Tutoriel : Création des personnages

Le tutoriel de ce mois de décembre sera consacré à la création des personnages. La question des personnages est capitale. C’est grâce aux personnages que votre roman sera apprécié ou non. Même une idée déjà « vue » si elle est portée par des personnages captivants et bien construits aura toutes ses chances d’être appréciée par le lecteur.

Comment construire de bons personnages complexes et intéressants ?

Tout simplement de la même manière que nous construisons notre personnalité. Un peu plus chaque jour, d’avantage à chaque épreuve et surtout en se basant sur le passé, les rêves et les ambitions.

Qu’est-ce qu’un personnage de roman ?

Tout personnage de roman est un humain à part entière. Il a ses peurs, ses doutes, ses failles, ses forces, ses désirs secrets, ses défis à relevés, son amour-propre, ses joies, ses envies, … Un personnage doit ressembler à n’importe quel humain. Trop parfait, il sera inintéressant, trop emplis de défauts, il sera agaçant. Bien sûr tout dépend du genre que vous écrivez. Si vous êtes dans la parodie ou le pastiche allait y grossissez les traits de votre héros et transformez le en un super gentil, lisse et sans le moindre doute. Si en revanche, vous écrivez un roman qui se passe dans le réel, il va falloir que vos personnages aient des traits de caractères « humain ».

N’oubliez pas : Personne n’est parfait, mais rien n’empêche certains de le penser.

Pour construire de bons personnages posez-vous la question :

Que désirons nous ?

Qu’est-ce que nous les humains, nous voulons plus que tout ?

L’argent ?

Un travail épanouissant ?

Une famille unie ?

L’amour ?

Avoir la santé / être en bonne santé.

Devenir ou rester mince et en forme.

La passion ?

Réaliser ses ambitions ?

Oui, oui, oui ! Mais tout cela sous-entend quelque chose de plus profond. Pourquoi voulons-nous de l’argent ? Pour payer les factures, pour faire plaisir à notre famille, pour être à l’abri du besoin. Pourquoi vouloir l’amour ? Pour être heureux.

Voilà, on y est : Le bonheur.

Tous les êtres humains veulent être heureux. Personne ne vous dira que le but de sa vie est d’être obèse, en mauvaise santé, seul, sans enfant, ni travail, ni argent et être malheureux. Parce que le but de l’homme réside justement dans cette notion qu’est le bonheur.

Si nous cherchons le bonheur, aussi fugace puisse-t-il être, et bien vos personnages doivent le chercher également.

Le bonheur ne signifie pas la même chose pour tous. Une femme qui désire avoir un enfant peut penser ne trouver le bonheur que dans la maternité. Un homme peut estimer qu’il ne sera heureux que lorsqu’il aura une voiture de sport dernier modèle. Une mère sera heureuse que lorsque tous ses enfants auront une situation stable dans la vie. Une personne pauvre pourrait estimer que pour elle le bonheur serait de gagner une grosse somme d’argent aux jeux de hasard.

Le bonheur est une notion. Elle découle d’actes que nous ne contrôlons pas, ou pas toujours. Il est difficile d’estimer ses chances de gagner au loto, même si nous le souhaitons plus que tout, il reste que le hasard fait ou ne fait pas les choses. Une femme qui désire tomber enceinte que se voir refuser ce « bonheur » par son conjoint qui lui estime que « ce n’est pas le moment » parce que lui n’a pas ce qui lui faut pour avoir « son bonheur« .

Si le bonheur est un sentiment de joie, les raisons de cette joie sont parfois futiles. Mais tous les livres de développement personnel vous le diront mieux que moi.

Les personnages de roman et le bonheur :

C’est simple, la question à vous poser est la suite :

Qu‘est-ce qui rendrait mon personnage heureux ? Qu’est-ce qu’il pense devoir obtenir pour atteindre le bonheur ?

Ce n’est pas nécessairement ce qui le rendra le plus heureux, mais c’est ce qu’il pensera ou estimera devoir avoir pour être heureux.

Je dis estimer parce que parfois il y a une différence entre ce que l’on désire et ce qui est bon pour nous. Le bonheur se trouve parfois là où on ne l’attend pas. C’est justement ce qui va, certainement, arrivé à vos personnages.

