entourée de chats, à la lueur des bougies dans la semi obscurité, avec des cul de bouteilles en guise de lunettes et des cheveux en bataille, un peu comme le professeur de divination de Harry Potter ?

Je crains de vous décevoir…Je n’aime pas les chats (entendons nous bien, je ne leur ferais jamais plus de mal que quelques caresses, mais je n’apprécie pas les chats, ils me font peur), je ne supporte pas la fumée des bougies, mes lunettes sont loin d’être des cul de bouteilles, mes cheveux sont trop épais et lisses pour être en bataille, quant à l’obscurité, c’est plus pour soulager mes migraines que par plaisir. Au contraire, j’aime la lumière, j’aime la vie et les grands espaces (non oublier l’histoire des grands espaces, j’aime les pièces confinées emplie de livre mais avec énormément de lumière comme les bibliothèques modernes).

Pourtant, j’aime les oracles, je crois que le tarot nous dit la vérité si on l’entendre, je crois au spiritisme, en la divination, aux correspondances des signes astrologiques, que les prénoms influences beaucoup la personnalité. Je sais que pour beaucoup de gens tout ceci n’est que du folklore, des histoires de bonnes-femmes, de charlatans et vous devez déjà imaginer la bohémienne et ses prédictions nébuleuses au dessus de sa boule de cristal. Sauf que non, ce n’est pas ça, pas que…Je ne fais pas partie d’une secte, j’ai un esprit pragmatique, je ne vais pas voir de diseuse de bonnes aventures. Je me contente de me tirer les cartes, de le faire parfois pour des amis, de m’instruire sur le sujet et de développer ma curiosité.

Alors pourquoi est-ce que je vous parle de ce sujet -encore- ? Quel rapport avec l’écriture ?

Aucun, si ce n’est la possibilité d’employer le tarot pour développer ses personnages et leurs histoires. Pourtant, il y a autre chose derrière le côté mystique des cartes et des oracles et de toutes ces histoires de divinités, de divination. Ce qu’il y a c’est : La CURIOSITE.

Je vous entends déjà me dire : QUOI ? De quoi est-ce qu’elle parle ? Aucun rapport.

Et pourtant, si. La curiosité, voilà le maître mot de l’écriture, bien avant d’écrire, de concevoir des histoires, d’avoir des idées, il y a… la culture. Au sens large, et pour avoir de la culture, il faut une énorme dose de curiosité. Si vous n’avez pas de curiosité pour le monde, pour ce que vous ne connaissez pas, vous aurez plus de difficultés à écrire, à enrichir vos romans. Alors oui connaître d’autres divinités, d’autres modes de croyances, c’est pratique pour les romans de fantasy où il faut construire un monde à part entière et d’autres civilisations. Sauf que lorsque vous choisissez d’écrire dans « le monde réel » vous aurez aussi besoin de faits concrets. Si votre roman se déroule à Berlin, il serait bon ton que la description de la ville ressemble à Berlin. Si vous basez votre roman au milieu de la 1er Guerre Mondiale, il est primordial de connaître les événements, les mœurs de l’époque, les costumes, les lieux. Alors, oui, on peut toujours se renseigner avant d’écrire, on peut aussi le faire après pour rajouter des détails. Et bien entendu, c’est ce qu’il faut  faire, seulement comment en avoir l’idée ? Là, j’aborde la notion d’une grande ville et d’une guerre connue, mais si je vous dis Picquigny 1475, il y a peut être moins de personne capable de me dire de quoi il s’agit. Alors non, je ne vous dis pas qu’il faut tout connaître, c’est impossible, mais en revanche, il faut développer sa curiosité.

Si j’avais lu dans un blog, un livre, un article, ou autre, Picquigny 1475, vous savez quelle aurait-il ma première réaction ? Fouiller dans ma mémoire, comme je n’aurais pas forcement connu ou souvenu que je connaissais, j’aurais été voir sur internet, puis dans un livre d’histoire pour confirmer ce que j’y aurais appris. Pourquoi ? Parce que je suis curieuse de ce que j’ignore.

Lorsque je découvre un fait, un mot, une idée, un concept intéressant, j’en prends note. Pourquoi? Parce qu’on ne sait jamais. Tout peut potentiellement devenir une idée d’histoire, ou un fait à ajouter dans une histoire.

Justement, cette curiosité, je l’ai acquise en ouvrant mon premier jeu de tarot. A l’intérieur, il était question de symbolique. Il n’y a rien de plus étrange que les symboles, rien de plus énigmatique. C’est avec ces symboliques, que j’ai pu trouver les meilleures idées pour mes romans, que j’ai pu peaufiner des croyances divines, ajouter des détails.

La plupart des jeux ou des livres sur le tarot abordent justement ces questions de symboles, de correspondances, de religion ou philosophie. Voilà pourquoi j’aime autant me plonger dans ces mondes un peu étranges. Connaître la signification d’un prénom m’aide toujours à développer un personnage, tout comme je peux lui ajouter des traits de caractères dû à son signe astrologique. Cela donnera une autre dimension à votre roman, si vous faites ces recherches pourquoi :

-parce que si vos lecteurs ou certains de vos lecteurs prêtent de l’importance à ces croyances (et il y a plus de gens que vous ne le pensez qui y croit), ils se diront « mais oui, l’auteur a tout à fait cerner la personnalité des gens qui s’appellent ainsi, ou de ceux qui sont nés de tel signe ». Du coup, ils accorderont plus de crédit à votre récit.

-parce que même si vos lecteurs n’y accordent aucune importance, vous pourriez avoir combler quelques lacunes sur une description de mobilier, de lieu, de psychologie d’un personnage et vous ajouterez quelques détails, ce qui est toujours plus sympathique de donner l’impression que l’auteur connaît tout de son histoire.

-au pire, votre culture générale sera enrichie et vous brillerait en société.  

 

D’accord, je vous parle de curiosité, vous voyez de quoi il s’agit, seulement pourquoi je ne vous dis pas d’avoir cette curiosité pour les grands événements histoires ?

Tout simplement parce que nous sommes entourés de symboles et qu’il n’y a rien de mieux que la divination pour vous en faire prendre conscience.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s