La méthode SMART a changé ma vie

S.M.A.R.T quelques lettres qui changent la vie.

objectives-1260139_1280

J‘ai découvert la méthode SMART il y a quelques mois et depuis ma vie a changé. Je vous explique pourquoi.

Il y a quelques mois, j‘étais débordée. Je commençais un métier pour lequel je n’avais aucune formation et qui demandait un gros investissement. J‘avais de grosses difficultés à concilier cet emploi chronophage et celui d’écrivain, plus chronophage encore. Je ne parvenais pas à écrire. Javais la sensation que chaque seconde perdue au travail tuait ma créativité et mon désir d’écrire. Je ne parvenais à rien faire.

Mes journées se résumaient ainsi :

me lever ; écrire un peu, mais mal.

aller au travail.

-préparer le travail du lendemain.

me coucher.

Autant dire que j’ai plus d’une fois voulu démissionner. Chaque jour, je me disais « pense à tous ceux qui travaillent et écrivent en même temps.« . Je pensais donc à des auteurs célèbres comme J.K. Rowling ou Stephen King, entre autre.  Oui, certes, mais je ne suis pas une pro de l’organisation. Je perds beaucoup de temps à surfer sur le net et jai la capacité de concentration d’un poisson rouge (Oh ! Tiens une poule !). Franchement, on était mal parti. Pour rattraper mon temps perdu j‘écrivais durant les vacances.

C’est une très mauvaise idée ! Il faut bien mieux écrire un peu tous les jours, que s’acharner à écrire toutes les six semaines, ou tous les week-ends. Je sais ce que je pouvais pour écrire un maximum. A un moment, je me suis levée à 5 h du matin tous les jours pour avoir le temps d’écrire, mais la fatigue ne m’aidait pas à avancer correctement dans mon roman.

Bref, j‘étais dépassée, angoissée et déprimée. J‘avais donc besoin d’aide pour m’organiser, pour avancer dans ce que j‘appelle mon travail « l’écriture ». Je me suis donc mise en tête de chercher des techniques sur internet. Rien de bien concluant. J‘ai lu qu’il fallait faire des listes, utiliser un Bullet Journal, cesser la Procrastination. Excellents conseils, mais à l’époque, cela ne me suffisait pas. Parce que je ne parvenais pas à atteindre et à me fixer des objectifs de vies concrets.

Le manque d’objectif précis et spécifique est un véritable problème pour moi. J’ai besoin, je m’en rend compte, de savoir d’où je pars et où j’arrive. Avant, j’étais perdue, je me gaspillais, commençais et ne terminais jamais rien.

Puis, j’ai découvert la méthode SMART. Une méthode utilisée par les entrepreneurs pour parvenir à leurs objectifs. Cette méthode a été mise en place par Peter Drucker. (Pour ceux qui ne connaisse pas, il s’agit d’un des plus grands théoricien sur le management.) SMART correspond à un acronyme. Cette méthode en 5 points vise à rendre concret des objectifs de vie afin de les réaliser.

S – spécifique

Il faut que votre objectif soit simple et spécifique. C’est le moment de préciser exactement ce que vous désirez. Il ne doit y avoir dans l’énoncé de l’objectif ni ambiguïté, ni négation. C’est le moment de s’affirmer, de savoir ce que l’on désir. Il faut définir clairement le but que l’on veut atteindre.

Mon objectif spécifique : écrire une saga en 5 tomes en 1 an.

M – Mesurable

Pour réaliser votre objectif, il faut qu’il soit mesurable. C’est-à-dire que vous puissiez mesurer exactement l’avancement de votre projet et sa concrétisation. Ce qui est plus facile lorsqu’il s’agit de l’écriture d’un roman, puisque facilement quantifiable.

Mon objectif mesurable : écrire 5 tomes d’au moins 75 000 mots chacun. Soit un total de 375 000 mots au total. Bien sûr, c’est une estimation globale. Je ne compte pas ajouter des centaines de mots inutiles juste pour atteindre mes objectifs.

