S’inspirer de la réalité : les faits-divers

Les faits-divers, la rubrique des chiens écrasés, voilà de quoi trouver de nombreuses histoires amusantes, croustillantes, effrayantes et originales.

Les faits-divers regroupent bien des informations, qu’il s’agisse d’accidents de la route, de crimes, de vente de drogues, de disparitions… toutes ces informations que l’on peut trouver dans les faits-divers sont de potentielles sources d’inspirations.

Cela peut paraître un peu glauque, morbide ou totalement déplacé de se servir de la misère, de la détresse ou du malheur des autres pour écrire des romans, pourtant ce n’est pas le cas. Se servir des crimes ou autres permet justement de relancer l’inspiration et de découvrir des idées totalement inconnues. Parfois les autres êtres humains font des choses totalement étranges, dérangeantes et étonnantes, que nous ne pourrions inventer nous mêmes.

Alors doit-on utiliser les faits-divers tels quels ?

Non, bien évidemment, le but, c’est de s’inspirer de certains faits, de certaines caractéristiques des psychologies des personnes impliquées, ou des caractéristiques physiques.

Vous pouvez également mélanger plusieurs histoires différentes afin d’amplifier la tension dramatique.

Vous pouvez essayer de vous entraîner avec des faits-divers pour créer de petites histoires, imaginer les raisons qui ont poussés deux personnes à se battre avec une poele ou une femme à se prostituer ou encore pourquoi un accident de voiture aurait eu lieu. Se servir de faits-divers n’est pas seulement un bon moyen de récolter des idées pour des histoires futures, c’est aussi un bon moyen d’en créer, d’imaginer la vie d’autres personnes.

Compilez les faits-divers ?

Pour autant doit-on nécessairement garder et compiler tous les faits-divers que nous pouvons lire dans les journaux ?

La réponse est non. Vous devez faire du tri et ne garder que des informations que vous trouvez vraiment marrantes, saugrenues, intéressantes. Prenez un petit classeur dans lequel vous pourrez compiler toutes ces informations, classez les selon que vous les trouver très intéressantes, horribles, amusantes, utile pour telle ou telle histoire.

Où trouvez ces faits-divers ? Tout d’abord, je dirais dans la presse locale. C’est là que vous aurez les histoires les plus amusantes. Dans les grands quotidiens vous pourrez puiser des histoires plus tragiques. A la télévision, il sera surtout question de crime sordide. Dans l’Histoire, vous pourrez trouver tout un tas de complots, d’empoisonnement, d’emprisonnement, cela peut aussi être très enrichissant.

Il y a de nombreux avantages à se servir de faits-divers :

Tout d’abord, vous ne serez jamais en manque d’inspiration. Ensuite, vous pourrez toujours trouver un fait surprenant, vous surprendrez vos lecteurs, vous n’aurez pas besoin de vous casser la tête pour inventer des crimes sordides. Je dis toujours qu’il faut faire preuve d’imagination, seulement parfois la meilleure imagination possible, c’est celle des autres.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s