Tutoriel : créer un monde imaginaire

Le premier tutoriel était consacré à la planification du roman. Je vous expliquais comment en un mois, on pouvait planifier son roman ( Tutoriel : 1 mois pour planifier son roman ). Dans le second tutoriel, je vous expliquais comment créer des personnages ( Tutoriel : création des personnages ).

 Peut-être que ce tutoriel ne sera pas utile à tous, mais il aidera ceux qui veulent créer un monde fictif.

Pour créer un monde imaginaire, il faut se poser plusieurs questions. 

La carte du monde :

vivent les personnages ? Est-ce qu’ils vivent sur la Terre, dans une société parallèle ? Est-ce qu’ils vivent sur une autre planète ? Dans un autre univers ? S’ils vivent dans un autre monde, ou dans notre monde, est-ce qu’ils vivent dans une ville ? Grande ou petite ? En campagne ? Dans la forêt ? Sous l’eau ? Dans une grotte ?

Brosser la carte du monde. Si comme dans le Seigneurs des Anneaux, vous devez faire traverser divers paysages/pays/mondes/contrées vous pourriez avoir besoin de cartographier le paysage. Pour cela rien de mieux d’un papier et un crayon. Même si vous ne savez pas dessiner, l’important, c’est que vous puissiez-vous vous y repérer.

Les caractéristiques exceptionnelles :

Si vous écrivez de la fantasy ou du fantastique vos personnages ont peut-être des caractéristiques physiques ou mentales exceptionnelles. Mais il existe surement des créatures magiques.

Dans mon roman, il y a des dragons, des manticores, les personnages sont des sorciers certains ont des caractéristiques plus développées que la moyenne ( ils lisent dans les pensées, sont proches d’éléments naturels, …). J‘ai eu besoin de longs moments de réflexion et de faire de nombreuses recherches sur ces sujets. Notamment les manticores que je n’arrivais pas à visualiser. J‘avais besoin de faire des recherches pour trouver les caractéristiques physiques. En combinant plusieurs images trouvées dans les livres et sur internet, j‘ai réussi à créer une manticore comme j‘en avais besoin. J‘ai également des « vampires » qui n’ont rien de comparables avec Dracula, Edward Cullen ou (mon favoris ^^) Lestat. Si aujourd’hui, je ne verrais pas mes « vampires » sous un autre jour, cela m’a demandé pas moins de cinq ans de réflexion (oui, je suis lente) pour sortir de la conception traditionnelle.

Les caractéristiques peuvent donc être physiques, mais aussi mentales comme les dons magiques, il peut être également question de l’univers dans lequel vos personnages évoluent. Si votre monde est sous-marin, peut être que vos héros seront dotés de branchies et non de poumons. Peut-être auront-ils des nageoires, sans pour autant être des poissons ou des sirènes. À vous de voir ce qui vous correspond le mieux, mais également ce qui est le plus logique. Il y a tout de même peu de crédibilité à mettre des « humains » dans l’eau et de les doter de poumons, de mains et de pieds sans palme.

Un monde « HUMAIN » :

Vous allez très vite comprendre de quoi il s’agit si je vous demande d’ouvrir un grand quotidien français ou étranger.

De quoi parle-t-on dans la presse ? :

D’économie : travail, chômage, richesse, pauvreté, emploi, crise de l’emploi, difficultés financières, gains aux jeux, etc. Bref, on parle finances et économie, on parle d’équilibre des budgets et de ce qui fait l’économie du pays et du monde.

politique : qui est au gouvernement de tel ou tel pays, des élections, des changements de régimes politiques (moins aujourd’hui, mais le XXème siècle n’est pas si lointain), de corruption, de pot-de-vin. On parle de ceux qui nous gouvernent, de comment ils le font, de leurs déboires.

des potins mondains : de la nouvelle robe de Kate Middleton, de l’âge de la telle ou telle célébrités, de qui va avec qui – rappelez-vous d’un certain président sur son scooter – de la mort de Machin-Chose, de la prise de substances illicites de Truc-Muche. Du bas de gamme qui captive les foules.

