Tutoriel du mois de mai : Le tarot et l’écriture

Pourquoi parler de tarot divinatoire et d’écriture ? A priori, aucun rapport entre les deux. Pourtant, en faisant des recherches sur le NanoWrimo, je suis tombée sur une chaîne YouTube de Burgess Taylor . Durant sa préparation pour le NaNoWriMo, elle utilise les cartes de tarot divinatoire pour planifier son roman et créer l’intrigue. Elle utilise également un Bullet Journal pour l’écriture de son projet. C’est pourquoi j’ai trouvé son approche vraiment intéressante.

Pourquoi ? Tout d’abord, parce que pour un défi NanoWriMo, nous n’avons pas toujours les idées de l’histoire en tête, pour plusieurs raisons. on peut avoir « oublié » qu’il y avait le NanoWrimo a préparer. On peut n’avoir aucune idée dans la tête au moment de préparer le nano. On peut également avoir envie d’essayer quelque chose de différent et voir si une autre technique peut fonctionner pour écrire son roman.

 

Burgess Taylor utilise pour faire son tirage et sa planification de roman un jeu de tarot divinatoire : le tarot de Marseille. Et le Voyage du héros, c’est-à-dire toutes les étapes du voyage spirituel du héros dans le récit. Ce voyage est en douze étapes : il faudra donc tirer 12 cartes divinatoires.

 

Tout d’abord, le premier Acte de l’histoire :

La première carte  correspond à la situation initiale, au monde ordinaire de votre héros. Cette carte vous indiquera le début de l’histoire, ce qu’il se passe, où en est votre héros surtout d’un point de vue psychologique.

La seconde carte, c’est l’appel à l’aventure, l’incident qui pousse le héros à devoir aller à l’aventure. C’est généralement un incident extérieur au héros.

La troisième carte, correspond au refus de la quête. Le héros refuse de partir à l’aventure, de faire ce qu’il doit faire. Il est dans la négation du voyage spirituel ou matériel.

La quatrième carte symbolise la rencontre avec le mentor. Cette carte représente donc la figure du mentor, d’un point de vue spirituel. Vous pouvez également vous servir de la personne correspondante à la carte pour créer votre mentor.

La carte numéro 5, c’est le franchissement du seuil. Le point de non retour.  A partir de cet instant, le héros accepte sa quête et part à l’aventure. C’est à la fin de ce moment, qu’intervient le début de l’acte 2.

L’acte 2 : où le monde extraordinaire.

L’acte 2 peut se diviser en deux parties. La première partie peut être intitulés la descente aux enfers. La seconde c’est l’initiation.

La carte numéro 6 correspondra aux ennemis et alliés que pourrait rencontrer votre héros. Si vous voulez vous pouvez utiliser deux cartes : une pour les amis ou alliés et une seconde pour les ennemis ou les opposants.

La carte numéro 7 se nomme l’approche de la caverne. C’est le moment où le héros se rapproche de l’ennemi.

La carte numéro 8 c’est le moment appelé : Mort et renaissance. C’est le moment où le héros est confronté à l’ennemi. C’est le moment où le héros frôle la mort.

La carte numéro 9 c’est le moment de la récompense. Le moment où le héros s’empare de l’objet tant convoité.

La carte numéro 10 correspond à la fin de l’acte 2. C’est le moment où le héros est sur le chemin du retour.

L’acte 3 : Le retour au monde connu

La carte 11 est le moment de la renaissance. le héros rentre chez lui mais il a appris de ses erreurs passés. Il a évolué. La vie s’améliore notamment grâce à l’objet de la quête. Il s’agit du Climax.

La carte 12 montre la vie, lorsque l’objet de la quête est utilisé. C’est le dénouement.

 

Toutes ces étapes sont le signe d’un parcours initiatique. Elles ressemblent fortement au genre de parcours que peuvent emprunter des héros de Fantasy, mais avec un peu d’imagination tout est possible.

 

Il existe d’autres formes de tirages pour les auteurs et pour les aider dans la tâche complexe qu’est la création d’un récit. Toutes les formes de tirages peuvent être adaptables pour l’écriture. Il suffit de définir à l’avance ce à quoi pourrait correspondre chaque carte.

Une autre méthode pour définir en un seul tirage toute votre histoire : Un tirage en= 5 cartes.

La première carte correspond à votre héros. Elle en donne l’identité et les caractéristiques psychique.

La seconde carte correspond au but de votre personne. Elle désigne l’objet de sa quête. Ce que le héros a besoin de posséder. Il peut s’agit d’un objectif interne (la quête de l’amour, par exemple) ou une quête extérieure (trouver un objet)

La troisième carte montre les motivation du héros pour arriver à son but. Pourquoi veut-il ce qu’il désire ?

La quatrième carte explique quelles sont les embuches sur le chemin. Ce qui ne va pas. Le conflit du héros, les raisons qui font qu’il ne peut pas atteindre son but.

La cinquième carte montre l’évolution du personnage à la fin.

Il est possible d’ajouter une ou deux cartes pour expliquer les obstacles que rencontre le héros durant sa quête.

 

Il existe de très nombreux tirages. A vous de voir ce qui peut vous servir pour votre futur roman.

J’ajoute à cet article, un tableau pour vous aider dans vos interprétation.

Arcades du tarot

Voici la liste des outils que j’utile pour le tarot divinatoire :

Le Tarot des Sorcières de Ellen Dugan.

Le Tarot du Chien de Carole Sédillot.

Ainsi que sur le livre de Alexandro Jodorowsky et de Marianne Costa, La voie du tarot

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s