A qui profite le crime : le mensonge

J’ai voulu mettre cette article dans la série à qui profite le crime, mais ce n’est pas une exclusivité pour ce genre.

Aujourd’hui nous allons parler du mensonge !

Que se passe-t-il lorsque nous mentons?

Je dis nous, mais bien évidement le but de cet article est de faire mentir vos personnages, de faire remarquer ou non ces mensonges, en se servant de la psychologie humaine.

mentir, on le répète depuis l’enfance, c’est pas bien ! C’est mal ! Très mal. Oui, c’est bien beau, mais ce n’est pas suffisant. Allons plus loin.

Tout d’abord, que se passe-t-il dans notre cerveau lorsque nous mentons ? (bien sûr vous ne décrirais pas ce processus dans votre roman – quoi que, tout dépend de vous).

En tout premier lieu, lorsque nous mentons le lobe frontal est activé. Pourquoi ? Parce qu’il contribue à effacer la vérité. une seconde zone du cerveau se met elle aussi en fonction, celle qui nous rend anxieux (parce qu’on sait que c’est mal – mais chut), il s’agit du système limbique. Troisième zone en activité : le lobe temporal. Il sert à activé l’image mentale du mensonge.

Donc lorsque l’on ment on utilise 3 zones du cerveau. Qui a dit que ce n’était pas compliqué de mentir ? A contrario dire la vérité ne vous fera utiliser qu’une seule zone. L’histoire ne dit pas si mentir ^permet de brûler plus de calories (pour toutes celles et ceux au régime, il faudrait vérifié. )

Petit fait statistiques : les menteurs compulsif ont 26 % de matière blanche en plus dans le cortex préfrontal. C’est leur manière de faire des connexions plus rapides et donc de mieux mentir.

Voyons maintenant ce qui nous intéresse en tant qu’auteur : Les mouvements qui trahissent le mensonge .

commençons par le regard. rappelons que le regard est le miroir de l’âme, d’où l’utilité de savoir lire dans les yeux pour détecter le mensonge.

  1. Regarder en haut et à gauche : directement là ça signifie que vous inventer des images dans votre tête.
  2. regarder vers la gauche : cette fois c’est une invention de sons qui se fraie un chemin dans le cerveau du menteur.
  3. en bas et à gaucher : là, clairement le menteur invente une odeur.
  4.  regarder en bas et à droite : autant dire clairement « je me parle à moi-même, merci de ne pas déranger »

Le physique :

La première manière de trahir un mensonge : les pieds ! eh oui, vos petits petons en disent long !

Les épaules et oui mentir créer des tonnes de tensions dans le corps, notamment le dos et les épaules. Si vous personnages ment, il aura peut être tendance à se masser les épaules ou à rouler des épaules pour se soulager. Tout comme il pourra être amené à s’humecter les lèvres, se caresser le visage ou la nuque.

Enfin les mains : si votre personnage à les mains serrés, les doigts entrelacés c’est qu’il y a fort à parier qu’il a quelque chose à cacher. en revanche, les mains détendues, les doigts écartés prouveront qu’il a une grande confiance.

les statistiques du mensonges :

80 % des femmes admettent mentir occasionnellement. Mais les hommes mentent 6 fois par jour.

31 % des postulants mentent sur leur cv. (ça je n’ai jamais compris pourquoi. )

30% des patients mentent à leur médecin à propos de leur régime alimentaire et de leur exercice physique. (J’aimerais pouvoir lui mentir mais vu le nombre de « tour » que je fais en passant devant chez lui en marchant me trahisse : tout comme mon tour de taille trahi le nombre de part de pizza que je mange – mais j’assume )

60 % des gens mentent au téléphone.

Le mensonge le plus commun est  » merci, tout va bien ». comme quoi on peut tout cacher derrière un sourire.

 

Pour ma part, je ne mens pas je magnifie.

 

 

Publicités

Une réflexion sur “A qui profite le crime : le mensonge

  1. carnetsdedestinees dit :

    Très intéressante cette petite analyse du mensonge. Encore qu’il faudrait – avant de parler de mensonge – définir la Vérité.
    Votre vérité n’est souvent pas la mienne et réciproquement; alors pour vous en parler je me fie plus à la voix de mon imagination et de mes sens, qu’à cette réalité que je sais n’être que la mienne. Alors je donne à mes mots la liberté de vous parler de ce que je vois, de ce que crois être, même si ce n’est sans doute pas vrai, en tout cas pas aussi vrai que vous voudriez que le monde soit. ❤
    Très belle journée et à bientôt. ar

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s