de fait-divers : toujours très captivant de savoir que tel Monsieur sympathique battait sa femme, que le prof de sport du collège était en fait un pédophile, que la voisine d’à côté à couper le sexe de son mari infidèle, etc. On est dans le trash, le trivial, le criminel, ça plaît, depuis toujours et ça inspire les artistes.

de la guerre : de quel pays affronte tel pays ? Pourquoi ? Pour qui ? Des camps adverses ? Des intérêts de tel ou tel soutien ? Etc.

On parle de tout un tas d’autre choses, mais la liste est trop longue. Tout cela, cest ce que j’appelle L’HUMAIN.

Si vous inventez un nouveau monde n’oubliez pas d’inclure tous ces aspects. Eh oui ! Un monde parfait n’existe pas. Et même si vous imaginez un monde parfait sa perfection sera nécessairement relative.

Pour vous aider, vous pouvez durant vos recherches, prendre un journal (histoire d’avoir une base de travail) : écrivez les articles comme si vous étiez un journaliste dansvotre monde fictif. Trouvez l’article à la une, les articles important, parler du sport, il y a nécessairement un sport à la mode, parler aussi de la politique, des faits-divers, de la météorologie, des sorties cinéma (s’il y a le cinématographe ), ou des livres, ou des spectacles. Vos personnages ont forcément des loisirs, ou alors il n’y a de « loisirs » que ce qui est voulu par le régime en place. Peut-être les loisirs sont-ils utilitaires, comme la couture ou tricot, la pêche, etc.

Écrivez le grand quotidien du pays, ou monde. Vous pourriez être surpris de découvrir qu’il y a des aspects que vous n’aurez pas explorés dans vos recherches préliminaires. Si vous manquez de temps, écrivez que les grandes lignes ou les chapeaux de vos articles. Cela peut être également un bon exercice si vous êtes confronté à la page blanche.

LES NOMS :

Je déteste cet exercice ! Mais il faut y passer. Si vous inventez un monde parallèle, les personnages auront peut-être des noms et des prénoms étranges – je pense à Harry Potter. Si vous inventez un monde inédit – comme dans la Rédemption d’Athalus ou l’Epée de Vérité- vous aurez besoin de trouver des noms et des prénoms originaux. Parfois basés sur des prénoms de notre monde, mais modifiés, ou alors de les inventer totalement.

Je vous recommande l’achat d’un bon gros dictionnaire des prénoms. (Vous pouvez toujours demander à vous en faire offrir un par vos proches en prétextant une future grossesse – ou en avouant tout simplement que vous désirez être écrivain, parfois mieux vaut être sincère, tout dépend de vos proches ).

Pour ma part, j’ai volé celui que mes parents avaient acheté il y a trente ans, alors certes il n’y a pas tous les prénoms « modernes  » mais il inclut toutes les variantes des prénoms dans les langues régionales ou les autres pays européens. Un dictionnaire des prénoms du monde serait un bon investissement. Il y a toujours internet, mais je trouve que l’on ne trouve pas ce que l’on veut sur Internet. On peut se retrouver face à une liste de prénoms et ne pas savoir quoi en faire et je trouve agaçant de toujours devoir ouvrir un lien pour lire la description d’un prénom et revenir à la liste. À vous de voir.

N’oubliez pas que les prénoms révèlent une part importante de la personnalité de chacun (on y croit ou pas) mais cela peut être utile si vous bloquez sur la personnalité d’un personnage, se servir de son prénom peut être très utile.

POLITIQUE, ÉTHIQUE, COUTUME et ART :

J’en ai déjà parlé dans le point précédent, mais vous devez vous penchez sur le système politique de votre monde.

Exemples de systèmes politiques : démocratique, féodale, monarchique, totalitaire, théocratique, autocratique.

