Le développement personnel

Aujourd’hui, je vais vous parler du développement personnel, de tous ces livres que l’on trouve dans les librairies pour améliorer son quotidien, être plus épanoui, plus beau (de l’intérieur et de l’extérieur), avoir de meilleur rendement etc etc. Bref, en somme être la meilleure version de soi-même.

Une version dans laquelle, on est beau, mince (ou pas d’ailleurs – on s’en moque pas mal), intelligent, cultivé, capable de séduire, de comprendre que votre conjoint vient de Vénus ou de Mars (combien j’aimerais dire à belle-maman que ce livre est, à mon sens,  bourré de conneries rempli de fadaises !!). Version dans laquelle vous vous levez à 4 h du matin pour faire du sport, méditer, écrire, lire, apprendre le japon, le tout sans être jamais fatigué, garder le sourire tous les jours de l’année et être parfaitement épanouie sur tous les points possibles de votre vie.

 

Je suis une adepte des livres de développement personnel. je me sers des questions que l’on y trouve pour développer mes personnes, les rendre plus humains. Je m’en sers également pour moi, pour m’améliorer, garder courage, obtenir un travail, etc. Donc, je ne déteste pas les livres de développement personnel c’est même le contraire. Pourtant.

Pourtant …

Ces derniers temps, je n’étais pas très bien moralement. (dispute avec chéri, puis résultat catastrophique d’un concours, puis remise en question de qui je suis, de ce que je fais, ou pas…). Ce n’est qu’une petite déprime passagère, mais en lisant Wake Up de Christine Lewicki, je me suis dis : Mince, j’ai honte de culpabiliser, de ne pas me sentir à la hauteur, je suis « nulle » de ne pas être positive, parce que tous les livres de développement personnel me dise que je dois être positive.

Oui, sauf qu’en faite….non, être triste, malheureux, pas bien dans sa tête, dans son corps, de temps en temps, et bien c’est bon.

C’est bon, parce qu’être humain ce n’est pas être heureux H24, c’est aussi ne pas l’être et comprendre pourquoi. C’est même très bon de se donner du temps pour être un peu triste. Bien sûr, il ne faut pas que ce soit constamment et trop longtemps, mais parfois, se donner le temps d’être triste, d’exprimer sa colère, sa rancœur, ses émotions négatives ce n’est pas râler, ce n’est pas s’appesantir sur son sort, c’est justement être humain et équilibré.

A trop vouloir / chercher à être le meilleur, le plus heureux, le plus épanoui possible, je crois que c’est contre-productif. Je ne dis pas qu’il est mauvais d’essayer de s’améliorer au contraire. JE SUIS PERSUADEE que les livres de développement personnel sont bons pour le moral, mais il ne faut pas oublier que nous sommes humains et que les humains ne peuvent pas être constamment heureux.

L’important c’est de trouver l’équilibre qui convient à sa vie. Même si cet équilibre, signifie que parfois, on va bouder, pleurer, râler, crier et déprimer.

Le bonheur c’est aussi voir quand ça ne va. Ce n’est pas se dénigrer que de se trouver nul de temps en temps, c’est justement un bon moyen de se remotiver après pour réussir encore plus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s