Les idées parasites

Écrire un long et parfois pénible voyage. On finit par se lasser et on a envie d’abandonner son projet pour passer à autre chose. Et puis, il y a ces idées parasites qui viennent empiéter sur le temps de travail et qui s’acheminent dans le cerveau jusqu’à l’envahir. Pire encore, lorsqu’une « bonne » idée vient à passer par là.

Déjà, les bonnes idées ne passent pas par là pour nous faire coucou. Donc s’il vous vient une idée d’histoire qui n’a rien à voir avec celle que vous écrivez ce n’est pas nécessairement une bonne idée. C’est seulement que vous vous ennuyez dans l’histoire que vous écrivez.

S’ennuyer lorsque l’on écrit une histoire ne veut pas dire que l’histoire est mauvaise. Cela veut seulement dire que l’on a passé trop de temps avec les mêmes personnages et la même histoire. Comme dans la vie lorsque l’on reste trop longtemps avec les mêmes personnes à faire les mêmes choses, on s’ennuie, mais cela ne signifie pas que l’on aime plus les gens avec lesquels on se trouve.

Que faire alors ? Tout d’abord, ne pas se décourager et en profiter pour se mettre au travail et terminer le plus rapidement possible le roman en cours.

Ensuite, si l’idée d’un autre projet vous vient en tête, prenez le temps de la noter. D’une part, cela vous permettra de vous en débarrasser. D’autre part, vous aurez toujours d’autres idées pour après, une fois le projet en cours achevé.

Que faire si les idées parasites ne sont pas des idées de projets de roman ?

Tout d’abord, il faut analyser ces idées parasites. Quelles sont-elles ? Est-ce qu’il s’agit de votre liste de courses ? De liste de tâches à faire ? D’idées stressantes ? D’envie de regarder des vidéos de chatons sur internet ?

Si vous êtes très stressé vous aurez du mal à vous concentrer pour écrire. Mieux vaut alors procéder à quelques minutes de méditations ou de yoga avant de commencer la routine d’écriture. Vous aurez l’esprit plus libre.

S’il s’agit de votre liste de tâches à faire ou de votre liste de courses en mode « ne pas oublier le sel, ne pas oublier le sel » ou « je n’ai pas appelé untel pour son anniversaire ». Je vous conseille d’avoir un carnet pour noter les idées parasites. Ou un calepin pour les listes de courses. Chez nous, il y a un bloc note sur le frigo et chacun indique ce qui manque dans la maison durant la semaine, comme ça le jour des courses est facilité. Plus besoin d’aller faire ses courses plusieurs fois par semaine pour ramener un objet oublié. On sait de quoi on a besoin donc économie de temps et d’énergie. On n’a plus besoin de penser qu’il manque du dentifrice puisque dès que l’on remarque qu’il en manque, on l’écrit sur la liste.

S’il s’agit de votre liste de choses à faire comme appeler quelqu’un notez le sur votre to-do list et notez la priorité des actions à effectuer. Une fois écrites, les idées parasites ont tendance à s’envoler.

J‘ai souvent des idées parasites qui me viennent et j‘ai constaté qu’en les écrivant, elles disparaissaient. Peut-être se sentent-elles rassurées d’être écrites quelque part et non oubliées dans un coin. Parfois, il m’arrive d’avoir « envie » de regarder une vidéo sur YouTube ou de faire des recherches sur un sujet qui n’a rien à voir avec mon histoire. Lorsque c’est ainsi, je me concentre au maximum et je me donne 15 min si au bout de 15 min l’envie d’aller écouter la musique, voir une vidéo ou lire un article n’est pas passé, je fais une pause le temps de faire mes « recherches » ou de voir une ou deux vidéos, mais pas plus de 10 min. Une fois le désir assouvi, je peux me concentrer de nouveau.

Et vous comment gérez-vous les idées parasites ?

Publicités

2 réflexions sur “Les idées parasites

  1. sweetflamantrose dit :

    Aujourd’hui, j’ai ressenti ce trop plein, parfois c’est bon aussi de prendre un peu de distance et de sortir le nez du guidon, quand j’attends même juste 24 heures, la relecture de ce que j’ai écrit prend une autre saveur, je suis contente de retrouver les personnages et l’écriture en soi. L’idée d’écrire nos idées parasites est efficace je trouve, parfois il faut juste faire un break et revenir plus tard, sans que ca n’arrive trop souvent sinon il y a d’autres questions à se poser sans doute.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s