Réfléchissez et devenez riche, Napoléon Hill

« Le best-seller qui a mené des millions de personnes vers le succès
Vous trouverez dans ce livre ce que personne ne vous enseignera jamais ailleurs : comment assimiler et appliquer les principes qui vous permettront de faire fortune et d’atteindre les buts que vous vous êtes fixés. »

La première fois que j‘ai entendu parler de ce livre, c’était dans Miracle Morning de Hal Elrod.
J‘avais adoré lire Miracle Morning, et à l’époque, je cherchais à lire des livres de développement personnel. (depuis j’en suis revenue pour me consacrer à l’ésotérisme et à la religion – personne n’est parfait ). Je me suis dit « puisque Monsieur Elrod en fait un de ses livres favoris pourquoi ne pas essayer de lire Réfléchissez et devenez riche« .

Tout d’abord, j‘ai lu les commentaires Amazon de ce livre. Il n’y avait presque que des louanges. Je ne me fie pas aux commentaires de manières générales, mais j’aime bien savoir si l’achat que je m’apprête à faire vaut le coup (notamment au niveau qualitatif ).
Quelques jours plus tard, j‘ai reçu ce livre. J‘étais surprise par le peu de pages qu’il contient, 222. J’imaginais qu’un livre censé, vous donnez la recette (miracle) pour devenir riche serait un énorme pavé, mais non.


Ce livre comporte 15 chapitres. Ils sont assez courts, mais denses. À la fin de chaque chapitre, il y a un petit résumé des informations importantes et à retenir.

J’ai lu plusieurs fois ce livre. Je trouve chacune des informations très justes, et mêmes très motivantes. Lire Réfléchissez et Devenez Riche rend heureux. On se sent tout de suite motivé pour réaliser ses projets. À chaque baisse de moral, je me replonge volontiers dans ce petit livre, si riche en conseils et en motivations.

Concrètement quels sont les conseils de Napoléon Hill : Méditer, Affirmer, Travailler, Réfléchir, Avoir un plan et mettre en place tout ce qui peut être utile pour réussir dans son projet et sa démarche. Il nous dit de placer la barre le plus haut possible et de toujours rester dans la légalité (et oui, on peut aussi s’enrichir en tombant du mauvais côté de la « force » mais ce n’est pas le but).

C’est vrai qu’en théorie les conseils donnés par Napoléon Hill ne sont pas nouveaux, (en même temps, il a écrit son livre dans les années 1930 ) et pourtant toujours d’actualité.

J’ai aimé qu’il donne des exemples de « vrais » gens, mais c’était un peu trop. Nous dire qu’Edisson n’est allé que 3 mois à l’école, qu’il a recommencé 10 000 fois, avant d’avoir inventé la Fée électricité, c’est intéressant, et même motivant, mais à lire plusieurs fois devient lassant.

Ce que j’ai apprécié aussi, c’est qu’il parle d’Andrew Carnegie. J‘ai vu un documentaire sur les Pionniers des Etats-Unis, il y a quelques mois et j‘étais tout de suite fascinée par la figure d’Andrew Carnegie, du coup, c’est vrai qu’apprendre que c’est lui qui a donné l’idée de ce livre à Hill m’a tout suite beaucoup captivé.

Tous les conseils sont applicables aux écrivains. C’est aussi, ce que j‘ai apprécié. A part peut être le cerveau collectif, qui ne peut pas être mis en place dès les débuts de la création du roman, mais plutôt lors de la correction, ou lors de la phase recherche (si on a besoin de certaines informations particulières.).

Il y a autre chose que je n’ai pas apprécié dans ce livre, mais en le remettant dans son contexte, on comprend mieux pourquoi les choses sont « ainsi ». La place des femmes. Eh oui, au XXIe siècle, nous sommes dans la parité (humhum, il reste du chemin, beaucoup de chemin), dans l’égalité, dans la place des femmes au travail. Alors que dans ce livre, Hill relègue les femmes au rôle de bonne petite domestique bien discrète ( « L‘épouse, bien qu’elle soit l’inspiratrice, reste modeste, effacée, peu connue ou ignorée du public » ) planquée à la maison (voir dans le lit conjugal). Les femmes sont décrites comme des muses, capables d’élever ou de briser l’homme. De plus, il y a peu d’exemples de femmes ayant réussi dans le livre. Alors, oui, je sais qu’il a été écrit dans les années 1930, qu’à l’époque, les mœurs n’étaient pas ceux que nous avons aujourd’hui, mais ça reste assez troublant de lire ce genre de choses. Mais je titille, évidemment, cela n’enlève rien au livre et à sa qualité.

J‘en conseil bien évidemment la lecture à tous. Même si vous ne mettez pas en application tous les conseils de Napoléon Hill, vous pourriez tout même y trouver une source de motivation pour parvenir à votre but. Et pour 6 euros 20, vous auriez tort de vous priver.

Avez-vous déjà lu ce livre? Qu’en avez-vous pensé ?

Publicités

3 réflexions sur “Réfléchissez et devenez riche, Napoléon Hill

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s