A – Ambitieux et atteignable

Pour réussir, il faut un challenge. Un véritable enjeu, c’est le côté ambitieux de l’objectif. Mais il doit également être atteignable. Par exemple si vous désirez vendre une maison en deux jours, l’objectif est certes ambitieux  mais il n’est pas atteignable. Ou alors, dans certaines conditions. De même, vous ne pourrez écrire un roman de 100 000 mots en une nuit ou une trilogie en trois jours.

En ce qui concerne mon objectif : le côté ambitieux, c’est le fait d’écrire, de planifier et de corriger mes 5 tomes en 1 an seulement. Autant, il m’est facile d’écrire 75 000 mots en 1 an puisque j’écris environ 1 500 mots en 45 min voir 1 h ( soit environ 50 heures par mois), ce qui est le côté atteignable du challenge. Autant, il m’est difficile de corriger rapidement.

R – Réaliste

En effet, il faut que l’objectif soit réaliste. En effet, l’exemple cité au-dessus est vrai aussi pour le côté réaliste. Personne ne payerait 500 000 euros pour une maison qui en vaut seulement 100 000. C’est pareil pour l’écriture. Une personne qui n’est capable que de dégager que 5 min par jour, ne parviendra pas à écrire un roman de 75 000 mots en 1 mois. Il faut toujours être réaliste par rapport à ce que l’on peut faire.

Mon objectif est donc réaliste puisque que je peux facilement écrire 1 heure quatre matins par semaine soit 6 000 mots et 3 heures, les week-ends et le mercredi soit 13 500 mots. Ce qui donne un total de 19 500 par semaine donc en 4 semaines 78 000 mots, environ. Il y aura toujours des jours où j’écrirais plus ou moins selon mon inspiration.

T – Temporairement définis

C’est ce que j’aime le plus dans cette méthode. C’est là que réside tout le challenge. Se donner des limites est capital pour plusieurs raisons :

-Tout d’abord, parce que c’est stimulant. Si je me dis, je dois écrire 5 tomes de ma saga, c’est un objectif certes, mais voilà 15 ans que je me dis « il faut que jécrive cette saga.« . Je me rends compte à présent, que si j’avais eu un objectif quantifiable, ambitieux et temporairement définis, j’aurais achevé cette série depuis bien des années.

Se donner un maximum de chances de réussir. Le mieux étant d’entourer la date sur un calendrier, de mettre un rappel sur son smartphone, de le dire à un maximum de gens, etc. Bref, d’être conscient qu’il s’agit d’un défis de taille et qu’une fois réalisé, on aura progressé dans le domaine souhaité.

Avoir un peu ou beaucoup de pression, mais savoir que l’on peut gérer la dépense d’énergie et de ne pas s’épuiser.

Mon objectif : je dois l’atteindre en 12 mois. Comme j‘ai commencé en septembre 2016, cela signifie que je dois l’avoir terminé en août 2017 et envoyer mon premier tome en septembre 2017 à un éditeur. (très certainement plusieurs d’ailleurs).

 

Je vous ai parlé de cette méthode d’un point de vue d’écrivain. En effet, j‘ai planifié ma saga grâce à cette méthode, mais cela n’est pas suffisant pour réussir dans la vie. De plus, mon objectif SMART est un objectif à long terme. 1 an, c’est peu dans une vie, mais c’est long tout de même. C’est pourquoi il est intéressant d’utiliser cette méthode aussi pour les petits objectifs du quotidien.

Pour planifier mon travail de professeure, j’emploie également cette méthode. Je l’applique à mes séquences et séances que je souhaite préparer. En général, je me pose bien moins de questions que lorsque j‘ai décidé de planifier l’écriture de mes 5 tomes en 1 an. Il m’a fallu environ 2 h pour être certaine que mes objectifs SMART étaient atteignables et valables. Pour ce qui est des objectifs du quotidien donnez-vous 30 min pour les planifier.

J’ai également adapté la méthode SMART pour chacun de mes mois de travail. Ce qui peut passer pour une perte de temps est en fait un gain de temps. Une fois planifié, mon travail du mois ou de la semaine avec mon objectif SMART, je peux m’y mettre et valider mon travail.

