devenir plus prolifique

Comment devenir plus prolifique ?

writer-1421099_1920.jpg

À mon sens être plus prolifique tient à la fois de la vitesse d’écrire et de la manière d’écrire. Mieux, vous écrivez plus vous serez prolifique. Pourquoi ? Parce que sinon vous perdrez de nombreuses heures pour rien.

Donc écrire vite, c’est aussi bien écrire et pour bien écrire, il faut : Un PLAN ! Encore un moment où le Bullet Journal peut être utile. (ou le journal d’écriture si vous n’êtes pas fan de la méthode de planification du Bullet Journal).

Le premier conseil que je peux vous donner pour être plus prolifique dans l’écriture, c’est de Lire.

women-1421096_1280

Lire ! Lire ! Lire ! Un maximum, tout et n’importe quoi. Plus vous lirez plus vous saurez reconnaître le style qui est le vôtre. Plus vous saurez reconnaître les erreurs qu’il ne faut pas commettre lorsque l’on écrit un roman. (ce qui est valable également pour les thèses de doctorat, les dossiers au travail, les cartes de vœux…). En sachant pointer du doigt les erreurs des autres, vous devriez être capable de remarquer les vôtres. Cela demande beaucoup de travail, ne vous inquiétez pas, on n’y parvient pas en une semaine.

Vous devriez consacrer au moins 15 à 30 min par jour à la lecture d’un livre, tous les jours.

Que lire ?

En premier lieu, je dirais le genre littéraire que vous écrivez le plus (ou du roman que vous planifier d’écrire). Surtout ne lisez pas le même genre de roman durant la rédaction de votre roman, sans quoi vous ne cesserez de faire des comparaisons avec votre histoire. Votre roman est unique, inutile de le comparer à d’autres ( des tas de personnes le feront à votre place, c’est déjà bien assez). Ensuite, lire le même genre littéraire que le roman en cours d’écriture est dangereux. Vous risqueriez de plagier sans même le remarquer ou de tomber dans le stéréotype. C’est pareil pour les films. Ne regardez pas des films qui traitent de votre univers.

J‘ai vu récemment les Animaux Fantastiques de David Yates (film que j’ai adoré d’un bout à l’autre, soit dit en passant). À la fin du film, il y a une bataille en pleine rue. Et là, je me suis dit « tu devrais en mettre une dans l’un de tes tomes.« . Plus j‘y pensais, plus je me voyais rédiger une scène de bataille en extérieur (dans les rues d’une grande ville, devant plein de non-sorcier) dans chacun de mes tomes. Oui, sauf que non. Ce qui fonctionne avec l’histoire de Norbert Dragonneau ne fonctionnera peut-être pas avec mes personnages. J‘ai eu bien des difficultés à renoncer à l’écriture d’une scène de guerre en pleine rue, pourtant, je sentais -je sens toujours- que cela ne sonnerait pas « naturel » dans mes romans. Pas de la manière dont ils sont écrits pour le moment.

Pour éviter le piège d’écrire des scènes déjà toutes faites ou d’être tenté de copier ne lisez et ne regardez aucun film dans la même thématique. Avant, pour en maîtriser les codes, oui. Après, pour vérifier que vous avez respecté les codes du genre et aussi vous êtes démarqué, oui, mais entre les deux, non.

Lisez, tout ce qui vous enchante : livre de développement personnel, livre de cuisine, livre autobiographique, etc. Tant que le sujet ne traite pas de votre thème allez-y. C’est également un bon moyen de lire des genres différents et de tester des auteurs que vous ne connaissez pas. Pour ma part, j’ai opté pour les livres de développement personnel. Ils m’aident à me comprendre moi-même et à développer des personnages plus humains et profonds ce qui n’est pas plus mal.

Planifier, mon second conseil.

diary-582976_1280

Pour devenir un auteur plus prolifique, il faut planifier.

