Miracle Morning, offrez vous un supplément de vie, Hal Elrod

Qui  n’a pas entendu parler de Miracle Morning ? C’est la tendance en vogue ces derniers temps. Les gens assurent qu’il s’agit d’une méthode révolutionnaire. Et vous savez quoi ? Les gens ont raison ! (sauf que se lever tôt n’a jamais été une révolution, mais passons).

 

Il y a quelques mois, j’ai vu un reportage sur M6 parlant d’une jeune femme qui se lever à 5 h 30 tous les matins. Je faisais de même à l’époque et je pensais être la seule. Pour tous les gens autour de moi se lever à 5 h c’est bon pour les travailleurs qui commencent tôt le matin, vraiment tôt, pas pour les étudiants. (voir même 5 h c’est l’heure à laquelle un bon étudiant doit se coucher – NO COMMENT !).

J’étais intriguée par Miracle Morning, sauf qu’à l’époque, sauf erreur de ma part, il n’y avait pas la traduction française. Je passais déjà bien assez de temps à faire de la traduction pour mon mémoire, je  n’avais pas envie de m’amuser à le faire pour le plaisir. Bref, au fils des mois, plus en plus d’émissions de télévision parlaient du Miracle Morning d’un certain Hal quelque chose. J’étais intriguée,  mais je n’avais pas les finances pour me payer un livre de développement personnel. A l’époque, je pensais que les livres de développement personnel ça ne servaient à rien à part à enrichir l’auteur de conseils bidons.

Il y a quelques jours, je me suis décidée à acheter ce livre. Je voulais voir, découvrir, critiquer et comprendre l’engouement pour Miracle Morning de Hal Elrod.

Je l’ai lu. Une fois. J’ai accroché. J’ai adhéré au mouvement. Je me lève déjà à 5 h depuis des lustres, je ne compte pas me lever plus tôt encore, donc pas de soucis de ce côté là.

Pourtant Hal Elrod dit des choses très intéressantes que j’avais vérifié par moi-même :

-Le fait de se lever de bonne heure dépend entièrement de nous. Personne ne naît du matin ou du soir. On le devient, par mimétique très certainement.

Enfant j’ai toujours vu ma mère se coucher à minuit ou une heure du matin pour se lever à six heures tous les jours (sauf le dimanche lorsque j’étais en âge de faire le petit-déjeuner -mais elle n’est pas à blâmer, ma mère travaillait beaucoup pour que l’on joigne les deux bouts, mon père également). Adolescente, il était bon ton de se coucher très tard, pour faire les grands et donc de se lever à midi parce que ça « énerve » les parents. A la fac, je me levais tard, parce que j’aimais me coucher tard, j’écrivais le soir. Fatalement lorsque l’on écrit jusque 3 heures du matin, on ne se lève pas à 7 h. Les gens que je fréquente ne se lève jamais tôt. Dans ma famille, « on se lève tard » (entre 7 h et 7 h 30) sauf si on travaille et encore, en travaillant « on doit » respecter des horaires de lever « normaux » (entre 6 h 30 et 7 h sinon c’est « bizarre ». Lorsque j’ai commencé à me lever à 5h j’ai eu de nombreuses remarques désobligeantes. Je ne les supportais pas et elles me minaient le moral, parce que je me levais juste pour écrire avant de travailler ou de travailler sur mon mémoire.

Bref tout cela pour dire que se lever tôt, c’est une question de volonté. Et oui! Non, on n’est pas du matin si on n’en a pas envie. Tout comme l’on n’est pas du soir, si on n’en a pas envie. C’est une question de choix. Le livre de Hal Elrod l’explique mieux que moi.

-Une fois que l’on décide de se lever tôt, on entend toujours la question suivante : Mais tu n’es pas fatiguée ? Pour avoir expérimenté le concept, je peux vous dire que non. Bon, il y a bien eu quelques fois où je me serais volontiers écroulée sur un lit du dortoir des touts-petits/petits à l’école maternelle mais je ne pense pas que cela à avoir avec l’heure du levé.

En réalité, non, je n’étais pas fatiguée et je ne le suis toujours pas. Je dors bien. Je m’endors facilement (quelques nuits difficiles certes, mais je suis très sujette au stress et le stress ne fait pas bon ménage avec le sommeil – comme tout le monde en sommes). Je me réveille toujours facilement. Je saute du lit et ma journée commence.

Bon, j’avoue, j’ai très vite demandé en cadeau de noël un simulateur d’aube.

                                      

Mon simulateur d’aube chéri ! Je ne pourrais plus m’en passer. Il fait également simulateur de crépuscule. J’adore les musiques, je trouve juste dommage qu’il n’y ait pas des lumières de couleurs. C’est le seul bémol. On peut régler le volume sonore et le niveau d’intensité de la lumière.

C’est excellent pour l’hiver, parce que le soleil se lève tard et il est plus difficile de se lever avec le soleil du coup.

Évidemment, j’adore ! Si vous voulez un avis négatif du produit : mon petit-ami déteste les sons, « ça ne réveille pas !!! » ( en même temps, je ne laisse pas sonner assez longtemps pour qu’il se réveille sans quoi j’aurais les tympans explosés), il n’est pas non plus réveillé par la lumière « pas un vrai soleil » (non sans sérieusement ? Il s’attendait à quoi ?). Mais bon, il n’est pas réveillé par mes coups de coudes ou mes éternuements, pas plus que par le fait que je me prépare dans la même pièce pour aller travailler.

