Ponine

Un peu égocentrique de titrer ce billet Ponine seulement je vais parler de moi. Pour ceux qui se dise déjà « elle abuse de parler d’elle, on s’en moque de sa life », j’ai deux choses à répondre :

-ceci est un blog : contraction de web et de log donc journal sur le web. Qui dit journal dit raconter sa petite vie, ses misères, ses joies, ses passions.

-ceci est un blog sur l’écriture, le but de l’écrire…communiquer et communiquer aussi sur soi.

Donc je vais parler de moi. Plus précisément des raisons (de la raison) qui font que je ne viens plus beaucoup sur WordPress depuis quelques temps.

Je suis au beau milieu d’une rupture. Enfin peut-être. Enfin je crois. Enfin en vrai je n’en sais rien. Comme je suis un peu perdue dans ma vie sentimentale (professionnelle là on bas des records), j’ai énormément de mal à me concentrer sur l’écriture. C’est un peu comme les hormones, quand ça va, tout baigne, quand elles sont détraquées c’est la chute libre. J’attends que le tombe le couperet. C’est difficile à supporter, du coup je délaisse un peu le blog, l’écriture et tout ce qui s’y rattache, par manque de concentration. C’est nocif pourtant c’est ainsi que je fonctionne : pour écrire j’ai besoin que tout aille bien (ok pas que tout soit parfait non plus sinon je n’écrirais jamais) ou que tout aille très mal. Entre les deux, je ne parviens pas à me concentrer sur autre chose que sur le problème. Etrangement, il n’y a que lorsqu’il s’agit de questions sentimentales que j’ai des difficultés. Mes autres soucis (professionnels, financiers, administratif) ne me posent pas de problèmes pour écrire, seulement l’amour c’est tout autre chose

L’amour c’est ce qui vous renvoie en pleine face à l’enfance. Chez moi, c’est une question difficile, l’enfance. L’amour, tout pareil. C’est difficile de faire face à une situation où on craint que l’autre s’en aille, surtout lorsque l’on est heureux, et amoureux. Disons qu’avoir deux grosses disputes dans une année et que cela remette en cause toute une relation pourtant merveilleuse et idyllique, ça fait mal. Les choses sont ainsi et on n’y peut rien. En tout cas, moi je n’y peux rien, puisque quand l’autre nous quitte et bien il n’y a rien à faire.

L’amour ça ne se contrôle pas. On ne peut pas forcer l’autre à nous aimer et si tout était aussi facile que dans un roman, il suffirait de prendre un stylo pour tout changer, pour revenir en arrière et mieux expliquer les sentiments que l’on éprouve, les actes dont on a besoin ou tout simplement pour effacer ce que l’on a dit.

Voilà, pourquoi je me suis un peu éloignée du blog ces derniers temps. Cela ne devrait pas continuer bien longtemps…

Publicités

2 réflexions sur “Ponine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s