Faites des recherches pour connaître le système de valeurs et de fonctionnement du système choisis ou des systèmes, on peut imaginer que votre monde évolue ou qu’il est grand et qu’il y a donc plusieurs régimes qui s’affrontent.

L’éthique

L’éthique n’est pas la loi. Elle fonctionne selon d’autres critères. 
La loi peut commander à vos personnages d’agir d’une manière, mais la morale d’une autre.
Il y a d’un côté ce que dit  la loi : ne pas voler, ne pas tuer, ne pas trahir le pays, ne pas enfreindre les lois etc

Et de l’autre, la morale qui nous dit parfois les mêmes choses : ne pas tuer, ne pas voler, ne trahir les autres, ne pas mentir, de pas enfreindre les règles etc

Parfois la morale et la loi se contredisent.

Besoin d’un exemple concret ?

Prenez le régime de Vichy. Le régime politique de la France était celui d’un pays vaincu. Le Maréchal Pétain avait décidé de collaborer avec l’Allemagne. Lorsque l’Allemagne a demandé des « juifs », le régime de Vichy était d’accord. Ce qui a donné des évènements comme ce que l’on nomme la Rafle du Vel d’Hiv, en 1942.

En quoi cette exemple nous (malheureusement) intéresse et bien il est simple:

D’un côté, il y avait la loi qui disait d’arrêter, de dénoncer et de déporter les personnes Juives. Et de l’autre la morale : dénoncer les juifs et les laisser se faire tuer ce n’est pas éthique, ni moral, c’est même tout le contraire selon la plus part des préceptes religieux et moraux.

Bref, dans ce cas là, que faire ? Obéir à la loi que nul n’est censé ignorer et à qui Il fallait obéir. Ou respectait la morale ? Difficile de répondre et de trancher lorsque l’on ne vit pas un pareil dilemme.

La loi affronte la morale, l’ordre moral affronte l’ordre politique.

Les coutumes

Votre peuple, vos peuples, auront des coutumes, des croyances, du folklore. C’est ce qui donne de la richesse à votre monde. Inventez des coutumes, peut être difficile, mais vous pouvez puisez dans le monde « humain » pour vous inspirer. Peut-être vos héros devront-ils traverser un pays, une contrée, ou manger des petits enfants est une loi divine.  Servez-vous de ce qui existe et amplifié le trait.

Dans les coutumes, vous pouvez aussi réfléchir aux costumes de vos personnages. Que portent-ils ? Qu’est-ce qui est à la mode ? Les cheveux sont-ils longs ? Dans l’épée de vérité de Goodking seule les prêtresses ont les cheveux longs. C’est une caractéristique qui peut avoir son importance. Les vêtements sont importants, depuis toujours, les vêtements permettent de dire qui est riche qui est pauvre, qui est un travailleur, qui est oisif. Même si les choses peuvent être un peu différentes aujourd’hui, je pense aux jeans troués hors de prix, mais il est possible que votre monde imaginaire n’ait pas subi les affreux de la modernité.

Art

Même sans vouloir créer tout un univers à la Tolkien, vous pouvez vous demander s’il n’y a pas des arts différents des nôtres.  Pensez également que vos personnages entretiennent avec l’art.

Peut-être n’y a-t-il pas d’art au sens où nous l’entendons. Les artistes sont-ilspersécutés, ou admirer ? Que font-ils de leur temps ? Qui servent-ils ?

Posez-vous les questions suivantes :

Qu’est-ce que l’art dans le monde que j’invente ? Qu’est-ce qu’il sert ou qui sert-il (art politique, art religieux, art pour le plaisir, art de contestation …) ? Qui sont les artistes importants et pourquoi (dressez une liste de 3 ou 4 artistes pas plus juste pour vous faire une idée) ?

