A qui profite le crime ? détérioration du corps

Pour continuer la série à qui profite le crime.

Cette fois intéressons-nous à la détérioration du corps.

Je sais qu’aujourd’hui, dans nos sociétés civilisées, aseptisées, ou les morts sont cachés, vidés de toutes leurs substances, et même incapable de se décomposer : merci les produits d’embaumement, nous sommes incapables de savoir exactement ce qu’il se passe lorsqu’un corps meurt.

On est presque tous capable de parler de rigidité cadavérique, de pâleur, d’un corps bleu, bref, on est bien loin de ce qu’il se passe en vrai et c’est fort dommage, parce qu’un écrivain doit pouvoir décrire le processus. Pas tout le temps, non, mais si vous écrivez un roman policier, dire juste « un cadavre », bon ça n’apporte pas grand chose. Évidemment, je ne dis pas qu’il faut faire étalage des faits un peu sordides voir « gore », mais après tout : ce n’est qu’un fait humain parfaitement naturel.

À moment de la mort :

Le cœur s’arrête. La peau perd de sa coloration. Les muscles se relâchent.

Au bout de 30 min :

Les ongles et les lèvres deviennent pâles. Le sang descend dans le bas du corps. Les mains et les pieds commencent à bleuir. Perte de transparence de la cornée.

Au bout d’une heure :

La température du corps descend d’environ 1 degré par heure. Jusqu’à atteindre la température ambiante.

Au bout de 4 heures :

La rigidité cadavérique s’installe. Au bout de 12 heures, elle est totalement installée.

Au bout de 24 heures :

Le corps devient verdâtre (enfin entre bleu et vert). La semence meurt.

Après 3 jours :

Les gaz s’échappent du corps et le distendent. Le corps commence à sentir mauvais. Les liquides s’échappent par les orifices.

Après 3 semaines :

Les cheveux, les ongles et la peau se décollent facilement du corps. Le corps continue sa décomposition jusqu’à ce qu’il ne reste que les os et les dents.

N’oubliez pas que l’eau, les éléments naturels, la chaleur extérieur, le fait que le corps soit à l’air libre ou enterrer aura un impact sur la décomposition du corps et sur la vitesse de décomposition.

Il ne vous reste plus qu’à écrire un merveilleux roman.

Publicités

Une réflexion sur “A qui profite le crime ? détérioration du corps

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s