L’appel du coucou de Rober Galbraith

« Une nuit d’hiver, dans un quartier chic de Londres, le célèbre mannequin Lula Landry est retrouvée morte, défenestrée. Suicide. Affaire classée. Jusqu’au jour où l’avocat John Bristow, frère de la victime, frappe à la porte du détective privé Cormoran Strike.

Strike est au bout du rouleau : ex-lieutenant dans l’armée, il a perdu une jambe en Afghanistan, sa carrière de détective est au point mort et sa vie privée un naufrage. Aidé par une jeune recrue intérimaire virtuose de l’Internet, Strike est chargé d’enquêter sur la mort de Lula.

De boîtes de nuit branchées en palaces pour rock stars assaillies par les paparazzi, en passant par un centre de désintoxication et l’hôtel particulier où se meurt la mère adoptive de Lula, Strike va passer de l’autre côté du miroir glamour de la mode, dont les reflets chatoyants dissimulent un gouffre de secrets, de trahisons, de manœuvres inspirées par la vengeance. »

Nul n’ignore que Robert Galbraith est le pseudonyme de J.K. Rowling. C’est en me baladant dans les rayonnages de la bibliothèque municipale que j’ai trouvé ce livre. Je suis vraiment heureuse de l’avoir lu. Il se lit vite, l’histoire est complexe (franchement je ne pensais pas que le meurtrier c’était celui-là, j’avais pensé à quelqu’un d’autre), les personnages sont attachants, la vie y est décrite telle qu’elle est. J’ai hâte de lire la suite.

Cormoran est un personnage fort, sincère, un personnage avec un passé, des problèmes. Bref, c’est à la fois l’archétype du privé bourré de problèmes de santé et de famille et le renouveau total du genre.

Quant à Robin, la jeune secrétaire, elle est à la fois belle, intelligente et presque un stéréotype du genre.

C’est ce qui est génial dans ce livre. On oscille entre renouveau et base des romans policier. La vraisemblance des personnages est captivante. On pourrait presque ouvrir la porte est rencontré un Cormoran Strike au coin de la rue. Quant à l’intrigue, elle est étonnante et la situation finale parfaitement maîtrisée.

J’ignore ce que va donner le Ver à Soie et La carrière du mal, mais j’ai hâte de lire ces deux livres et de retrouver Robin et Cormoran dans leurs aventures et leurs quêtes pour la vérité.

Est-ce que j’aurais acheté ce livre ou emprunté ce livre s’il n’avait pas été un Rowling ? Je ne pense pas que je l’aurais acheté mais emprunté certainement. J’ai tendance à prendre des livres au hasard lorsque je vais à la bibliothèque, parfois, à tord, d’autres fois à raison.

Est-ce que j’aurais aimé si cela n’avait pas été un Rowling ? Evidemment. J’ai adoré l’histoire, le concept, les personnages, les rebondissements, la fin. C’est vraiment un livre qu’il faut lire.

L’avez-vous lu ? Qu’en pensez-vous ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s