Pour que vos personnages soient intéressants, il est bien plus judicieux de leur donner des désirs qu’ils ne peuvent atteindre ou qu’ils se rendent compte en chemin que non finalement, on n’a pas besoin de …(ce que vous désirez le plus ) pour être heureux.

Une fois que vous avez trouvé ce que désir le plus votre personnage pour être heureux et compris que ce n’est pas nécessairement ce qu’il obtiendra. Vous devez vous penser sur la personnalité de votre personnage.

La personnalité :

La personnalité doit être complexe, riche et intense. Nous ne sommes pas tout lisses. N’oubliez pas que l’on ne montre pas toutes les facettes de sa personnalité à tout le monde, mais que l’on agit différemment selon les personnes que nous avons en face de nous. C’est pareil pour votre personnage. Il ne doit pas être toujours pareil. C’est pourquoi il est important de se pencher sur sa personnalité et de lui brosser différent traits de caractère et d’avoir en tête sa manière d’être selon les situations.

Maintenant regardons la manière de former ou forger une personnalité :

De quoi a-t-on besoin ?

Du passé du personnage. Il faut connaître son passé, ses antécédents afin de pouvoir le rendre humain. N’oubliez pas que tout se joue dans l’enfance. Ce sont nos parents, nos interactions avec le monde, nos rencontres qui forgent ce que nous sommes une fois adultes.

Des traumatismes. Les traumatismes de l’enfance, bien sûr. De quoi a peur votre personnage ? Et lorsqu’il était petit ? Pourquoi ? Avait-il peur d’être abandonné parce qu’une fois, il s’est retrouvé seul dans un magasin ? Avait-il peur de l’eau parce qu’il a failli se noyer dans son bain ? Craignait-il les chiens parce qu’il s’est fait mordre ?

Les joies. Connaître les joies, les bons souvenirs sont également très importants. Quels sont ses souvenirs ? Pourquoi les apprécient-ils ? Est-ce qu’ils sont aussi bons qu’il ne le pense ou aussi mauvais qu’il ne le croit ? Pourquoi ?

Cherchez et creusez sous la surface pour voir ce qu’il y a derrière le vernis.

Une fois ces recherches effectuées, cherchez quels peuvent être les qualités ou les défauts qui découlent de ses souvenirs, de ce passé. Allez plus loin que gentil ou méchant. S’il vous manque des idées de qualités et de défauts, tapez liste de qualités et défauts dans votre moteur de recherche. Généralement, des sites de conseils pour ceux qui passent des entretiens d’embauche, brossent des listes de qualités et de défauts. Inspirez-vous de cela. Évidement un personnage pingre ne pourra être généreux, ou alors seulement dans certaines occasions et pas nécessairement en matière d’argent. Soyez réaliste et précis. N’hésitez pas à doter vos personnages de gros défauts, surtout si ces défauts rendent « impossible » pour lui d’obtenir le bonheur.

Si votre personnage souhaite devenir acteur mondialement reconnu et qu’il est timide et incapable de parler en public cela risque de compliqué sa tâche, mais tant mieux, ce sera un défi à passer. Vous avez beau faire dans le réaliste, l’intrigue doit être riche en action et en rebondissement et plus les défis seront élevés plus le lecteur appréciera (mais nous y reviendrons dans un autre tutoriel.)

Quel est le rapport aux autres de votre personnage :

Que montre-t-il à sa famille ?

Quelle personnalité montre-t-il à ses amis ? À ses connaissances ? À son patron ?

Un râleur colérique sera peut-être plus doux avec un patron plutôt qu’avec sa femme.

Le physique :

Autre étape importante lors de la phase de création des personnages. Le physique ne doit pas nécessairement être en adéquation avec votre personnage et sa personnalité.

Le physique comme le mental doit être en relief. Ne faites pas de votre héros une personne belle, charmante, sans défauts physique, ni morale. Au contraire, trouvez-lui des défauts. Il peut avoir un oeil de verre, une jambe de bois. Votre personnage doit également avoir des complexes.

Quelle partie de son corps aime-t-il le plus ? Pourquoi ?

Que déteste le plus chez lui ? Pourquoi ?

Fait-il quelque chose pour y remédier ? Cela fonctionne-t-il ?

Est-ce que ses complexes et ses défauts font l’empêcher d’atteindre son but ? De quelle manière ?

Plus vous vous poserez de question sur votre personnage et plus il aura de chance d’être riche en émotion et digne d’intérêt.