COMMERCE et ÉCHANGES

Demandez-vous quelles monnaies sont utilisés dans les échanges commerciaux.Vous nêtes  pas obligé de créer une nouvelle monnaie, tout dépend si votre univers peut s’implanter dans notre monde. L’or a longtemps servi de monnaie d’échange. Peut-être serait-il plus facile pour vous de choisir, l’or, l’argent et le cuivre. Des villes auront des coutumes monétaires différentes des autres villes du pays. Je pense à l’exemple de Sparte, qui avait une monnaie propre à la ville, mais avec laquelle on ne pouvait rien acheter en dehors parce qu’elle ne valait rien. Est-ce le cas dans votre histoire ?

Quant aux échanges, pensez aux langues parlées. Est-ce que vos personnages parlent des langues différentes ? Si vous avez déjà voyagé dans un pays dont vous ne parlez pas la langue, vous avez dû vous rendre compte à quel point on se sert de ses mains pour discuter, mais aussi à quel point il est difficile de s’expliquer. Vos personnages auront le même problème.

Combien y a-t-il de langues différentes dans votre monde ? Les monnaies sont-elles les mêmes d’une contrée à l’autre ? Toutes ces questions, vous devez y penser en amont pour rendre votre monde crédible.

LA RELIGION

Autre point important lorsque l’on crée un monde imaginaire : La religion. Il y a nécessairement des croyances dans votre univers. Même si vous n’êtes pas croyant « religieux » vous croyez nécessairement en quelque chose :

La science, la médecine, le travail, la pleine conscience, Dieu mais sans pratiquer de religion, la spiritualité etc etc.

Concevoir les croyances de vos personnages et les religions existantes dans votre univers le rendra plus riche. Vous pourrez avoir besoin de créer plusieurs religions qui cohabiteront dans la même région. Cela cause-t-il des tensions ?

Demandez-vous quels sont les principes de vos religions, où elles sont pratiquées. Demandez-vous également, qui les pratiques, comment cela peutil se percevoir pour les autres ( port d’une pièce de tissu, port d’un objet, références historiques ou morales, etc). Posez-vous la question des rites pratiqués, comment sont-ils pratiqués, par qui, pourquoi.

Qui sont les Dieux ? Comment le monde a-t-il était construit sur la religion ? Est-ce qu’il n’y a toujours eu qu’une seule religion dominante ? Les anciennes religions ont-elles laissé des traces ? Lesquelles ?

Qu’est-ce que cette religion ou ces religions apportent à votre histoire ? À vos personnages ?

LA MAGIE

C’est certainement une étape capitale. Comment intégrer la magie à votre univers.

Tout dépend, si la magie fait partie du monde « normal », comme dans Harry Potter, ou dans Twilight (même si ce n’est pas de la magie, mais des vampires dans ce cas-là) ou si au contraire, votre univers est magique, comme dans le Seigneur des anneaux.

Demandez-vous comment apparaît la magie. Est-ce que la magie est partout ? Est-ce l’œuvre de certaines créatures ou de certains personnages ? Est-ce qu’il y a des animaux magiques, des plantes, des maisons, des objets ? Est-ce que la magie est pour tout le monde ou l’apanage de certains uniquement ?

Comment se manifeste la magie ? Est-ce qu’il faut des baguettes magiques ? Est-ce qu’il suffit d’utiliser la pensée ? Fautil prononcer des formules ? Fautil faire des potions ? Doit-on faire appel à des rituels ?

Trouver de grands noms de la magie, ceux qui ont contribué à de nouvelle découverte. Comme nous avons Louis Pasteur qui a fait le vaccin contre la rage, peut-être existe-t-il un Pasteur qui a inventé le vaccin contre la fièvre des licornes.

Demandez-vous si la magie fait partie de la religion. S’il y a des Dieux magiques. Questionnez-vous sur la manière dont la magie est perçue par les gens de votre monde.

Trouver les limites de la magie. Quelles sont les limites morales et physiques de la magie ? Comment cela se répercute-t-il ?

Grâce à cela vous devriez pouvoir inventer un monde / un univers parallèle captivant et complexe, dans lequel le lecteur sera ravi de plonger.

Publicités

4 réflexions sur “Tutoriel : créer un monde imaginaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s