Améliorer son vocabulaire

Avoir un vocabulaire plus riche pour faire moins de répétitions, pour améliorer son style et rendre son œuvre plus riche et vivante, est un objectif qu’ont beaucoup d’auteurs. La question, c’est comment faire ?

Faut-il lire le dictionnaire et apprendre chaque entrée par cœur ?

Même si le dictionnaire est un livre riche, dense et captivant, il faut mieux éviter de vouloir tenter d’apprendre chacune de ses entrées. Vous pouvez, en revanche, choisir chaque semaine 2 ou 3 mots qui vous sont inconnus et les apprendre. Vous pouvez également vérifier régulièrement que vous connaissez réellement la définition d’un mot. Parfois, on pense savoir et on se rend compte qu’en réalité, ce n’est pas le cas.

Lire pour mieux écrire

La première manière de travailler son vocabulaire reste la lecture. Plus vous lirez, plus vous prendrez le risque calculé d’être confronté à des mots inconnus. Chaque mot inconnu devra faire l’objet d’une recherche. Vous pourrez utiliser un petit carnet pour y inscrire tous les mots qui vous sont inconnus et quelques mots de définitions voir quelques synonymes et antonymes.

La meilleure façon de rendre ce travail utile reste la variation : varié entre des textes contemporains, des textes plus anciens, des textes généralistes et d’autres plus pointus et spécialisés. Une fois ces nouveaux mots appris, tentez de vous en servir jusqu’à être certain de les maîtriser. Il n’est pas très utile de connaître un mot et de ne pas s’en servir ou pire d’oublier qu’on le connaît.

Les listes de vocabulaire

Pour être certain de se servir de nouveaux mots dans son roman, le mieux reste de faire des listes de vocabulaire. N’oubliez pas que pour restituer un univers riche et vivant, il faut varier le vocabulaire utilisé, éviter les répétitions, mais aussi créer un monde à travers les cinq sens. Nous avons tous plus ou moins tendances à décrire l’univers, les personnages, les émotions par la vue. Parce que lorsque l’on écrit, on voit la scène se dérouler sous nos yeux, un peu comme au cinéma, mais le lecteur a besoin de se projeter dans le roman par tous les sens. Avoir des listes de vocabulaire spécifique sur les sens, les couleurs, les odeurs, les formes, peut aider à rendre son monde plus vivant.

Ces listes de vocabulaire, vous pourrez peut-être les faire durant vos recherches. Si votre roman se déroule à une autre époque ou dans un autre pays, il y aura certainement des termes spécifiques à utiliser ( bâtiments, art, maladie, vêtements, etc). Vérifiez toujours en amont ou lors de la correction que vous ne vous trompez pas.

Les jeux de mots

Vous pouvez également vous lancer dans les jeux de mots comme le Bac, le Scrabble, les Mots-croisés. Tous ces jeux pourraient vous aider à développer votre vocabulaire. J’ai récemment installé une application du Baccalauréat sur ma tablette. C’est un excellent passe-temps qui permet d’enrichir son vocabulaire.

Et vous qu’utilisez-vous pour enrichir votre vocabulaire ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s