Autre question importante : comment votre personnage va-t-il évoluer dans l’histoire ?

Si vous personnage est confronté à des difficultés en début du récit, il doit changer pour résoudre ses problèmes ou pour échouer à les résoudre, mais il ne doit pas rester comme il est. Cela dans l’intérêt du lecteur.

La Fiche personnage :

Après vous avoir posé différentes questions et avoir noté sur un papier ou un carnet toutes les idées que vous avez eu sur la vie de votre personnage, sa personnalité et son physique, il est tant de faire une fiche personnage digne de ce nom.

Je vous conseille de prendre un carnet ou un dossier sur votre ordinateur, un document qui ne sera consacré qu’aux fiches personnages.

Commencer par trouver un nom et un prénom. Pour cela veiller à avoir un dictionnaire des prénoms, un bottin téléphonique, etc. Gardez en tête que vos personnages ne doivent pas avoir des prénoms trop proches les uns des autres, pour éviter la confusion chez le lecteur. Notamment si vos personnages ont des noms « exotiques ».

Après le nom et le prénom, trouver la date de naissance. Noter rapidement l’arbre généalogique de votre personnage, qui sont ses parents, combien a-til de frère et soeur, a-til des enfants, un conjoint. Que fait-il comme métier ? Que veut-il de la vie ? Quelles sont ses ambitions.

A présent passons aux traits de caractère : trouvez-lui au moins six défauts et si qualités, pas nécessairement des qualités majeures. Noter ce que votre personnage pense de lui-même, ce qu’il voudrait améliorer ou changer dans sa personnalité.

Passer aux traits physiques : comme pour les qualités, écrivez quels sont ses complexes et comment il se juge.

Faites une liste de ses traumatismes, de ses souvenirs les plus sombres. Puis une autre, avec ses plus grandes joies et ses meilleurs souvenirs.

Viendra ensuite une courte biographie de votre personnage. Pour cela mettez-vous dans la peau d’un journaliste qui devrez décrire une personnalité importante ou un témoin dans une affaire judiciaire. Comment décririez-vous votre personnage ? Que voit-on de lui ? Sur lui ? Que pense-t-on de lui au premier regard ? Que porte-t-il ? Quelle impression vous fait-il ? Parlerez-vous de son métier ? De ses chaussettes dépareillées ?

Second exercice faites décrire votre personnage par un membre de sa famille proche, sa mère ou sa femme ou son mari. Quelqu’un qui le connaît bien, vraiment bien. Quelles sont ses qualités ? Comment sa femme le perçoit-il ? Que pense-t-elle de lui ? L’aimetelle encore ? Si, non, pourquoi l’a-telle aimé ? Et pourquoi a-t-elle cessé de l’aimer ? Creusez.

Enfin, faites décrire votre personnage par lui-même. Imaginez-le à une réunion des alcooliques anonymes. Il doit se présenter, que dit-il de lui ? Comment le dit-il ?Que faisait-il durant son temps de parole ? Les gestes jouent pour beaucoup dans la communication. Quelle impression a-t-il de lui-même ? Comment croit-il qu’on le perçoit ?

Pour terminer créer une roue de la vie. Pour être heureux, nous avons besoin d’une vie équilibrée dans la plupart des domaines.

Les domaines sont :

La famille

Les relations (amis, connaissances, collègues) : vous pouvez faire une partie relation d’amitié et une autre de travail si cela est important.

La santé

Le travail

Finances

physique

Moral / humeur général

Loisirs

Spiritualité

Couple (réserver plutôt dans « famille » les relations avec les parents ou les enfants).

Notez chacune de ses parties de 1 à 10 (10 étant le bonheur et la satisfaction absolue). N’hésitez à écrire des commentaires sur chaque sphères. Dites pourquoi le personnage n’est pas aussi heureux qu’il le voudrait, ce qu’il voudrait, comment il pourrait atteindre ce but et ce qu’il pense devoir faire pour y arriver.

Avec toutes ses informations, vous devriez avoir des personnages riches en émotions, précis et humains.

Publicités

6 réflexions sur “Tutoriel : Création des personnages

  1. Les conseils de Ponine dit :

    Il y a certaines des dizaines d’autres questions possibles. J’essaierais de mettre en ligne une fiche « type » comme tu me le demandais dans ton commentaire précédent.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s