Donc ce réveil m’a beaucoup aidé à me lever à 5 h l’hiver. J’ai adoré l’expérience et elle continue.

Pour en revenir à Miracle Morning, le livre est truffé de citations. Je trouve cela un peu lourd, mais c’est une manière de motiver le lecteur ( surtout à acheter les bouquins des copains de l’auteur).

-L’auteur est motivant. C’est vrai qu’avec lui on a envie de se réveiller le matin pour commencer à prendre sa vie en main. Surtout pour ne plus faire partie du club des 95 %. C’est un peu énervant de se faire traiter de 95 % médiocre par un type qui doit avoir une super maison, avec une super voiture, une femme superbe et des gamins adorables et un travail formidable.

Il est un peu trop moralisateur à mon goût. En mode, si vous n’aimez pas votre travail c’est votre faute, si votre vie est pourrie vous êtes responsable. Ok il n’a pas entièrement tord – mais à l’heure actuelle beaucoup d’entre nous accepte ou garde un job minable ou qui rend triste juste parce que c’est plus commode pour payer les factures. (Je me vois mal expliqué à mon proprio que non je ne peux pas payer le loyer parce que Hal Elrod trouve que je fais partie des 95 % et que j’aspire à être un 5% donc que j’ai abandonné mon travail).

-En dehors de cela, je suis d’accord avec l’auteur. Se lever tôt est bon pour la santé, c’est une manière de garder le moral. Si vous avez un job qui vous prend une grande partie de votre temps et vous laisse épuisé le soir (donc incapable d’écrire !!! ) se lever tôt est la seule manière de vous en sortir.

C’est également gratifiant de découvrir que l’on est capable de faire un truc que les autres ne savent pas faire : avoir de la volonté et sortir son postérieur de son lit à une heure où le coq dort encore.

-Une grande partie du livre se consacre aux Life SAVERS.

S : Silence

A : affirmation

V: visualisation

E : exercice physique

R : reading / lire

S: scribing / écrire (un journal mais ça marche aussi pour un livre).

Avant d’acheter ce livre, je me contentais décrire tous les matins. Bon maintenant j’ai décidé de tester les SAVERS. Je le fais depuis le 6 décembre. Tous les matins, je passe :

-5 minutes à méditer / j’ai testé les vidéos de méditation guidée, ce n’est clairement pas pour moi.

-5 min d’affirmations que j’écris sur un QUO VADIS à carreaux (Hal dit qu’il faut acheter un carnet qui fait envie – j’avais envie de celui-ci).

-5 min de visualisation – c’est la phase la plus difficile, parce qu’il faut s’imaginer réussir ces affirmations et autant je me vois facilement avec 10 kilos en moins affiché sur la balance, ou mon premier roman publié, autant certains concepts comme réussir un concours ou améliorer ma culture générale sont plus difficiles à visualiser.

-20 min de lecture (oui, ce n’est pas dans l’ordre j’y reviens après) : l’auteur conseil de lire des livres de développement personnel. Je suis d’accord avec lui sur le besoin de lire, mais je ne lirais pas que des livres de développement personnel pourtant.

-5 min de rédaction de mon journal – j’ai divisé mon QUO VADIS en deux. Tous les jours, je rédige une page, dans laquelle je parle de mes rêves, de mes difficultés, de mes envies, de ce que je devrais faire pour les autres.

-entre 5 et 20 minutes de sport : Je me contente pour le moment de faire les 30 days challenge de blogilates ( bras, abdos, taille, fessiers et cuisses). Je fais déjà assez de sport en dehors de ce moment. J’ai choisi de mettre le sport à la fin, parce que je trouve cela plus motivant.

Le but est de faire ce Miracle Morning durant 30 jours. Je ne compte pas m’arrêter à 30 jours, mais je verrais ce que cela m’apporte.

Pour le moment pas grand chose, à part plus de motivation, plus d’énergie et plus de désir de réussir.

Je vous conseil la lecture de ce livre.

Est-ce que certains l’ont lu ? Qu’en pensez-vous ?

Publicités

9 réflexions sur “Miracle Morning, offrez vous un supplément de vie, Hal Elrod

    • Les conseils de Ponine dit :

      Malheureusement non. Je passe un concours la semaine prochaine. Donc depuis 3 jours le stress n’empêche de dormir correctement. Comme je n’ai pas envie d’être en dette de sommeil pour ces 2 jours important (et où je devrais me lever encore plus tôt ) je préfère oublier le réveil et me lever à 7 ou 8h. Mais je reprendrais le 10. Parfois faut écouter son corps. Lol

      J'aime

      • Sarah Lazarey dit :

        Ah oui, je pense que tu as totalement raison !! Sans sommeil c’est un peu craignos, c’est la base ! En ce moment je ne fais plus trop le MM « traditionnel », par contre je garde les activités et je les fais à un autre moment de la journée. C’est peut-être moins « bénéfique » mais c’est mieux que rien du tout… Et puis comme tu dis,il faut écouter son corps xD

        Aimé par 1 personne

        • Les conseils de Ponine dit :

          Franchement j’ai surtout aimé la méditation. Le côté « affirmation  » j’essaie de le faire toute la journée. Ou lorsque je vais marcher. La visualisation a été difficile pour moi. Le sport la lecture et l’écriture c’était facile puisque je le faisais déjà.
          Tu as eu raison d’adapter. Je trouve d’ailleurs que c’est un peu une perte de temps de vouloir tout faire je me lève tôt essentiellement pour écrire donc passer beaucoup de temps à tenter de visualiser ma réussite/ mes objectifs bof.

          Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s