Ecrire tous les jours

Pourquoi fautil écrire tous les jours ?

Pour créer un rituel.

Nous avons besoin d’avoir des rituels, c’est rassurant, rapide, efficace et sans prise de tête dans nos journées trop longues et complexes.

Les rituels, c’est comme se brosser les dents tous les matins, c’est indispensable.

Pour l’écriture, c’est pareil. Écrire tous les jours est indispensable. Plus vous prendrez l’habitude de le faire plus ce sera facile. Vous verrez ainsi votre roman se développer petit à petit.

En un mot, je suis convaincue des bienfaits de l’écriture quotidienne.

Je suis convaincue de cela depuis un an et demi, époque à laquelle j‘ai achevé mes études. Auparavant, j‘écrivais lorsque j‘avais le temps (c’était très régulier mais pas quotidien).

Je n’avais aucun rituel à l’époque. D’ailleurs avant l’âge de 24 ans, j‘avais une vie anarchique. Je me levais et me couchais n’importe quand et mangeais n’importe comment. (je continue de manger n’importe comment, mais chut, c’est un secret). Aujourd’hui, j’ai des rituels ! Je me réveille entre 5 h et 7 h 30 du matin. (je compte bientôt me lever à 5 h de manière quotidienne et qu’importe si mon petit-ami n’apprécie pas mon mode de vie ). J‘écris ! Tous les matins, dès le levé, j‘écris entre 1 500 et 3 000 mots, tous les jours ou presque (sauf si je vois mon petit-ami, parce qu’avec lui, c’est totalement impossible – mais ça aussi ça va changer ! ).

Depuis que j‘ai commencé l’écriture de ma saga en septembre, j‘ai décidé de consacrer au moins 2 heures par jour pour mes romans et cela fonctionne. J’ai planifié mes 3 premiers tomes en septembre, rédigé le premier en octobre, le second en novembre et ce mois-ci, je suis déjà à la moitié de mon tome 3.

Est-ce difficile ? Oui, oui et oui ! C’est difficile de prendre / dégager du temps pour quelque chose qui n’est pas essentiel ! (non, écrire n’est pas aussi indispensable que manger ou aller aux toilettes ou travailler ou faire le ménage ou s’occuper des enfants ) Sauf que si on ne décide pas de s’y tenir et bien on ne fait rien!

Vous voulez que je vous dise dans la vie, il faut de la volonté ! Je l’ai compris le jour où j’ai vu le film Le Pari (vous savez ce film sur l’arrêt de la cigarette) et bien oui, elle existe. C’est ce qui vous fait dire le 1er janvier que là oui, vous allez faire un régime et aller à la salle de sport pour perdre les 10 kilos en trop qui mettent votre vie en péril (ou juste votre estime de vous même mais c’est pareil ). Alors oui, vous êtes plein de volonté en janvier, sauf que…La volonté, ça s’étiole. C’est pourquoi il ne faut rien lâcher !

Il faut des rituels ! Des rituels ! Des rituels et encore des rituels !

L’écriture ne doit pas devenir une obsession, mais comme pour le sport ou le régime alimentaire si vous ne vous y mettez pas en tenant dans le temps, vous n’y parviendriez jamais.

Pour cela, il faut se dégager du temps. Ne serait-ce que 10 minutes. Levez-vous 10 minutes plus tôt, ou isolez-vous 10 minutes le soir pour écrire. Allez dans votre pièce pour écrire et fermez la porte, que l’on ne vous dérange pas, sous aucun prétexte. (pas même si votre immeuble est en flamme – ok, vous pouvez être dérangé si l’immeuble est en flamme seulement pour sauver vos documents de travail et au diable la petite dernière dans son berceau -je plaisante).

Si vous disposez de plus de temps, c’est encore mieux.

Certainement personne clameront haut et fort « Je n’ai pas le temps ! Je dois m’occuper des enfants, du ménage, de mon couple, de mon travail, de faire du sport, de regarder ma série favorite à la télévision, etc ». Alors soit vous avez des enfants, du ménage à faire, faire du sport pour être en bonne santé tout cela, je vous l’accorde. Si vous êtes en couple ne pouvez-vous pas demander à votre conjoint de s’occuper plus des enfants le temps que vous rédigiez votre roman ? D’accord, s’il vous faut 6 ans pour l’écrire ça risque d’être compliqué. Si vous êtes célibataire, mettez peut être le ménage et le visionnage de séries télévisées de côté le temps d’écrire votre roman.

Il existe un défi, que l’on nomme le NanoWrimo programmé en Novembre et Juillet. Même si ce n’est pas le mois du NanoWrimo (qui consiste à écrire un roman de 50 000 au moins en 30 jours) et bien rien ne vous empêche de décider que ce mois-ci correspond à votre défi ! Donnez-vous le mois pour écrire votre roman, confiez vos enfants à votre conjoint, votre mère, votre belle-mère à la rigueur (humm je n’imagine même pas confier mes futurs enfants à ma belle-mère – quoi que puisse en penser mon ami ). Ce n’est qu’un mois, et en échange, acceptez de vous occuper plus des tâches ménagères le mois suivant pour que lui se consacre à ses activités favorites.

Écrire tous les jours c’est bien plus motivant. Vous pourrez vous féliciter d’avoir tenu un défi, d’avoir fait quelque chose pour vous. C’est aussi le meilleur moyen d’avancer. Vous consacrez un week-end à écrire, c’est génial, mais qui vous dis que votre samedi après-midi ne sera pas consacré à la dernière minute à la séance de poney de votre fils ou le cours de judo de votre fille ? Et sait-on jamais belle-maman pourrait appeler soudainement dimanche matin pour que vous veniez fêter son anniversaire (comble de l’horreur !) et gâchez tout votre dimanche de travail !

La vie est faite d’imprévu (ok, l’anniversaire de belle-maman tombe chaque année à la même date, vous aviez juste oublié) si vous attendez qu’il y ait un moment parfait pour écrire, cela n’arrivera jamais et vous ne termineriez jamais l’idée du siècle qui germe dans votre tête et se serait le pire sacrifice de l’humanité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s