Dire que je ne suis plus jamais débordée est une erreur. Je le suis encore, mais cela va mieux. Avec plus d’organisation, j‘écris mieux et bien plus rapidement. Je sais où je vais et à quelle vitesse je dois y aller. C’est exactement comme lorsque l’on part en vacances et que l’on programme le GPS. On a l’adresse de départ, celle d’arrivée et le temps que l’on met pour y parvenir.

En ce qui concerne l’écriture, reprenez ces objectifs SMART pour chaque partie de votre roman. Par exemple faite, un objectif SMART pour la préparation du roman (toute la phase planification par exemple), un autre pour la rédaction et un dernier pour la correction. Faites des bilan régulier pour savoir où vous vous situez dans votre objectif. Si vous constatez que votre objectif est atteint bien trop rapidement, alors donnez-vous des temps plus court si au contraire, vous vous apercevez qu’un mois pour écrire un roman, c’est bien trop court pour vous, ajuster et donnez-vous, par exemple, un mois pour écrire l’acte 1, puis deux pour l’acte 2 et un troisième pour l’acte 3. Il faut que vous soyez cohérent avec vous-même et vos capacités.

Maintenant, si je parle de cette méthode comme étant une méthode qui a révolutionné ma vie, c’est uniquement parce qu’à présent, j‘ai des objectifs à atteindre, des délais fixes et des bilans réguliers. En somme, je fonctionne comme une entreprise. Jai des rendements, des objectifs clairs, des réunions pour être certaines que j‘avance comme il se doit et des punitions lorsque je ne fais pas mon travail, des récompenses lorsque j‘y parviens.

Les punitions que je m’inflige sont généralement d’ordre psychologique. Je peux m’interdire de regarder ma série préférée pour écrire à la place (évidemment, j’enregistre la dites série). Quant aux récompenses, je ne m’en donne pas chaque mois. Au contraire. J‘ai décidé que je pourrais aller au Spa lorsque j‘aurais corrigé mon premier tome, et une autre fois, le jour où je mettrai un point final au tome 5. Je passerai une autre journée détente le jour où j‘aurais corrigé les 5 tomes et que j‘enverrais le tout à un éditeur. En somme, je m’offrirais 3 récompenses pour un an de travail. Cela peut paraître peu, mais vous pouvez également vous offrir de menus récompenses comme un nouveau carnet ou un beau stylo lorsque vous sentez que vous le méritez. J’ai pour habitude de penser que les récompenses doivent être rares et exceptionnelles sans quoi on en perd le goût.

Dernier conseil, vous ne pouvez pas vous lancer 50 objectifs SMART à la fois. C’est intenable et impossible.( Dans un autre article, je vous parlerais d’un BULLET JOURNAL et d’une partie que j’ai appelée les 50 objectifs de vie.). La meilleure des choses à faire et de choisir 3 objectifs SMART :

-Un pour l’écriture, puisque si vous venez sur ce blog c’est certainement pour écrire un roman.

-Un pour votre vie professionnelle. A vous de voir comment intégrer le SMART système à votre vie professionnelle. Il peut s’agir de trouver un nouvel emploi, suivre une nouvelle formation, apprendre une nouvelle langue…

-Un pour votre vie personnelle, votre développement personnel; faire du sport, perdre du poids, lire plus souvent, voyager plus. A vous de voir.

S’il faut mieux avoir trois objectifs SMART c’est parce qu’il est important de trouver un équilibre entre votre vie personnelle et celle professionnelle, afin d’être pleinement heureux et équilibré.

Publicités

6 réflexions sur “La méthode SMART a changé ma vie

  1. Veronique dit :

    Quel super outil !! Merci ! J’ai déjà un bullet journal que j’utilise pour tout et n’importe quoi, qui m’aide à prendre des notes pour mes blogs, mes projets de livre et pour tous mes trucs du quotidien… et bien je vais y rajouter une page SMART et l’appliquer immédiatement à l’écriture de mon prochain livre, et je vais être ambitieuse 🙂 Merci de partager tes outils dans ton blog !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s