Écrire une saga

Écrire une saga, beaucoup en rêve, certains se lancent dans l’aventure, mais peu mettent un point final à la saga.

Quelques conseils pour écrire votre saga :

Le héros et les personnages :

Un héros fort avec du charisme auquel le lecteur peut s’identifier et pour lequel il aura de l’empathie.

Un héros emplit de doutes, de faiblesses avec une part d’ombre. Un héros entouré, mais qui doit aussi avoir une part de solitude.

Un héros fort quoi qu’il arrive, qui accepte son sort, mais qui fait son possible pour s’améliorer.

Les autres personnages ne doivent pas être des figurants, ils doivent avoir des rôles bien définis et des personnalités. Augmenter le nombre de personnages au fur et à mesure de l’histoire afin de créer de nouvelles relations avec le héros et de rendre sa quête plus complexe.

Chaque personnage doit avoir une cohérence sur le long terme. Le physique, le moral, la manière de parler ne doit pas changer, où de manière subtile. On ne change pas, on évolue, il ne faut pas l’oublier.

Les lieux et la société :

Les lecteurs ont besoin d’un lieu familier où il retrouvera le personnage. Un lieu de rassemblement pour les personnages principaux, un lieu sécurisant et où le héros se sent bien. Un Quartier Général en somme.
Les autres lieux doivent être en adéquation avec le monde dans lequel évolue votre héros. Augmenter le nombre de lieu au fur et à mesure de l’histoire, toujours pour complexifier l’intrigue.
Il faut une société complexe et travaillée dans laquelle le héros évolue.

La tension dramatique et l’histoire :

Établir une progression dramatique cohérente, forte et évolutive. Penser l’action non pas seulement dans son ensemble. Une action commencée au Tome peut se terminer qu’au dernier tome. Il faut également que le lecteur qui ne lit qu’un seul roman puisse s’y retrouver et avoir la sensation d’une histoire achevée.
Créer une intrigue principale qui tiendra toute l’histoire, puis une intrigue principale, au moins par tome.

Le lecteur doit entrer dans l’histoire rapidement. Même avec une saga en dix tomes, le lecteur doit comprendre tout de suite qui est le héros, qui sont les protagonistes, qui sont les méchants, de quoi parle l’histoire, le thème et la quête du héros. Pour cela ne passait pas trop de temps à raconter ce qu’il s’est passé au cours des différents tomes. Si vous êtes au tome 10, il est inutile de résumer toute l’histoire. Ceux qui ont lus les 9 premiers tomes savent de quoi il est question, ceux qui n’ont pas lu les 9 premiers tomes doivent avoir la sensation d’un roman « one shot », qui entre dans l’histoire et lui rappelle peut être de temps à autres les faits importants qui se sont passés avant. Inutile de passer 50 pages à raconter toutes les histoires précédentes.

Ne se concentrer que sur un roman à la fois. Même s’il ne faut pas perdre de vue les autres romans suivants ou précédents, pour garder la cohérence entre les personnages, les faits de l’histoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s