Planifier vous aidera à faire le tri dans vos activités journalières, hebdomadaires, etc et à garder du temps pour l’écriture. C’est là que le Bullet Journal est encore utile. Une fois, vos 30 min de lecture quotidienne planifiée, faite de même avec l’écriture. Consacrez le même laps de temps à l’écriture. Pas nécessairement dans le même moment de la journée d’ailleurs. Il faut savoir s’adapter à son mode de vie.

Si 30 min pour chacune de ses deux activités vous semblent trop pour votre emploi du temps, consacrez 10 min à chacune, mais pas moins.

Une fois ces deux activités planifiées, faites de même pour le reste de votre emploi du temps. Lessives, courses, travail, invitations … Retirez de votre emploi du temps tout ce qui n’est pas nécessaire.

Je vais prendre en exemple une amie : dans sa famille, ils ne font les courses que lorsqu’il manque quelque chose. Cependant au lieu de faire les courses, une fois par semaine munis d’une liste de courses complété au fur et à mesure de la semaine, ils vont en courses à chaque petites choses manquantes. Un matin, il va manquer de dentifrice, ils vont en courses. L’après-midi, il manque du sel, hop, ils vont en courses. Le lendemain, il manquera de la salade, etc etc. Quel gaspillage de temps ! Consacrez plutôt 2 h à faire les courses une bonne fois pour toutes et n’y retourner pas avant la semaine suivante. Pas la peine de gaspiller du temps, de l’argent (l’essence, l’usure de la voiture) pour quelque chose que l’on peut faire en une fois.

Pareil, si vous avez besoin d’aller quelque part arrangez-vous pour faire tout ce que vous pouvez avoir à faire dans le même pâté de maisons. Si vous savez qu’il vous faut des chaussures, faire les boutiques pour acheter une robe à la petite dernière et prendre rendez-vous pour une radiographie et que tout peut se faire dans un rayon de 3 km et bien allez-y une seule fois. Regroupez au lieu de vous disperser. Vous pourrez penser qu’il s’agit là d’une perte de temps, au contraire, vous y gagnerez.

Une bonne organisation vous fera gagner du temps pour l’écriture.

Quant aux tâches ménagères, regroupez-les au maximum. Pour le coup, je ne vous conseille pas de tout faire en une seule fois, mais de diviser votre travail ménagé sur toute la semaine et de consacrer chaque jour à une tâche en particulier. Vous y gagnerez en motivation.

Par exemple, je lance toujours mes lessives la nuit. A 5h je me lève, je mets la lessive dans le sèche-linge (en hiver surtout ) et je relance une machine. Je profite à 7 h 30 de plier mon linge sec, et de mettre la seconde machine au sèche-linge et le midi, je plie la seconde machine. Lorsque je lance le lave-vaisselle, je profite de me faire du thé pour le vider, petit à petit. Oui, cela s’étale, mais au final, le temps que mon thé chauffe, je fais quelque chose au lieu d’attendre. Je passe également le balai dans ces moments-là. Petits gains de temps me direz-vous, certes, mais gain de temps quand même.

book-1421098_1920.jpg

Mon dernier conseil, écrire.

C’est le dernier conseil que je peux vous donnez pour être plus prolifique. Écrivez ! Tous les jours ! Au moins 10 min, 30, c‘est mieux. Plus vous écrivez plus vous serez prolifique. Écrie, régulièrement, permets de rester connecté à son histoire. Plus vous serez dans votre roman, plus il vous sera facile de l’écrire et d’être proche de vos personnages.

L’écriture quotidienne reste la meilleure méthode pour devenir un auteur prolifique. Pour le prouver prenez l’auteur Stephen King, l’un des écrivains les plus prolifiques de notre temps. Il s’astreint à une séance d’écriture quotidienne et cela semble bien fonctionner pour lui.

Pour avoir le temps d’écrire, il faut dégager du temps de votre emploi du temps sur-chargé. Il faut également lire, car plus vous lirez mieux vous écrirez et meilleur sera votre style, plus riche deviendra votre vocabulaire et moins vous commettrez d’erreurs.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s